Argentine: Puerto Iguazu

Mardi 6 septembre 2016. Trajet Encarnación-Posadas-Puerto Iguazu et visite de celle-ci.

Mais pourquoi repasser par Posadas en Argentine alors que l’on peut tout aussi bien rejoindre Iguazu via Ciudad del Este au Paraguay ? Pour deux raisons señor 😉 Premièrement, les bus paraguayens ne sont vraiment pas terribles (vétustes, pas confortables, humides, odorants). Du coup, pour un trajet de 5-6h, nous préférons prendre un super bus argentin à étage et avec toilette 😉 Deuxièmement, en passant par Ciudad del Este puis en franchissant la frontière, on arrive à Foz do Iguaçu au Brésil. Hors, le côté brésilien des chutes d’Iguazu est apparemment le plus spectaculaire (selon nos lectures et les touristes rencontrés jusqu’ici). Nous préférons donc commencer par le moins spectaculaire, soit le côté argentin.

Mais rejoindre Puerto Iguazu depuis Encarnación n’est pas de tout repos 😉 Comme notre casa ne se trouve qu’à 2 kilomètres de la frontière, nous marchons jusqu’à l’immigration et prenons ensuite un bus local jusqu’au centre de Posadas. De là, nous prenons un autre bus local jusqu’au terminal de bus de Posadas, d’où nous prenons un autre bus en direction de Puerto Iguazu. Heureusement, un bus est sur le départ, nous ne devrons pas attendre. C’est parti pour 5h de trajet !

En arrivant au terminal de bus de Puerto Iguazu, un couple d’Uruguayens aborde Mister J. Ils nous apprennent qu’ils ont largement préféré le côté argentin des chutes. « Le côté brésilien ? C’est nul, c’est tout petit ! N’y allez pas, cela vous fera économiser du temps.» nous disent-il. Oui mais nous, nous avons le temps et nous voulons nous faire notre avis sur la question 😉 Nous irons donc aussi du côté brésilien !

Nous marchons jusqu’à notre petit hôtel et faisons connaissance avec notre hôte, Blas, qui est vraiment trop chou. Il nous apprend que Puerto Iguazu est un petit village, contrairement à sa voisine brésilienne Foz do Iguaçu, qui est une grosse ville. Nous sommes prévenus ! 😉

Puerto Iguazu

Puerto Iguazu: un petit village bien sympathique

Il nous explique également que nous pouvons marcher jusqu’à un endroit un peu touristique d’où nous apercevrons 2 autres pays : le Paraguay et le Brésil.

Puerto Iguazu: le Rio Iguazu

Puerto Iguazu: le Rio Iguazu

Puerto Iguazu: aux 3 frontières !

Puerto Iguazu: aux 3 frontières !

Puerto Iguazu: 3 pays en 1 photo. Devinez lesquels... Argentine (de notre côté), Paraguay (à gauche) et Brésil (à droite).

Puerto Iguazu: 3 pays en 1 photo. Devinez lesquels… Argentine (de notre côté), Paraguay (à gauche) et Brésil (à droite).

Le soir, Mister J nous prépare un délicieux plat de spaghettis à la ratatouille (tomates, courgette, brocolis). Encore une fois c’est dingue ce que les tomates ont du goût ! Pas besoin d’épices ! Pour accompagner ce met, nous avons choisi un Don David cabernet sauvignon. Splendide et pas cher !

Puerto Iguazu: spaghettis avec tomates, courgettes et brocoli préparés par Mister J. Un délice ! Remarquez la Cène derrière ;)

Puerto Iguazu: spaghettis avec tomates, courgettes et brocoli préparés par Mister J. Un délice ! Remarquez la Cène derrière 😉

Puerto Iguazu: vin rouge Don David, Cabernet Sauvignon, et de la Réserve svp. Splendide !

Puerto Iguazu: vin rouge Don David, Cabernet Sauvignon, et de la Réserve svp. Splendide !

 

Mercredi 7 septembre 2016. Visite des chutes d’Iguazu.

C’est le jour J, le jour tant attendu : nous allons visiter les chutes d’Iguazu du côté argentin. Pour se faire, il faut prendre un bus local dans le centre-ville qui affiche une pancarte « las cataratas » (les chutes). Après 15 minutes de trajet, nous arrivons déjà au Parque Nacional de Iguazu. Il n’y a aucune file aux guichets, cette visite n’aurait pas pu mieux commencer ! 😉 Arrivés dans le parc, les allées, les cartes d’orientation colorées et le petit train, nous font tout de suite penser à un parc d’attraction 😉

Sur les conseils de notre guide de voyage, nous commençons notre visite par le Circuito Inferior, qui est visiblement moins fréquenté le matin que l’après-midi. Quel merveilleux conseil ! En effet, nous serons quasiment seuls sur ce circuit et surtout, nous ne rencontrerons aucun groupe. Comme son nom l’indique, le Circuito Inferior nous fait découvrir les chutes vues d’en bas. Petit à petit, au fur et à mesure de la balade à travers la forêt verdoyante, nous apercevons de mieux en mieux les fameuses chutes d’Iguazu.

Les chutes d'Iguazu: des coatis

Les chutes d’Iguazu: des coatis

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: el circuito inferior. Vue sur l’île de San Martín, bordée de chutes.

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: el circuito inferior

Après un bon kilomètre, arrive le clou du spectacle : la chute de Bossetti. Splendide ! On peut s’en approcher de très près mais attention à la douche ! Miss V en ressortira le pantalon tout mouillé 😉

Les chutes d'Iguazu: la chute Bossetti. Ca mouille !

Les chutes d’Iguazu: la chute Bossetti. Ca mouille !

Les chutes d'Iguazu: la chute Bossetti. Ca mouille ! Miss V en ressortira le pantalon tout trempé ;)

Les chutes d’Iguazu: la chute Bossetti. Ca mouille ! Miss V en ressortira le pantalon tout trempé 😉

Nous voulons ensuite prendre le bateau pour nous rendre sur l’île de Saint Martin mais on nous apprend qu’elle est fermée à cette période car le débit de l’eau est trop important et il est donc trop dangereux de se promener sur l’île. Déception ! La vue sur les chutes depuis l’île doit être encore plus magnifique. En plus, c’est là que nous avions prévu de pique-niquer 😉

L’employé nous informe que nous pouvons cependant descendre les marches qui mène à l’embarcadère pour observer la vue de là en bas. Pas sûrs que la vue en vaille la peine, nous hésitons un instant…Mais voyant que nous avons déjà fini le Circuito Inferior, nous décidons finalement de descendre ces fameuses marches. Celles-ci mènent en fait un mirador qui nous réserve une belle surprise : une vue magnifique sur les chutes et notamment la merveilleuse chute Bossetti.

Les chutes d'Iguazu: la chute Bossetti et ses acolytes.

Les chutes d’Iguazu: la chute Bossetti et ses acolytes.

Les chutes d'Iguazu

Les chutes d’Iguazu

Le Circuito Inferior se termine par 2 autres jolies chutes: El Chico (le gars) et Las Dos Hermanas (les deux soeurs).

Les chutes d'Iguazu: el circuito inferior

Les chutes d’Iguazu: la chute « El  Chico »

Les chutes d'Iguazu: las dos hermanas (les deux soeurs)

Les chutes d’Iguazu: la chute « Las Dos Hermanas » (les deux soeurs)

Nous entamons ensuite le Circuito Superior, qui, lui, nous fait découvrir les chutes vues d’en haut. C’est là que nous commençons à croiser les premiers groupes de 20, 30, 40 personnes. Et au pas de course. Du coup, même si nous arrivons à un endroit envahi par un groupe, nous nous retrouvons vite seuls car ils ne restent que très peu de temps au même endroit. Parfait ! Le Circtuito Superior est composé de plusieurs miradors, généralement juste à côté ou au-dessus d’une des chutes. Quant au premier mirador, il offre une vue d’ensemble sur tout le site. C’est là que nous nous rendons compte de l’étendue du site et du nombre incroyable de ses chutes. On a l’impression de voir des chutes à l’infini. Dingue !

Les chutes d'Iguazu et ses oiseaux qui planent

Les chutes d’Iguazu et ses oiseaux qui planent et jouent les acrobates tout près des chutes

Les chutes d'Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d’Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d'Iguazu: des chutes et des chutes à l'infini. Même là-bas tout au fond, du côté brésilien.

Les chutes d’Iguazu: des chutes et des chutes à l’infini. Même là-bas tout au fond, du côté brésilien.

Les chutes d'Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d’Iguazu: au-dessus d’une chute

Les chutes d'Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d’Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d'Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d’Iguazu: au-dessus d’une autre chute. Waouw !

Les chutes d'Iguazu: el Circuito Superior

Les chutes d’Iguazu: el Circuito Superior

Vers 12h30, nous avons déjà fini les deux circuits, alors que notre hôte nous avait conseillé de passer la journée dans le parc national. Oui mais l’Isla San Martin étant fermée, cela raccourci la visite. Nous jetons alors un œil sur la carte pour voir s’il n’y a vraiment rien d’autre à faire dans le parc, lorsque nous nous rendons compte que nous avons oublié d’aller voir quelque chose d’essentiel : la Garganta del Diablo (la Gorge du Diable). Et celle-ci n’est accessible qu’en petit train. Heureusement, contrairement à ce matin, il n’y a plus de file pour monter dans ce petit train. Génial ! Après 15 minutes de trajet, nous y voilà. Enfin non, pas tout à fait car il faut encore marcher un bon kilomètre le long d’une passerelle bordée d’eau avant d’arriver à cette fameuse Garganta del Diablo, l’endroit où l’immense chute Unión se jette dans la Gorge du Diable dans un brouhaha incroyable. Vraiment impressionnant ! Et un poil mouillant aussi 😉

Les chutes d'Iguazu: sur la passerelle en direction de la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: sur la passerelle en direction de la Garganta del Diablo

Les chutes d'Iguazu: la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: la Garganta del Diablo, un grand trou formés par des chutes

Les chutes d'Iguazu: la chute Unión (la plus grande, 82m) qui se jette dans la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: la chute Unión (la plus grande, 82m) qui se jette dans la Garganta del Diablo

Les chutes d'Iguazu: la chute Unión (la plus grande, 82m) qui se jette dans la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: la chute Unión (la plus grande, 82m) qui se jette dans la Garganta del Diablo

Les chutes d'Iguazu: plan d'ensemble de la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: vue d’ensemble de la Garganta del Diablo

Les chutes d'Iguazu: la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguazu: la Garganta del Diablo mouille un poil aussi 😉

Finalement, le temps d’aller jusqu’à la Garganta del Diablo, de l’observer, de pique-niquer et d’en revenir, nous repartirons vers 15h du site. Quelle magnifique journée nous y avons passé !

Les chutes d'Iguazu: Monsieur le Punk

Les chutes d’Iguazu: Monsieur le Punk

Les chutes d'Iguazu: Monsieur l'Hyperactif. Il bouge tout le temps, impossible de le prendre en photo correctement.

Les chutes d’Iguazu: Monsieur l’Hyperactif. Il bouge tout le temps, impossible de le prendre en photo correctement.

Les chutes d'Iguazu: nous rencontrons aussi de jolis papillons

Les chutes d’Iguazu: nous rencontrons aussi de jolis papillons

Et par rapport aux chutes du Niagara ? Les chutes du Niagara sont moins hautes mais plus puissantes et plus connues que celles d’Iguazu. Mais d’après Mister J, il n’y a pas photos : les chutes d’Iguazu sont nettement plus belles et plus impressionnantes. D’ailleurs, en découvrant les chutes d’Iguazu, Eleanor Roosevelt s’est exclamée de la sorte : « poor Niagara » !  Tout est dit 😉 De plus, les chutes d’Iguazu sont entourées par la nature à perte de vue et non par des casinos, des hôtels, des tours et des hélicoptères bruyants. Et évidemment, là-bas, tout est payant, tout est en supplément : le parking, la passerelle derrière les chutes, la tour d’observation. Le ticket d’entrée à Niagara donne en fait juste accès à la ville mais pas aux autres points d’observation. A cause de tout cela, Mister J a vraiment été déçu par les chutes du Niagara. Bref, si vous hésitez entre les chutes du Niagara et les chutes d’Iguazu, optez pour les secondes ! 😉

Pour fêter cette journée de rêve, nous ouvrons une autre bouteille de Don David mais un Malbec cette fois. Très bon mais le Cabernet Sauvignon de la veille était encore meilleur ! 😉

Puerto Iguazu: vin rouge Don David, Malbec. Très bon mais nous avons préféré le Cabernet Sauvignon !

Puerto Iguazu: vin rouge Don David, Malbec. Très bon mais nous avons préféré le Cabernet Sauvignon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *