Chili: Valparaiso et Santiago

Dimanche 9 octobre 2016. Trajet Santiago – Valparaiso et visite de celle-ci.

Valparaiso se trouve tout tout près de Santiago (Santiago de Chile, pas Santiago de Cuba hein 😉 ). Certains s’y rendent juste pour la journée ou le WE, un peu comme à la Mer du Nord. Nous, nous avons choisi d’y dormir deux nuits. Nous prenons donc le métro de Santiago jusqu’à la gare de bus, et une grosse heure et demi plus tard, nous débarquons à Valparaiso. Valparaiso possède 45 collines et notre casa se trouve sur le Cerro Concepción, un super chouette quartier. Par contre, le trajet à pied dans la ville basse, de la gare à notre casa, ne nous a pas vraiment enchantés : nous y avons découvert une ville sale, puant la pisse, avec pochtrons et clochards. Nous avons eu exactement la même impression que les M&M’c, ce qui les a rassurés 😉 Valparaiso ne serait-elle pas un peu survendue ?!

En tout cas, cela ne nous a pas du tout donné envie de visiter la ville basse ; nous sommes donc restés sur notre colline, aux chouettes ruelles et maisons colorées. C’est à cela qu’on s’attend en venant à Valparaiso, non ?

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso: el Paseo Atkinson

Valparaiso: el Paseo Atkinson

Valparaiso: vue sur la ville basse et les collines depuis le Paseo Atkinson

Valparaiso: vue sur la ville basse et les collines depuis le Paseo Atkinson

Valparaiso: el Paseo Atkinson

Valparaiso: el Paseo Atkinson

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso: el Cerro Concepción

Le soir, nous mangeons dans un bon restaurant avec vue sur la baie de Valparaiso. Qu’avons-nous mangé ? Du poisson, quelle question ! 😉 Rien que culinairement parlant, cela vaut tout de même la peine de venir à Valparaiso. Sans oublier évidemment les jolies maisons colorées du Cerro Concepción.

Valparaiso: une dernière ceviche de poisson et crevettes pour la route ;)

Valparaiso: une dernière ceviche de poisson et crevettes pour la route 😉

Valparaiso: un merlu à la sauce exotique. Mmm !

Valparaiso: un merlu à la sauce exotique. Mmm !

Valparaiso: un saumon accompagné d'un risotto d'avocat. Un délice !

Valparaiso: un saumon accompagné d’un risotto d’avocat. Un délice !

Valparaiso

Valparaiso: bière à l’irlandaise 😉

 

Lundi 10 octobre 2016. Visite de Valparaiso.

Nous serions bien allés visiter une des trois maisons du poète Pablo Neruda, la Sebastiana, mais elle est fermée le lundi. C’est ballot ! Tant pis, nous irons visiter celle de Santiago. Que faire alors ? Cocooner et trier les mille photos de notre trek du W 😉 En plus, nous sommes tombés dans une petite casa où la mamy proprio nous prend pour ses petits-enfants. Elle avait peur que nous ne parlions pas espagnol mais si, on se débrouille pas trop mal 😉 Elle est trop fan de nous (surtout des cheveux de Miss V). Un coup, elle nous apporte un verre de jus de fraise fait maison ; un autre coup, elle nous apporte un jus d’ananas-fraise accompagné de chips et de toasts. Elle a peut-être peur que l’on meure de faim… Il faut dire que son petit-déjeuner est tellement copieux (fromage, jambon, avocat, omelette, baguettes) que nous sautons le repas de midi. Nous nous offrons quand même une bonne petite glace artisanale vers 16h 😉

Valparaiso

Valparaiso représentée sur une peinture murale

Valparaiso

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso

Valparaiso: el Cerro Concepción

Valparaiso

Valparaiso: el Cerro Concepción

Après notre glace, nous continuons à explorer notre quartier coloré, notamment à la recherche d’un restaurant pour ce soir. Pas facile de trouver un restaurant le lundi soir car tous les restaurants bien côtés sont fermés… Nous atterrissons finalement dans un tout petit restaurant de sushis, qui a l’air fréquenté. Pas mal du tout. Et puis, ça change 😉

Valparaiso

Valparaiso: une bonne bière locale

Valparaiso

Valparaiso: sushi party 😉

 

Mardi 11 octobre 2016. Trajet Valparaiso – Santiago.

Vers midi, tranquillous, nous repartons en bus vers Santiago. Nous prenons à nouveau le métro vers le centre historique, où se trouve notre appartement. C’est la dernière destination de notre aventure. Déjà ? Mais nous ne sommes partis que depuis deux mois ! Ah bon, nous sommes partis depuis déjà un an ?! Il y a dû y avoir un trou spatio-temporel… 😉 Bref, cela nous fait tout bizarre mais en même temps, nous ne nous en rendons pas bien compte. Et puis, nous sommes super contents – même tout impatients –  de revoir nos familles et amis tout bientôt.

Santiago:  un très bon vin rouge chilien ;)

Santiago: un très bon vin rouge chilien. Salud ! 😉

 

Mercredi 12 octobre 2016. Visite de Santiago.

Aujourd’hui nous partons à la conquête du centre historique. Il est 11h et beaucoup de travailleurs se baladent dans la rue, d’autres prennent un café entre collègues ; nous ne comprenons décidément rien à leurs horaires. Est-ce qu’ils travaillent vraiment ? 😉  Parce que quand nous avons débarqué dans la capitale hier à 15h, il y avait aussi plein de monde dans les rues… Cela restera un mystère pour nous.

Santiago est une chouette ville, mais elle nous a moins séduite que Buenos Aires par exemple. Comme Buenos Aires, il n’y a rien de particulier à voir ou à visiter mais l’architecture de Santiago est un peu moins jolie que celle de Buenos Aires.

Nous visitons tout de même la Plaza de Armas, qui n’a rien de transcendant mais n’est pas moche pour autant, ainsi que sa jolie Cathédrale.

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Cathédrale

Santiago: la Cathédrale

Santiago: la Cathédrale et la Sainte Trinité

Santiago: la Cathédrale

Santiago: la Cathédrale

Santiago: la Plaza de Armas

Santiago: la Plaza de Armas

Aujourd’hui, nous avons deux objectifs : trouver une pile plate pour l’appareil photo de Miss V qui a rendu l’âme et trouver une paire de chaussures pour Mister J. Cela semble facile, surtout que nous tombons sur un magasin qui ne vend que des piles au coin de la rue. Certainement toutes les piles, mais pas la CR1220. Mister J avait du mal à y croire. Heureusement, chez un réparateur en tous genres sur le marché, Mister J a trouvé notre « bonheur ». Miss V arrivait encore à prendre des photos mais la date et l’heure n’était plus indiquée, ce qui n’est pas pratique pour le tri par la suite… Croyez-nous, on s’est bien amusés à remettre une date et une heure sur toutes les photos de la fin du trek du W 😉

L’autre objectif sera plus difficile : même si la rue commençante regorge de magasins de chaussures, Mister J chausse du 45… Une pointure qui, ici, n’est pas présente dans les magasins. Les chaussures s’arrêtent au 44, en théorie, car en pratique, le 43 est souvent la plus grande pointure… Tant pis, il en trouvera en France mais pour le double du prix…

 

Jeudi 13 octobre 2016. Visite de Santiago.

Aujourd’hui, nous nous rendons à pied dans le quartier Bellavista, où se trouve le Cerro San Cristóbal et une des maisons de Pablo Neruda. Les M&M’c nous ont conseillés de monter en haut du Cerro San Cristóbal mais nous y renonçons assez rapidement en voyant la file énorme attendant le funiculaire. Et franchement, pour notre dernier jour de voyage, nous n’avons pas le courage de monter la colline à pied.

Santiago: le musée des Beaux-Arts

Santiago: le musée des Beaux-Arts

Santiago: el Cerro San Cristóbal

Santiago: el Cerro San Cristóbal

Santiago: un hôtel-boutique du quartier Bellavista

Santiago: un hôtel-boutique du quartier Bellavista

Nous nous dirigeons donc vers la Chascona, la maison du poète Pablo Neruda à Santiago. Ses deux autres maisons se trouvent à Valparaiso et à l’Isla Negra (à 80 kms au sud de Valparaiso). Pablo Neruda est un poète chilien reconnu internationalement et qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1971. Le nom « Chascona », qui signifie en quechua « décoiffée », faisait référence à sa troisième et dernière femme Matilde. Un nouveau surnom pour Miss V, dont les cheveux n’ont pas vu une brosse depuis plus de 10 ans ? 😉  La visite ne dure pas plus d’une grosse heure et donne une bonne petite introduction sur la vie du poète et de cette maison. Pablo Neruda a notamment été consul en Birmanie, au Sri-Lanka, en Indonésie. Il a beaucoup voyagé et possédait des objets venant de Chine, du Mexique, du Portugal, de France, de Russie, etc. Il affectionnait particulièrement la littérature française et admirait beaucoup Rimbaud, Verlaine et Victor Hugo. Par ailleurs, il fréquentait Pablo Picasso et le grand peintre mexicain Diego Rivera. Ses maisons de Valparaiso et Santiago ont été saccagées le jour du coup d’État en 1973 contre le président Allende, suite auquel le général-dictateur Pinochet a pris le pouvoir. Le président Allende, qui avait nommé Neruda ambassadeur à Paris, s’est suicidé lors de l’assaut de son palais et Neruda, déjà malade, est mort quelques jours plus tard. On dit qu’il serait mort de tristesse. Mister J en est quand même ressorti avec un goût de trop peu. En effet, nous n’avons pas vu un seul de ses poèmes. Il a été élu au Sénat et a été candidat aux élections présidentielles (mais y à renoncer en faveur d’Allende) mais nous ne savons pas à quel parti il appartenait, quels étaient ses idéaux politiques, etc. A nous de nous renseigner… Première réponse : le Parti Communiste.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Santiago: la Chascona, maison du poète Pablo Neruda.

Pour notre dernier jour, nous décidons de nous rendre à midi dans un bon restaurant, histoire de goûter une dernière fois à la bonne ceviche chilienne ainsi qu’au bon poisson et bœuf chiliens.

Santiago: le restaurant de ce midi...

Santiago: le restaurant de ce midi…

Santiago: le très bon resto de ce midi

Santiago: le très bon resto de ce midi

Santiago: et une dernière ceviche !

Santiago: et une dernière ceviche ! Petite? Non, on en avait quatre comme cela pour deux.

Santiago:  un dernier saumon pour la route. Et avec des légumes svp !

Santiago: un dernier saumon pour la route. Et avec des légumes svp !

Santiago: un dernier morceau de boeuf chilien pour la route !

Santiago: un dernier morceau de boeuf chilien pour la route !

Et en dessert, nous avons acheté une pot de glace au fameux « dulce de leche » (le caramel de lait argentin). Verdict ? Très bon, comme une glace au caramel en fait !

Santiago: de la glace au "dulce de leche" pour fêter notre dernier jour de voyage.

 

Vendredi 14 octobre 2016. Vol Santiago – Paris.

C’est le jour J : à 13h35, nous nous envolerons pour Paris…Nous allons d’abord passer quelques jours à Orléans avec la famille de Mister J, avant de rentrer en Belgique…

Place à de nouvelles aventures, à de nouveaux projets…

A la revoyure !!

P.S. : pas de panique, ce ne sera pas notre dernier article 😉 Nous devons notamment encore écrire notre bilan sur l’Amérique du Sud, puis un genre de bilan général, etc. etc.

3 thoughts on “Chili: Valparaiso et Santiago

  1. Solange

    ah, non : c’est pas déjà fini … bien sur c’est génial que vous rentriez pour revoir les mamans, les familles, les amis… mais comment on va faire nous les « voyageurs devant leur PC » ? que de merveilles vous nous avez fait partager!
    MERCI, MERCI et surtout MERCI
    Bon voyage
    et gros bisous

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *