Costa Rica: Cahuita

Vendredi 20 mai 2016. Trajet Tortuguero-La Pavona-Cariari-Guapiles-Puerto Límon-Cahuita.

Aujourd’hui, nous nous rendons à Cahuita, sur la côte Caraïbes, non loin de la frontière avec le Panama. Pour rejoindre Cahuita depuis Tortuguero, deux options s’offrent à nous : prendre un bateau à 35$/pers jusqu’à Moin (3 à 5h de navigation) puis un bus, ou prendre le même bateau qu’à l’aller (1h de navigation jusqu’à La Pavona) puis 4 bus. Cette fois-ci, nous décidons de choisir la facilité : la première option, plus chère mais plus rapide. Oui mais…comme nous sommes à la saison basse, la première option ne semble pas opérationnelle… Boh, finalement c’est une bonne nouvelle. Après avoir étudié la deuxième option (càd 1 bateau puis 4 bus), cela n’a pas l’air si compliqué que cela, et puis ce ne sont chaque fois que des petits trajets. Il vaut parfois mieux 4 petits trajets qu’un looong trajet direct ! Ce sera de toute façon beauuucoup plus économique (pour 2pers 20$ au lieu de 70$ !) Waouuuw nous allons établir un nouveau record du nombre de transports en commun pris en une journée !! 😉

Lever à 4h30 du matin car un long voyage nous attend. Le premier bateau part à 5h30, tandis que le second ne part qu’à 9h. Hum, nous allons donc devoir prendre le tout premier bateau de la journée. Encore une fois, nous sommes chanceux : les connexions se passent super bien et nous ne devons même pas attendre. Cela ne tient parfois qu’à un fil : si le 3e bus était arrivé 20min plus tard, nous aurions raté la connexion et aurions dû attendre 2h… Voici à quoi ressemble ce trajet, qui prend au minimum 7h, quand on est chanceux comme nous :

  • 50 min de bateau jusqu’à l’embarcadère de La Pavona (au lieu d’1h15 à l’aller)
  • 1h de bus « bumpy » à travers les bananeraies jusqu’à Cariari
  • 50 min de bus jusqu’à Aguiles (et non 20min comme indiqué dans le Lonely Planet)
  • 2h de bus jusqu’à Puerto Límon. Ici, il faut changer de gare mais elle se trouve à 600m l’une de l’autre.
  • 1h30 de bus jusqu’à Cahuita

Bref, nous arrivons à 12h30 à Cahuita. Incroyable, qui l’eût cru ? Si on nous avait dit que nous arriverions aussi tôt, nous ne l’aurions jamais cru ! Nous sommes les seules touristes du bus à descendre ici. Troop bien ! Cahuita est calme, pas trop touristique et le long de la Mer des Caraïbes. Grâce à la saison basse, nous logeons dans un superbe hôtel tenu par Allemand et une Portugaise. Exotique comme couple ! Ils sont vraiment adorables 😉

Cahuita: notre balcon

Cahuita: notre balcon

Cahuita: notre balcon

Cahuita: notre balcon

Cahuita: vue depuis notre balcon

Cahuita: vue depuis notre balcon

 

Samedi 21 mai 2016. Visite du Parc National de Cahuita.

Aujourd’hui, nous espérons enfin voir un paresseux de près. Le problème, c’est que ces grosses bêtes dorment 16 à 18h par jour et surtout la journée. Ils préfèrent sortir le soir. Croisons les doigts ! Le Parc National de Cahuita longe la côte Caribéenne ; pendant toute la promenade, nous serons donc bercés par le bruit des vagues. Plutôt plaisant 😉 Notez que ce Parc National est gratuit ! C’est assez peu courant pour le souligner. Par contre, on peut faire une donation, ce que nous avons fait à la fin tellement ce Parc est bien entretenu, et que les rangers sont sympathiques. Habituellement, les entrées des Parc Nationaux au Costa Rica ne sont pas donnés : environs 15$/pers (plus le parking si vous avez une voiture). Aïe, mon portefeuille ! 😉

Nous commençons par marcher sur la plage et croisons tout d’abord la route d’un coati. Nous suivons ensuite le chemin dans la forêt et tombons sur un singe-araignée.

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: un coati

Parc National de Cahuita: un coati

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: un singe-araignée

Parc National de Cahuita: un singe-araignée

Un peu plus loin, un Ranger, que nous avions déjà croisé quelques minutes auparavant, nous fait signe de venir ; il a repéré un paresseux dans un arbre. Wouhouuu mais on ne le voit pas très bien, il est caché dans les feuillages. Minute papillon ! Deux mètres plus loin, un guide nous montre un gros paresseux femelle, que l’on voit parfaitement cette fois-ci. Trop génial ! Notre journée est déjà réussie !! Merci qui ? Notre bonne étoile ! 😉

Parc National de Cahuita: notre premier paresseux

Parc National de Cahuita: notre premier paresseux

Parc National de Cahuita: un autre paresseux, une grosse femelle

Parc National de Cahuita: un autre paresseux, une grosse femelle

Parc National de Cahuita: un autre paresseux

Parc National de Cahuita: l’autre paresseux, la grosse femelle

C’est alors que nous tombons sur la route des crabes : des bleus, des oranges, des colorés quoi.  Plutôt surprenant. Ils retournent tous se cacher dans leur trou à notre passage, c’est assez amusant. On se croirait dans un dessin animé. Nous y croisons aussi des lézards et des sortes de bernard l’hermite.

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: la route des crabes

Parc National de Cahuita: un beau lézard coloré sur le flanc

Parc National de Cahuita: un beau lézard coloré sur le flanc

Parc National de Cahuita: une sorte de bernard l'hermite

Parc National de Cahuita: une sorte de bernard l’hermite

Parc National de Cahuita: une sorte de bernard l'hermite

Parc National de Cahuita: une sorte de bernard l’hermite

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Nous retombons ensuite sur le même guide que tout à l’heure qui nous montre cette fois-ci un petit serpent jaune et une araignée.

Parc National de Cahuita: un serpent !

Parc National de Cahuita: un serpent !

Parc National de Cahuita: une araignée. Beurk !

Parc National de Cahuita: une araignée. Beurk !

Là, un espagnol nous demande si nous avons vu des singes ou des paresseux. Bein oui, nous avons vu les deux ! Il aimerait tellement en voir un mais n’a encore rien vu du tout. Au même endroit, nous faisons la connaissance d’un couple de retraités français qui n’ont encore vu aucun animal dans ce parc. Non, sérieux ? Levez les yeux et soyez patients ! 😉 Eux veulent voir un paresseux. Nous discutons un peu avec eux et ils nous apprennent, par exemple, que louer une voiture au Costa Rica (avec une bonne assurance) n’est pas du tout bon marché : 800€ par un mois. Nous qui nous nous disions justement la veille que si nous avions partagé une voiture à quatre, cela nous aurait fait encore plus d’économies. Finalement, vive les transports en commun ! 😉

Quinze minutes après avoir quitté le couple de Français, nous tombons sur un petit paresseux qui se déplace juste au-dessus de nous. Magique ! Mister J est tout fier d’en avoir trouvé un tout seul 😉 A cette distance, nous pouvons bien b-observer ses griffes, ses longs poils (normalement remplis d’insectes), son visage peu commun. Les paresseux se déplacent de branches en branches, d’arbres en arbres, comme les singes mais beaucoup plus lentement et sans sauter. Manque de bol pour le couple de Français, ils ne nous ont pas suivi et ont rebroussé chemin…

Parc National de Cahuita: et un paresseux de plus ! Et de très près !!

Parc National de Cahuita: et un paresseux de plus ! Et de très près !!

Parc National de Cahuita: et un paresseux de plus ! Et de très près !!

Parc National de Cahuita: un paresseux

Parc National de Cahuita: et un paresseux de plus ! Et de très près !!

Parc National de Cahuita: un paresseux

Parc National de Cahuita: et un paresseux de plus ! Et de très près !!

Parc National de Cahuita: un paresseux

Comme nous avons déjà vu beaucoup d’animaux aujourd’hui et que cela fait déjà 2h que nous sommes dans le Parc, nous rebroussons nous aussi chemin. Nous tombons alors sur deux grosse araignées, qui font fuir une Allemande et sa maman, puis sur un énorme papillon noir et bleu fluo. Pas facile de la prendre en photo. Surtout que quand il a les ailes fermées, il est tout brun.

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: attention où vous mettez la tête ! Grooosse araignée en vue. Beurk beurk.

Parc National de Cahuita: attention où vous mettez la tête ! Grooosse araignée en vue. Beurk beurk.

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: ailes fermées…

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: le même papillon, ailes ouvertes

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: un autre papillon

Un peu avant la sortie du Parc, nous retombons sur le couple de retraités français, qui sont totalement dégoûtés d’apprendre que nous avons revu un paresseux juste après les avoir quittés. C’est alors que, juste avant de sortir du Parc, un vieux guide Caribéen nous indique qu’il y a un petit paresseux qui dort dans un petit arbre le long de la plage. Et bien voilà, ce couple de Français a enfin vu un paresseux ! Ils sont tous contents, même s’ils n’ont pas vu son visage et ne l’ont pas vu bouger 😉

Parc National de Cahuita: un petit paressseux qui dort dans un arbre le long de la plage

Parc National de Cahuita: un petit paressseux qui dort dans un arbre le long de la plage

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita

Parc National de Cahuita: ouuuh le ciel s’assombrit…

Finalement, une dizaine de mètres après la sortie du Parc, un local nous indique gentiment que l’on peut apercevoir un gros iguane perché au sommet d’un arbre. Impressionnant !

Parc National de Cahuita: immense iguane au sommet d'un arbre

Parc National de Cahuita: immense iguane au sommet d’un arbre

A midi, nous mangeons, dans un « soda », un « casado » de poisson très équilibré, comme ils les aiment ici : riz, haricots rouges et spaghettis en accompagnement. Ils sont où les légumes ?! 😉

Cahuita: un casado de poisson bien équilibré ;)

Le soir, nous dégustons une ceviche de poisson sous forme de carpaccio et un gros possion frais entier. Miaaaam.

Cahuita: un poisson frais entier

Cahuita: un poisson frais entier

Cahuita: une ceviche de poisson sous fore de carpaccio

Cahuita: une ceviche de poisson sous fore de carpaccio

En revenant du restaurant vers 20h30, nous croisons tout d’abord un chien. Normal, ils pullulent dans ces pays-ci. Quelques mètres plus loin, nous entendons du bruit dans les buissons. Surement un autre chien ! Et bien non. Oooh que non. C’est un petit paresseux qui marche sur la route, alors que ses grandes griffes ne sont pas du tout appropriées pour marcher par terre mais plutôt pour grimper dans les arbres. Aaah oui, il fait noir, c’est leur heure de sortie 😉 Il passe sous les buissons de notre hôtel mais comme il y a une clôture, il ne peut pas aller bien loin. Il emprunte alors la rue perpendiculaire et tente d’escalader la clôture en bois d’un autre hôtel. Nous l’avons quitté lorsque les chiens de cet hôtel ont commencé à aboyer… Nous ne voulions pas assister à un carnage 😉 Car un paresseux, c’est très trèèès lent !

Cahuita: un paresseux tout mouillé dans la rue menant à notre hôtel

Cahuita: un paresseux tout mouillé dans la rue menant à notre hôtel

Cahuita: un paresseux tout mouillé devant l'entrée de notre hôtel

Cahuita: un paresseux tout mouillé devant l’entrée de notre hôtel

Cahuita: un paresseux tout mouillé devant l'entrée de notre hôtel

Cahuita: un paresseux tout mouillé devant l’entrée de notre hôtel

 

Dimanche 22 mai 2016. Repos à Cahuita.

Aujourd’hui, c’est notre dernier jour au Costa Rica. Déjà ? Et oui, le temps passe tellement vite ! Nous avons vraiment passé un super séjour dans ce beau pays ! De plus, à cette période-ci, contrairement à ce que l’on nous avait dit, le Costa Rica n’est pas trop touristique et nous n’avons pas non plus explosé notre budget. Nous avons tellement fait attention au budget qu’il s’avère être un des pays les moins chers d’Amérique Centrale, avec le Nicaragua ! Surprenant non ? Il suffit de prendre les transports en commun, de n’aller qu’une fois par jour au restaurant et le tour est joué ! Par contre, nous n’avons pas pris les logements les moins chers, surtout qu’en cette saison, il y a de très bon rapports qualité/prix.

Nous profitons de cette dernière journée pour se prélasser à la plage et dans la Mer des Caraïbes. La mer est quelque peu agitée ici mais il y a quand même moyen de s’y baigner en ne s’aventurant pas trop loin.

Cahuita: Playa Negra, une plage de sable noire à deux pas de notre hôtel

Cahuita: Playa Negra, une plage de sable noir à deux pas de notre hôtel

Nous profitons également de notre balcon et observons les tout petits colibris qui viennent dans le jardin. Impossible de les prendre en photos, ils n’y restent que quelques secondes. Tiens, mais nous ne sommes pas seuls sur notre balcon ; en effet, une grosse bête – que dis-je, un molosse – vient le squatter de temps à autre.

Cahuita: le chien immense de l'hôtel qui vient nous rendre visite sur notre balcon...

Cahuita: le chien immense de l’hôtel qui vient nous rendre visite sur notre balcon…

Cahuita: le chien immense de l'hôtel qui vient nous rendre visite sur notre balcon...

Cahuita: quel molosse! Mais qu’est-ce qu’il est gentil !!

Demain, nous partons au Panama pour une petite semaine ; le Panama sera notre dernier pays d’Amérique Centrale. Oui déjà ! En moins de temps qu’il ne faut pour le dire nous serons en Amérique du Sud (wouhouuu!), où Miss C & Mister C viendront nous rejoindre pour deux semaines. Miss C & Mister C, ou bien Miss & Mister C, ou C&C, ou C2, ou MC2, ou encore E=MC2… ? Faudra choisir votre nom les cocos ! ;).

3 thoughts on “Costa Rica: Cahuita

  1. Caroline

    Nous sommes les M&M’c 🙂

    Pour info les cocos, nous venons vous titiller pendant 18 jours et non 2 semaines (vous arrondissez vers le bas, c’est révélateur…Vous inquiétez pas, ça va passer vite ;p)

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Quoiiiiiiiiii????? Nan mais moi j’ai pas signé pour ça! Virginie m’a dit « c’est pas grave ils vont seulement rester 2 semaines et ils vont te rapporter du chocolat! » MAIS LÀ, ÇA EN FAIT PRESQUE 3!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *