Argentine: El Chaltén (Patagonie)

Samedi 24 septembre 2016. Trajet Puerto Madryn – Rio Gallegos.

Jusqu’à présent, lorsque nous avions un bus de 18h en Argentine, nous partions vers 15h et arrivions vers 9h ; un timing parfait. Mais cette fois-ci, comme nous partons à 19h, nous devons passer la matinée entière dans le bus, ce qui nous paraît tout de suite beaucoup plus long. Nous arrivons finalement vers 14h à Rio Gallegos, où il n’y a absolument rien à faire. C’est juste une ville-étape entre deux destinations. Mais pourquoi s’y arrêter alors ? Comme il n’y a pas de bus directs entre Puerto Madryn et El Calafate, il faut effectuer un changement de bus à Rio Gallegos. Et comme nous venons de passer 19h dans un bus, nous avons décidé de passer une nuit à Rio Gallegos plutôt que d’enchaîner avec un autre bus juqu’à Calafate ; surtout qu’en Patagonie, les horaires ne s’enchainent pas bien du tout. Exemple : en arrivant à 13h à Rio Gallegos, nous aurions dû attendre jusqu’à 20h pour prendre le prochain bus pour El Calafate et y arriver à minuit et demi. Hum, pas génial…

Nous profitons donc de l’après-midi pour faire notre lessive à la main et quelques courses pour manger ce soir.

Au fait, c’était notre quatrième et dernier bus de nuit en Argentine. Jamais, au grand jamais, nous n’aurions pensé réussir à traverser l’Argentine du nord au sud sans prendre l’avion. Mais si, nous l’avons fait ! 😉 Il faut dire que les vols sont très abordables pour les Argentins mais coûte le double du prix pour les étrangers. Cela nous a assez vite rebuté. En plus, il n’y a pas toujours de vol direct entre deux destinations touristiques ; il faut parfois repasser par Buenos Aires, ce qui n’est pas pratique du tout. Et finalement, comme les bus de nuit sont super confortables en Argentine, nous n’avons pas hésité très longtemps à tout faire en bus.

 

Dimanche 25 septembre 2016. Trajet Rio Gallegos – El Calafate – El Chaltén.

A 9h, nous prenons un bus pour El Calafate, où nous arrivons à 13h50 ; juste à temps pour l’éventuel bus de 14h en direction de El Chaltén. Oui mais…comme nous le craignions, le prochain bus est à 18h. Celui de 14h tourne surement qu’en été, pendant la saison haute. Encore une fois, les horaires ne s’enchainent pas à merveille en Patagonie. En gros, il y a généralement un ou deux bus le matin et un le soir. Pratique quand on arrive en début d’après-midi…

Comme il fait beau, nous nous dirigeons vers un parc situé près de la gare et y pique-niquons. Nous passons le reste de l’après-midi à observer les enfants jouer au foot, faire du vélo ou monter dans les arbres. Puis, nous faisons nos courses car il paraît que c’est moins cher ici qu’à El Chaltén et en plus, nous arriverons tard à là-bas.

A 18h, nous partons enfin en direction de El Chaltén, où nous arriverons vers 21h. Nous découvrons un super appart tenu par une Française. Quant au décor, nous ne le découvrirons que demain car il fait déjà noir.

En route vers El Chaltén: la laguna Viedma

En route de El Calafate vers El Chaltén: la laguna Viedma

En route vers El Chaltén

En route de El Calafate vers El Chaltén

 

Lundi 26 septembre 2016. Trek à El Chaltén.

Ce matin, le temps est très changeant : un moment le soleil brille de mille feux puis il commence à faire gris, venteux et il se met finalement à pleuvoir. Après une demi-heure, il fait à nouveau beau puis tout gris… Que faire ? Nous allons peut-être rester à l’appart pour trier les photos et se mettre à jour sur le blog… En même temps, il y a tellement de belles balades à faire dans le coin que ce serait dommage de rester enfermés… Vers 11h, comme le temps semble s’être stabilisé, nous décidons de mettre le nez dehors et d’aller nous renseigner à l’office du tourisme sur les balades que nous pourrions faire en commençant si tard. Oui, la majorité des balades ici sont relativement longues 😉 Nous sommes partants pour faire une balade de maximum 4h afin de nous préserver pour la grande balade du lendemain, mais l’employé de l’office du tourisme nous pousse vraiment à faire le trek de la Laguna Torre, une balade de 18kms aller-retour qui dure entre 5 et 7h. « Vous êtes sûrs que nous aurons le temps ? » lui demande-t-on. « Oui oui, allez-y allez-y, elle vaut la peine. Si vous partez maintenant, vous serez rentrés avant qu’il ne fasse noir » nous répond-il. Et nous voilà partis pour le trek de la Laguna Torre au pas de course 😉

El Chaltén

El Chaltén

El Chaltén: rivière d'eau laiteuse d'un glacier

El Chaltén: dans le centre ville, rivière d’eau laiteuse en provenance d’un glacier

El Chaltén: vue sur le sommet du Cerro Torre

El Chaltén: vue sur le sommet du Cerro Torre depuis le centre-ville

Dès le début de la balade, nous sommes déjà conquis par les paysages patagoniens. Les premiers kilomètres grimpent un petit peu mais rien de bien difficile (surtout après un an de voyage). Nous arrivons assez vite au premier mirador, celui de la cascada Margarita. La cascade en elle-même n’a rien de très intéressant mais le paysage, par contre, nous ravit.

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: mirador de la cascada Margarita

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: mirador de la cascada Margarita

Après quelques kilomètres de grimpette légère, nous arrivons au deuxième mirador, celui du Cerro Torre. C’est devant ce paysage magnifique que nous décidons de pique-niquer (en 30 minutes top chrono).

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: mirador du cerro Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: mirador du cerro Torre

Nous descendons alors dans la vallée, longeons ensuite la rivière de couleur laiteuse du glacier et arrivons finalement à la Laguna Torre. Superbe ! Et en plus, il n’y a pas grand monde : une petite dizaine de personne seulement.

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre, la vallée

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre, la vallée

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: la Laguna Torre

El Chaltén: la Laguna Torre

El Chaltén: la Laguna Torre

El Chaltén: la Laguna Torre

Après une petite demi-heure d’admiration de la Laguna, nous apercevons de gros nuages gris et décidons de repartir. Il était temps car nous sentons très vite quelques gouttes. Ceux qui y sont restés ont dû se faire un petit peu arroser 😉

El Chaltén: la Laguna Torre. De gros nuages arrivent, il va surement pleuvoir, il est temps de s'en aller...

El Chaltén: la Laguna Torre. De gros nuages arrivent, il va surement pleuvoir, il est temps de s’en aller…

Le chemin du retour est exactement le même qu’à l’aller et nous le faisons à nouveau au pas de course. Nous bouclerons finalement ce trek en 4h (sans les pauses de midi et à la lagune), au lieu de 5-7h. Pour la première fois, nous avons mis moins de temps que le temps indiqué dans notre guide de voyage alors qu’avant, nous nous contentions d’être dans la moyenne supérieur (càd 7h dans ce cas-ci). Nous n’y croyons toujours pas ; il doit nous rester des globules rouges en trop (de ceux accumulés à plus de 4000m).

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre, le retour

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre, le retour

El Chaltén: trek de la Laguna Torre

El Chaltén: trek de la Laguna Torre, le retour

Vue sur le village d'El Chaltén

Vue sur le village d’El Chaltén

Ce soir, pour l’anniversaire de Miss V, c’est spaghettis à la sauce tomate et aux saucisses Knacki. Cela remplit bien, c’est bon marché et pas mauvais du tout, tout ce qu’il faut pour des sportifs comme nous 😉 De toute façon, Miss V a déjà eu le plus beau (et le moins cher) des cadeaux d’anniversaire aujourd’hui : une fin de matinée et une après-midi ensoleillées nous permettant de faire une longue et magnifique promenade (alors que ce n’était pas gagné d’avance). Il n’y a pas meilleur rapport qualité-prix comme cadeau ! 😉

El Chaltén: pour l'annif de Miss V, c'est spaghettis à la sauce tomate et aux saucisses Knacki ;)

El Chaltén: pour l’annif de Miss V, c’est spaghettis à la sauce tomate et aux saucisses Knacki 😉

 

Mardi 27 septembre 2016. Trek à El Chaltén ou la conquête du Fitz Roy.

Le trek de la Laguna de los Tres est plus long et plus difficile que celui d’hier. Il fait 22kms aller-retour, dure entre 8 et 10h et la dernière heure de marche, assez raide, n’est pas pour les amateurs 😉 Nous partons assez tôt, vers 8h, pour être sûrs de revenir avant qu’il ne fasse noir.

El Chaltén: départ du trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: départ du trek de la Laguna de los Tres, tôt le matin

Le tout début de la marche grimpe pas mal ; on sent déjà nos jambes, surtout à une heure si matinale. Mais une fois arrivés en haut, nous apercevons déjà la pointe du Fitz Roy et la belle vallée en contrebas. Waouw, ça promet pour la suite !

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

Trek de la Laguna de los Tres: la pointe du Fitz Roy.

Trek de la Laguna de los Tres: la pointe du Fitz Roy.

Après 1h30 de marche, nous arrivons déjà au mirador du Fitz Roy. Superbe ! Certains s’arrêtent là ; nous, nous continuons à travers la jolie vallée.

Trek de la Laguna de los Tres: le Fitz Roy dans toute sa splendeur !

Trek de la Laguna de los Tres: le Fitz Roy dans toute sa splendeur

El Chaltén: mirador du Fitz Roy

El Chaltén: mirador du Fitz Roy

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres, la vallée

Trek de la Laguna de los Tres: un premier glacier

Trek de la Laguna de los Tres: un premier glacier

Trek de la Laguna de los Tres: un autre glacier au loin, beaucoup plus grand

Trek de la Laguna de los Tres: un autre glacier au loin, beaucoup plus grand

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres, passage de rivière

Arrive alors la dernière heure de marche (de l’aller), la plus raide, la plus difficile. Mais comme il n’y a pas de problème d’altitude ici, cela nous paraît nettement moins difficile qu’en Équateur et au Pérou. Nous ne sommes donc pas du tout à bout de souffle cette fois, nous sentons juste un peu nos jambes. Bref, nous ne dirons pas que c’est facile mais ce n’est pas non plus très difficile. Et le panorama sur la vallée est en plus très agréable 😉

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres. Nous allons entamer la dernière partie, de loin la plus difficile. Ca griiimpe sec !

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres. Nous allons entamer la dernière partie, de loin la plus difficile. Ca griiimpe sec !

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

Ceci dit, nous sommes quand même bien contents d’arriver en haut, au pied du Fitz Roy. Et là, surprise : la lagune (normalement turquoise) est enneigée 😉 Mais cela n’enlève rien à la magie du lieu ! C’est là, dans ce paysage de rêves, que nous pique-niquerons.

Au pied du Fitz Roy, devant la Laguna de los Tres enneigée

Au pied du Fitz Roy, devant la Laguna de los Tres enneigée

Au pied du Fitz Roy, devant la Laguna de los Tres enneigée

Au pied du Fitz Roy, devant la Laguna de los Tres enneigée

Trek de la Laguna de los Tres: un glacier juste à côté du Fitz Roy

Trek de la Laguna de los Tres: un glacier juste à côté du Fitz Roy

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

Après une heure de dégustation et de contemplation, nous repartons en sens inverse.

Trek de la Laguna de los Tres. Miss V est prête à redescendre.

Trek de la Laguna de los Tres. Miss V est prête à redescendre.

Trek de la Laguna de los Tres: vue sur la Laguna Capri

Trek de la Laguna de los Tres: vue sur la Laguna Capri

Trek de la Laguna de los Tres: l'eau vient directement des glaciers; elle est donc transparente et potable.

trek de la Laguna de los Tres: l’eau vient directement des glaciers; elle est donc pure, transparente et potable.

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres et ses belles couleurs

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres. Bye bye Mister Fitz Roy !

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

Le chemin du retour offre quand même une petite variante : plutôt que de passer par le mirador du Fitz Roy (comme à l’aller), nous passons par la Laguna Capri. Très jolie !

Trek de la Laguna de los Tres: la Laguna Capri

Trek de la Laguna de los Tres: la Laguna Capri

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres, le retour

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres

El Chaltén: trek de la Laguna de los Tres, le retour

Et le chrono ? Nous avons encore accompli un exploit : nous avons bouclé ce trek en 6h50 (très exactement) au lieu de 8-10h. Il n’y a plus de doute, il nous reste trop de globules rouges 😉

2 thoughts on “Argentine: El Chaltén (Patagonie)

  1. Solange

    WAOUH ! quelles merveilles les photos du Fitz Roy !…
    Serge en rêvait : vous l’avez fait !!! et je crois que vous êtes « protégés » parce que vous avez eu un temps extraordinaire ….
    encore mille fois MERCI de nous avoir donné la possibilité de vous suivre.
    Comment allons nous faire maintenant ?
    Peut-être devriez-vous nous faire un reportage jour après jour de votre retour en Belgique…..
    gros bisous

    Reply
  2. Nath

    Bonjour,

    Je découvre votre blog… que de merveilleux endroits vous avez vus ! Je suis tombée sur votre blog en cherchant à savoir si El Chalten était faisable en août-septembre. La date inscrite en tête d’article est la date à laquelle vous avez fait les randos ? Je pensais que c’était l’hiver et que les sentiers étaient couverts de neige et de glace ?
    Merci de votre réponse, j’ai du mal à trouver des infos sur le sujet.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *