Cambodge: Siem Reap et Angkor

Jeudi 7 janvier.   Vol de Paksé Laos (Paksé) à Siem Reap (Cambodge).

Le matin, nous quittons notre guesthouse à 6h direction l’aéroport de Paksé, où un vol nous attend à 8h25. Nous cherchons un tuk-tuk… Introuvable quand on en a besoin, il y en a toujours 14 quand on n’en a pas besoin ! Bref, nous avons marché un bon quart d’heure avant de tomber sur un chauffeur !

Ce vol vers le Cambodge est LE joker de notre séjour en Asie. Tous les jours, de nombreux routards passent la frontière terrestre du Laos au Cambodge mais pas mal de locaux y voient l’occasion de se faire de l’argent facile. Entre la corruption des gardes frontière qui veulent leur part, les fausses visites médicales, les bus qui arrivent à 2h du matin au lieu de 19h et les combines en tout genre pour essayer de vous soutirer de l’argent en vous aidant à remplir les papiers du visa, nous avons décidé de prendre un Joker avec ce vol « Paksé -> Siem Reap ». Une petite heure de vol contre une ou deux journées interminables de van, le choix a été vi          te fait. Nous avons déjà pas mal donné dans les transports longs et/ou foireux ; nous passons notre tour pour une fois. Cela ne fait pas très « routard », nous avons un peu honte mais au final, nous avons économisé beaucoup de temps et d’énergie (mais pas d’argent évidemment). Et le vol avec Lao Airlines s’est super bien passé ! Nous sommes partis avec 30 minutes d’avance, l’avion était quasi vide et le vol n’a duré que 30 minutes. En fait, nous avons aterri à l’heure où nous aurions dû décoller 😉

Aéroport de Paksé: les moines aussi sont prioritaires

Aéroport de Paksé: les moines aussi sont prioritaires

Vol Paksé-Siem Reap

Vol Paksé-Siem Reap

Première surprise à l’arrivée à l’aéroport de Siem Reap : les distributeurs ne distribuent que des US$… Les tarifs sont aussi affichés en US$… On déteste utiliser des dollars à la place de la monnaie locale parce que, d’une part, pour retirer des $, on a un taux de change qui est appliqué et d’autre part, l’arrondi au dollar près fait très mal au budget…Va falloir qu’on trouve des Riel, et vite, pour pouvoir payer les achats courants !

Nous trouvons une chouette guesthouse pour 10$ la nuit, un bon tarif à Siem Reap, où il semble y avoir un gonflement des prix par rapport au reste du pays. Bien que n’étant pas une jolie ville, Siem Reap est néanmoins très touristique puisqu’elle constitue le point de base pour visiter les temples d’Angkor.

Nous préparons également notre visite des temples d’Angkor que nous débuterons demain matin… Les temples sont à 10-15 km de Siem Reap et pas mal éparpillés. Nous allons essayer de louer des vélos pour les visiter. Cela est plus économique, plus écologique, plus sportif et nous serons plus autonomes qu’en tuk-tuk. Cela devrait nous faire de bonnes petites journées sportives 😉 Qui n’a jamais rêvé de visiter Angkor à vélo ? Franchement, c’est trop la claaasse ! 😉 Mais pour les touts petits budgets, il est clair qu’y aller juste une seule journée en tuk-tuk est plus rentable. Il faut avouer que le pass 3 jours n’est pas donné : 40$.

Angkor: les pass 3 jours

Angkor: les pass 3 jours

Les tuk-tuk cambodgiens: une charette tirée par une moto

Les tuk-tuk cambodgiens: une charette tirée par une moto

Siem Reap: les conducteurs de tuk-tuk jouent aux échecs cambodgiens entre deux courses

Siem Reap: les conducteurs de tuk-tuk jouent aux échecs cambodgiens entre deux courses

Siem Reap: mmmh de la viande

Siem Reap: mmmh de la viande

 

Vendredi 8 janvier. Premier jour de visite sur le site d’Angkor.

Levés à 6h du matin pour profiter des heures « fraîches ». Après un petit déjeuner de champions pris à la guesthouse, nous enfourchons notre VTT à 7h30 en direction de la billetterie. Il y a plusieurs entrées au site d’Angkor mais une seule contient une billetterie, mieux vaut le savoir à l’avance, sous peine de devoir faire marche-arrière 😉

Angkor, c’est un peu comme Disneyland, mais en plus grand ! Il existe des pass 1 jour, 3 jours ou 1 semaine. Nous avons choisi de visiter Angkor en 3 jours et ce, pour pouvoir prendre le temps d’apprécier la beauté du site.

Pour visiter les temples, nous allons y aller crescendo : les « moins » impressionnants et moins connus au début pour terminer le dernier jour en apothéose avec les plus grands et plus connus. Les temples les moins connus étant les plus éloignés, nous allons donc y aller decrescendo au niveau de l’effort physique à fournir.

Heureusement, le soleil ne s’est pas levé aujourd’hui ; c’est sous les nuages que nous nous attaquons à 5 temples du Grand Circuit. Enfin, même sous les nuages, nous transpirons comme des bœufs 😉 Il fait quand même 30°C.

Sur le trajet, nous nous faisons doubler par des cars remplis de Chinois… Ca nous fait un peu peur mais à l’arrivée, nous sommes rassurés : les groupes de Chinois semblent se diriger vers le plus connu des temple, Angkor Wat. Ouf, il n’y a pas foule et certains temples dégage encore quelque chose de magique.

Angkor: le temple Pre Rup

Angkor: le temple Pre Rup

Angkor: le temple du Mébon oriental

Angkor: le temple du Mébon oriental

Angkor: le temple du Mébon oriental

Angkor: le temple du Mébon oriental

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Ta Som

Angkor: le temple Neak Pean

Angkor: le temple Neak Pean

Angkor: le temple Neak Pean

Angkor: le temple Neak Pean

Angkor: le temple Preah Khan

Angkor: le temple Preah Khan

Angkor: le temple Preah Khan

Angkor: le temple Preah Khan

Angkor: le temple Preah Khan

Angkor: le temple Preah Khan

En tout et pour tout, nous roulerons 40 kms aujourd’hui. Faciiiile 😉 C’est tout plat 😉 Nous rentrons vers 14h et sommes vraiment trop contents de cette première journée à Angkor. Vivement demain !

Chose amusante, nous avons rencontré à nouveau Viviane, une globe trotteuse retraitée qui fait un tour du monde en 10 mois et que nous avions rencontrée en Inde à Ranakpur (Udaipur) deux moins plus tôt…

 

Samedi 9 janvier. Second jour de visite sur le site d’Angkor.

Lever toujours aussi matinal, à 6h du matin. Le temps est toujours couvert, parfait pour commencer à découvrir les temples du Petit Circuit. Ils sont moins éloignés et un peu plus connus que ceux d’hier. Deux de ces temples, le Bateay Kdei et le Ta Phrom, nous donnent des frissons.

Angkor: le temple Prasat Kravan

Angkor: le temple Prasat Kravan

Angkor: le temple Prasat Kravan

Angkor: le temple Prasat Kravan

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Banteay Kdei

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Phrom

Angkor: le temple Ta Keo

Angkor: le temple Ta Keo

Angkor: le temple Ta Keo

Angkor: le temple Ta Keo

Angkor: le temple Chau Say Tevoda

Angkor: le temple Chau Say Tevoda

Angkor: le temple Thommanon

Angkor: le temple Thommanon

Notez que le Ta Phrom est le temple où fut tourné le film « Tom Raider » avec Angelina Jolie. C’est là que nous croisons les premiers groupes de Chinois. Enfin, pas au début car nous avons choisi de faire la longue promenade dans le temple alors qu’eux font la courte. Nous avons donc vraiment apprécié le début de la visite du Ta Phrom mais une fois que le chemin de la longue promenade a rejoint celle de la petite promenade, nous nous sommes enfuis… Des Chinois partout, qui veulent se faire prendre en photos partout… Qui montent sur les monuments malgré les interdictions, font des selfies interminables… Tout cela sans vraiment s’intéresser vraiment au lieu. 

En tout, nous ferons 30 kms aujourd’hui, 10 de moins que la veille mais nous passerons plus de temps à l’intérieur les temples. Nous rentrons vers 14h et la fatigue commence à se faire grandement sentir…

 

Dimanche 10 janvier. Troisième jour de visite sur le site d’Angkor.

On ne change pas une équipe qui gagne : lever à 6h. Aujourd’hui, nous visitons les stars du Petit Circuit : le Bayon le matin et Angkor Wat à midi. Le Bayon est magnifique… de loin. En effet, le sommet du Bayon, d’où on peut admirer les tours à visages, est envahi de groupes de Chinois. Comme tout groupe de Chinois en vacances, ils parlent très fort et tout le temps, touchent tout, grimpent partout et prennent tout et n’importe quoi en photos dans des positions souvent ridicules, vous bousculent, figurent sur vos photos, vous flanquent leur perche à selfies dans la tronche et bravent toutes les interdictions (ne pas toucher, ne pas monter, ne pas s’asseoir ne pas faire de bruit…). Très vite, nous sommes dégoûtés par la scène qui se déroule devant nos yeux ; impossible de s’imprégner de l’atmosphère du lieu. Nous décidons alors de descendre d’un étage pour tenter de trouver un endroit où il n’y a personne. Contre toute attente, nous trouvons assez facilement un endroit où il n’y a pas un chat. C’est à ce moment-là que nous avons commencé à réellement apprécier le Bayon de l’intérieur. Waouw !

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Angkor: le Bayon

Nous nous sommes ensuite rendus à pied au Baphuon, qui n’a rien de transcendant. Inutile aussi de monter dessus, la vue n’est pas belle. Nous sommes peut-être blasés après avoir vu autant de temples….

Angkor: le Baphuon

Angkor: le Baphuon

Angkor: le Baphuon

Angkor: le Baphuon

Angkor: le Baphuon

Angkor: le Baphuon

Angkor: la terrasse des éléphants

Angkor: la terrasse des éléphants

Angkor

Angkor

Vers 11h30, heure stratégique, nous nous dirigeons vers la star des stars d’Angkor, Angkor Wat (qui figure sur le drapeau national), en espérant que les groupes de Chinois aient déserté l’endroit pour aller manger. Bingo ! Nous ne dirons pas que l’endroit était désert mais franchement, ce n’était pas la grande foule. De quoi apprécier le lieu, même si ce ne sera pas notre temple préféré d’Angkor…

Angkor Wat

Angkor

Angkor Wat: elle est pas belle la vie des enfants de Siem Reap?

Angkor Wat: elle est pas belle la vie des enfants d’Angkor?

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Angkor Wat

Après 20 kms dans les roues et des visites plutôt relax, nous terminons cette troisième et dernière visite d’Angkor vers 13h30. La fatigue se fait nettement moins sentir que le deuxième jour et nous sommes donc prêts à trier les 500 photos prises. Mamma mia !

Après 3 jours à Angkor, 14 temples visités, 90 kms parcourus à vélo, 3 millions de Chinois rencontrés, 3000 Chinois bousculés et 300 perches de selfies arrachées, Mister J mérite sa petite bière Cambodia !

Siem Reap: bière pression

Siem Reap: bière pression à la guesthouse

Nous allons répondre à la question que nous attendons : avons-nous préféré Bagan (en Birmanie) ou Angkor ? Nous avons préféré l’atmosphère générale à Bagan, calme et romantique, loin de l’agitation d’Angkor, avec tous ses chemins de sable que nous parcourions en e-bike sans croiser grand monde et ces vues panoramiques qu’offrent les sommets de certains temples. Par contre, les temples d’Angkor, nous ont donné plus de frissons, surtout ceux perdus dans la forêt, où les arbres poussent à travers les pierres. Bref, l’expérience est totalement différente et les deux endroits valent vraiment la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *