Brésil: Foz do Iguaçu

Jeudi 8 septembre 2016. Trajet de Puerto Iguazu (Argentine) à Foz do Iguaçu et visite de celle-ci.

Pour se rendre à Foz do Iguaçu au Brésil depuis Puerto Iguazu en Argentine, il suffit de prendre un bus local qui affiche une pancarte « Foz do Iguaçu ». Pas de chance, il vient surement de passer car nous devrons l’attendre 30 minutes. Après 10 minutes de trajet, le bus nous dépose à l’immigration argentine, où il y a déjà une belle file ; mais comme il y a beaucoup de guichets, nous la passons rapidement et remontons dans le bus. Celui-ci vous dépose ensuite à l’immigration brésilienne uniquement si vous le demandez au chauffeur, car les Brésiliens et les Argentins n’ont pas besoin de s’y arrêter. Beaucoup d’étrangers oublient de passer l’immigration brésilienne mais nous, nous aimons être en règle. Mais que se passe-t-il si on entre au Brésil sans le tampon d’entrée ? On y rentre illégalement et on risque donc d’avoir des problèmes en ressortant… Mais comme ils ne vérifient pas non plus à la sortie que tous les étrangers descendent bien du bus, nous descendons pour « être en règle », mais cela ne sert, au final, à rien 😉

Côté brésilien, il n’y a bien sûr pas de file à l’immigration car personne ne descend, à part quelques étrangers. Oui mais…le bus n’attend pas pour autant de ce côté. Et il n’y a pas de bus toutes les 10 minutes comme au Paraguay. Arrrgh ! Nous devrons donc attendre le prochain bus pendant 40 minutes 😉

Nous descendons un peu avant le centre-ville et marchons jusqu’à notre casa, qui se trouve dans un quartier résidentiel. Notre hôte possède deux beaux logements au fond de son jardin. Génial ! En plus, notre hôte brésilien est vraiment très sympa et parle très bien anglais avec un bon accent. Mais comment se fait-ce ? Il nous explique que pendant 10 ans, il a été chauffeur puis guide pour touristes. Nous faisons aussi connaissance avec sa petite chienne qui nous adopte immédiatement 😉

Foz do Iguaçu: le chien de notre hôte nous a complètement adopté ;)

Foz do Iguaçu: le chien de notre hôte nous a complètement adopté 😉

Foz do Iguaçu: le chien de notre hôte nous a complètement adopté ;)

Foz do Iguaçu: le chien de notre hôte nous a définitivement complètement adopté 😉

Nous décidons ensuite de marcher jusqu’au centre-ville pour trouver de quoi manger et faire un petit tour afin de découvrir la ville. Contrairement à Puerto Iguazu qui est un petit village, Foz do Iguaçu est effectivement une grosse ville (dixit notre hôte à Puerto Iguazu). Mais elle n’est pas pour autant moche.

Foz do Iguaçu

Foz do Iguaçu

Foz do Iguaçu: une église bien colorée

Foz do Iguaçu: une église bien colorée

Foz do Iguaçu: une grosse ville bien vivante

Foz do Iguaçu: une grosse ville bien vivante

Nous comprenons très vite que les restaurants ouverts à midi sont tous organisés selon la même formule : un buffet à volonté. Cela ne nous plait pas trop mais nous n’avons pas le choix. D’ailleurs, cela nous permettra de goûter différents mets brésiliens. La plupart des buffets sont au kilo mais celui que nous choisissons est à prix fixe. Par contre, le serveur qui nous accueille ne parle ni anglais ni espagnol ; il ne parle que portugais. Comme beaucoup de gens, nous pensions que le portugais ressemblait un peu à l’espagnol. Cela est vrai à l’écrit mais pas du tout à l’oral. A l’oral, le portugais ressemble plus à du russe qui serait mélangé avec de l’allemand et un tout petit peu d’espagnol par-ci par-là. Bref, alors que l’espagnol (et l’italien) n’est pas trop difficile à comprendre pour un francophone, le portugais est totalement incompréhensible. Bref, nous arrivons à nous faire comprendre car les Brésiliens comprennent l’espagnol (même s’ils ne le parlent pas), mais nous n’arrivons pas à les comprendre 😉 Nous arrivons quand même à comprendre (après plusieurs tentatives d’explications de la part du serveur, très patient) que nous devons nous servir au buffet d’accompagnements et qu’un serveur passera à table pour nous proposer de la viande. Facile ! 😉 Pas mauvais du tout : il y a un peu de légumes (choux-fleurs, carrottes, haricots), des patates, de la quiche, du riz avec des petits pois et du jambon, etc. En tout cas, les accompagnements sont plus variés que dans la plupart des pays d’Amérique Latine. Côté viande, nous goûtons au meilleur chorrizo de notre voyage ! Il y a aussi du poulet, du bœuf, du porc, de tout quoi. Et en quantité ! 😉

En ressortant du restaurant, nous arpentons les rues du centre-ville. Après tout, nous ne serons au Brésil que 2 jours, nous voulons donc nous imprégner de l’ambiance. Nous tombons par hasard sur un magasin officiel « Havaianas ». C’est là que Mister J achètera ses premières Havaianas, ces tongs brésiliennes si célèbres en Europe. Mister J est aux anges, surtout qu’elles sont beaucoup moins chères qu’en Europe 😉 Les Havaianas, c’est un peu comme un chapeau panama : si tu n’en as pas avant 32 ans, tu as raté ta vie 😉 Miss V se laissera tenter par un modèle spécial JO 2016…. Non pas qu’elle en ait besoin, car elle en possède déjà une paire achetée en Australie il y a 8 ans. Celles-ci sont toujours en très bon état malgré qu’elles l’aient accompagné lors de tous ses voyages. Ca c’est de la qualité ! Oui mais, les nouvelles, ce sont des collectors 😉

Foz do Iguaçu: le fameux magasin officiel Havaianas, où nous avons acheté nos tongs

Foz do Iguaçu: le fameux magasin officiel Havaianas, où nous avons acheté nos tongs

Foz do Iguaçu: nos nouvelles tongs Havaianas. Trop belles  ! ;)

Foz do Iguaçu: nos nouvelles tongs Havaianas. Trop belles ! 😉

Foz do Iguaçu: mais où sommes-nous ? Au Brésil bien sûr ! Vive les Havaianas !!

Foz do Iguaçu: mais où sommes-nous ? Au Brésil bien sûr ! Vive les Havaianas !!

 

Vendredi 9 septembre 2016. Visites des chutes d’Iguaçu, côté brésilien.

Pour se rendre au Parque Nacional do Iguaçu depuis Foz, il suffit de prendre un bus de la ligne 120. Après 20 minutes de trajet, nous arrivons à l’entrée et là, le ton est tout de suite donné : il est 9h20 et il y a déjà une belle grande file devant les guichets, alors que le parc n’ouvre qu’à 9h… Ceci dit, il paraît que le parking ouvre à 7h30 ; ceci explique cela… Heureusement, tous les guichets sont ouverts (une bonne quinzaine) et la file avance assez rapidement (20 minutes de file). Simple comparaison : il n’y avait que 3 guichets ouverts sur 8 du côté argentin et il n’y avait pas de file… Côté brésilien, il faut ensuite faire la file (20 minutes supplémentaires) pour prendre un bus qui emmène les touristes au premier mirador. Là, nous avons vraiment l’impression d’être à Eurodisney. Mamma mia ! Après 10 minutes de bus, nous arrivons au premier mirador. Nous pouvons enfin marcher mais il n’y a que 1 km entre le premier et dernier mirador. Courte balade…

Foz do Iguaçu: qui ne connait pas le drapeau brésilien ? ;)

Foz do Iguaçu: qui ne connait pas le drapeau brésilien ? 😉

Alors ce premier mirador ? Il faut l’avouer, il offre une magnifique vue sur les chutes argentines. C’est exactement en bas et au-dessus de ces chutes que nous étions il y a deux jours. Franchement, le couple d’Uruguayens qui a essayé de nous dissuader d’aller du côté brésilien – qu’il trouvait tout petit et nul – ont tous deux besoin de lunettes 😉 Ou alors ils n’ont pas compris qu’il y avait plusieurs miradors et sont descendus au dernier arrêt de bus, au dernier mirador. Quoiqu’il en soit, nous n’aimons pas du tout l’organisation du côté brésilien mais il faut admettre que la vue est à nouveau splendide et vaut la peine.

Les chutes d'Iguaçu

Les chutes d’Iguaçu

Les chutes d'Igaçu

Les chutes d’Igaçu

Les chutes d'Igaçu

Les chutes d’Igaçu

Nous longeons ensuite la colline et arrivons au deuxième point de vue, qui nous dévoile les chutes brésiliennes sur la gauche, tout en pouvant toujours apercevoir les chutes argentines sur la droite. Très joli aussi.

Les chutes d'Igaçu

Les chutes d’Iguaçu

Les chutes d'Iguaçu

Les chutes d’Iguaçu

Nous continuons alors à marcher le long de la colline et arrivons à une passerelle qui mène au cœur de la Garganta del Diablo. Nous en ressortirons mouillés de la tête aux pieds 😉 Il y a deux jours, nous étions en haut de la Garganta del Diablo ; aujourd’hui, nous sommes en bas. Joli, impressionnant mais nous préférions la vue d’en haut ! La chute Unión est en fait la plus haute chute du parc national : 82m.

Les chutes d'Igaçu

Les chutes d’Iguaçu

Les chutes d'Iguaçu: dans la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguaçu: dans la Garganta del Diablo

Les chutes d'Iguaçu: au fond, dans le brouillard d'eau, c'est la Garganta del Diablo

Les chutes d’Iguaçu: au fond, dans le brouillard d’eau, c’est la Garganta

Les chutes d'Igaçu

Les chutes d’Igaçu

La visite se termine par la tour d’observation que l’on rejoint grâce à l’ascenseur panoramique. Magnifique !

Foz do Iguaçu: vue sur la Garganta del Diablo depuis la tour d'observation

Foz do Iguaçu: vue sur la Garganta del Diablo depuis la tour d’observation

Foz do Iguaçu: vue sur la Garganta del Diablo depuis la tour d'observation

Foz do Iguaçu: vue sur la Garganta del Diablo depuis la tour d’observation

Foz do Iguaçu: vue d'ensemble depuis la tour d'observation

Foz do Iguaçu: vue d’ensemble depuis la tour d’observation

Après 2h30 de visite (dont 1h de file en tout), c’est déjà fini. Le reste du parc ne peut être visité qu’en faisant appel à une des agences du parc qui organisent des activités (marche, zodiac, voiture électrique, hélicoptère). Bref, si vous ne voulez pas dépenser plus que ce que vous avez déjà dépensé (le billet d’entrée n’est pas donné), passez votre tour 😉

Les chutes d'Igaçu: du côté brésilien aussi nous rencontrons de jolis papillons

Les chutes d’Igaçu: du côté brésilien aussi nous rencontrons de jolis papillons

Pour info, les grandes chutes sont au nombre de 19, dont 3 seulement se trouvent du côté brésilien. D’après notre guide de voyage, le panorama sur ces nombreuses grandes chutes argentines est donc le plus spectaculaires du côté brésilien. Pour être honnête, nous trouvons qu’il était tout aussi spectaculaire du côté argentin… En plus, il y avait moins de monde du côté argentin et plus de possibilités de balades inclues dans le prix du billet. Par contre, du côté brésilien, comme il n’y a qu’un kilomètre à parcourir et 4 miradors, le monde se concentre au même endroit. Bref, on se marche un peu sur les pieds et comme les Argentins ne sont pas patients, ils veulent qu’on se pousse pour pouvoir prendre des photos, surtout si nous sommes juste en train d’admirer le paysage sans prendre de photos (« mais pourquoi restent-ils ces deux-là ? Ils ne prennent même pas un selfie ! »). Mais comme nous sommes arrivés tôt sur le site et que nous marchons plus vite que la grande majorité des Argentins, nous avons réussi à arriver aux miradors avant la grande foule et donc, avant de devoir jouer des coudes pour pouvoir se frayer un passage aux première loges. Malgré le monde et le peu de balade possible, nous avons quand même bien apprécié notre journée ! Mais qu’on se le dise : si vous ne devez choisir qu’un des deux côtés des chutes, allez du côté argentin ! Il y a plein de ballades à faire 😉

L’après-midi, nous allons au Parque das Aves (le Parc des Oiseaux), qui permet d’observer toutes sortes d’oiseaux exotiques (ibis, toucans, perruches, perroquets, colibris) ou rapaces (aigles royaux, condors, chouettes) mais aussi des reptiles (caïmans, anaconda, boas constrictors, iguane, tortues) et des papillons. Belle balade dans la forêt et même à l’intérieur de certaines cages. Il faudrait mieux y entrer avec un casque : des toucans et des perroquets ont frôlé nos têtes 😉 Ce parc s’étend sur 5 hectares, en pleine forêt tropicale. 50% de ces oiseaux sont des rescapés (de maltraitance ou de trafic d’animaux) et 43% sont nés dans le parc.

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: des ibis

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: des ibis

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: une grue. Avec cette touffe, elle ressemble à Miss V ;)

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: une grue. Avec cette touffe, elle ressemble à Miss V 😉

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: d'autres flamants roses acrobates.

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: des flamants roses acrobates.

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: étrange ce bec plat ! On dirait un petit flamant rose dont le bec est passé sous une voiture...

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: étrange ce bec plat ! On dirait un petit flamant rose dont le bec est passé sous une voiture…

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: des boas constrictors

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: des boas constrictors

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: des tortues et de petits caïmans

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: des tortues et de petits caïmans

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: un aigle royal femelle. Elle ressemble en fait à une grande chouette.

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: un aigle royal femelle. Elle ressemble en fait à une grande chouette.

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: un aigle royal mâle

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: un aigle royal mâle

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la grande volière aux perroquets

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: un colibri

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: un colibri

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: la volière aux papillons

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: la volière aux papillons

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: un oiseau préhistorique d'Australie

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: un oiseau préhistorique d’Australie

Très chouette après-midi, dont le must est évidemment la rencontre avec les toucans. Après tant de mois de voyage, nous avons enfin pu observer toutes les différentes sortes de toucans de près et sans jumelles 😉

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: le plus grand des toucans, le plus beau.

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: le plus grand des toucans, le plus beau.

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: une 2e sorte de toucan sorte de toucan, le drapeau de la Belgique

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: une 2e sorte de toucan, le drapeau de la Belgique 😉

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: une 3e sorte de toucan.

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: une 3e sorte de toucan.

Le Parc des Oiseaux d'Iguaçu: un autre magnifique toucan. Il ressemble au premier, la plus grande sorte de toucan, mais en d'autres couleurs ;)

Le Parc des Oiseaux d’Iguaçu: un autre magnifique toucan, de la 1ère sorte, la plus grande, mais en d’autres couleurs 😉

 Ce soir, nous allons dans un bon restaurant bien côté situé à deux pas de notre casa. Nous prenons deux caipirinhas en apéritif : une à l’hibiscus et une au fruit de la passion. En entrée, nous goûtons deux beignets typiques. Très bons et étonnamment légers. En plat principal, nous choisissons un poulet au lait de coco, à l’ananas et à la banane ainsi qu’un poisson à l’orange et aux herbes. Succulent, surtout le poulet !

Foz do Iguaçu: une "caipirinha" à l'hibiscus

Foz do Iguaçu: une « caipirinha » à l’hibiscus

Foz do Iguaçu: une "caipirinha" au fruit de la passion

Foz do Iguaçu: une « caipirinha » au fruit de la passion

Foz do Iguaçu: des beignets brésiliens en entrée

Foz do Iguaçu: des beignets brésiliens en entrée

Foz do Iguaçu: un beignet à la tomate

Foz do Iguaçu: un beignet à la tomate

Foz do Iguaçu: un pouet au lait de coco, ananas et banane

Foz do Iguaçu: un pouet au lait de coco, ananas et banane

Foz do Iguaçu: un poission à l'orange et aux herbes accompagné de délicieuses patates rustiques

Foz do Iguaçu: un poission à l’orange et aux herbes accompagné de délicieuses patates rustiques

Foz do Iguaçu: une très bonne bière brésilienne !

Foz do Iguaçu: une très bonne bière brésilienne ! Remarquez les chutes d’Iguaçu sur l’étiquette.

Franchement, cette petite incursion au Brésil nous a donné envie d’y retourner un jour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *