Équateur: Baños et la Ruta de las Cascadas

Dimanche 5 juin 2016. Trajet Quilotoa-Latacunga-Ambato-Baños.

Aujourd’hui, nous prenons le bus à 10h pour Latacunga, où nous devrons changer de bus pour se rendre à Baños. Alors qu’à l’aller le trajet de Latacunga à Quilotoa n’avait pris que 1h30, le retour prend un peu plus de 2h. Le chauffeur roule nettement plus lentement et il y a plein d’indigènes qui montent et descendent tout le long du trajet. Et lorsque nous arrivons à la gare de Latacunga, une petite surprise nous attend : il n’y a pas de bus direct pour Baños, il faut changer à Ambato… Nous aurons donc 3 changements de bus au lieu de 2. Huuum…  Mais avant de continuer notre trajet, nous décidons d’aller manger un bout dans un restaurant de la gare routière. Pas super bon, mais pour 2,25$, on ne va pas se plaindre 😉

Latacunga: lunch à la gare entre 2 bus. Bof !

Latacunga: lunch à la gare entre 2 bus. Bof !

Latacunga: lunch à la gare entre 2 bus. Bof !

Latacunga: lunch à la gare entre 2 bus. Bof !

Le ventre rempli, nous reprenons le bus pour Ambato. Et c’est reparti pour une bonne heure de trajet. Youpie ! 😉 Il nous reste ensuite le dernier trajet jusqu’à Baños, qui est censé être le plus court (moins d’une heure). Oui mais…ce dernier trajet nous semble durer une éternité : non seulement nous sommes fatigués après tous ces changements de bus mais en plus, le chauffeur roule super lentement. Pour passer le temps, nous parcourons la liste des nombreux restaurants existant à Baños. Cela nous change de Quilotoa et Latacunga qui n’avaient pas beaucoup de choix. A Baños, l’immensité du choix nous donne l’eau à la bouche. Ce dernier trajet durera finalement plus d’1h30. Nous arrivons à Baños vers 16h30, alors que nous comptions y arriver vers 15h 😉 Cool, relax, zen, cherchons un hôtel maintenant ! 😉 Pour 10$ par personne, nous trouvons un appartement avec deux chambres ayant chacune sa salle de bain ainsi qu’une petite cuisine pour le petit-déjeuner. Parfait ! 😉

Le soir, nous choisissons d’aller au Bistrot Suisse, où Mister J et Miss V mangeront une fondue savoyarde, tandis que les M&M’C choisiront plutôt des röstis. Pour accompagner l’apéritif, une magnifique planchette de charcuterie et fromages… Miaaaaaaaaaam ! Après une telle journée de trajet sans bon repas consistant, nous méritons bien une petite folie culinaire 😉

Baños: plateau de fromage et charcuterie en entrée dans un restaurant suisse

Baños: plateau de fromages et charcuterie en entrée dans un restaurant suisse

Baños: un rösti suisse

Baños: un rösti suisse

Baños: un autre rösti suisse avec des champignons

Baños: un autre rösti suisse avec des champignons

Baños: fondue savoyarde dans un restaurant suisse

Baños: fondue savoyarde dans un restaurant suisse

 

Lundi 6 juin 2016. Balade en vélo de Baños à Rio Verde, ou la Ruta de las Cascadas.

Baños se situe dans une cuvette au beau milieu des montagnes. Dès que nous levons le nez en l’air, nous apercevons des montagnes toute vertes…sauf s’il y a du brouillard 😉 Et aujourd’hui, il fait gris et brumeux. Nous décidons donc de louer des vélos pour suivre la Route des Cascades jusqu’à Rio Verde. Est-ce un bon choix de louer des vélos en montagne ? Comme nous pouvons faire la descente de 18 kms jusqu’à Rio Verde à vélo et le retour en camionnette, c’est relativement facile 😉 Le seul inconvénient sont les bus, les camions et les voitures qui roulent relativement vite sur cette route. Heureusement, dès qu’il y a un tunnel, un beau et large chemin a été tracé en parallèle, entre le tunnel et le canyon, pour les vélos 😉

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas, début d’un chemin parallèle au tunnel, rien que pour les vélos

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo, déjà un peu mouillés par une cascade (derrière nous)

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo, chemin parallèle au tunnel, rien que pour les vélos

Après 7 kms, nous arrivons à la première cascade et attraction touristique : la cascade Agoyan, la plus haute des Andes équatoriennes et sa tarabita. Euuuh c’est quoi une tarabita ? Un petit téléphérique, souvent ancien, fonctionnant à l’aide d’un moteur de tracteur et qui permet de passer d’un village à l’autre au-dessus d’un canyon et/ou d’une rivière. Nous embarquons tous les quatre à bord de la nacelle, au-dessus du Rio Pastaza et faisons l’aller-retour dans la joie, la bonne humeur, les rires et les fous rires. Nous avons juste eu une petite frayeur à la fin car le conducteur stoppe la tarabita à la dernière minute ; nous avons presque cru rentrer dans le mur 😉 Que de sensations ! 😉

Baños: la cascada Agoyan, la plus haute des Andes équatoriennes

Baños: la cascada Agoyan, la plus haute des Andes équatoriennes

Baños: et c'est parti pour un premier trajet en tarabita !

Baños: et c’est parti pour un premier trajet en tarabita !

Baños: vue depuis la tarabita

Baños: vue depuis la tarabita

Baños: vue depuis la tarabita

Baños: vue depuis la tarabita

Cinq kilomètres plus tard, nous tombons sur une nouvelle tarabita, qui nous emmène en fait à la cascade El Manto de la Novia et son pont suspendu. Et c’est parti pour une nouvelle tarabita, tout en descente. Chouette vue sur la cascade et le canyon !

Baños: la deuxième tarabita

Baños: la deuxième tarabita

Baños: et c'est parti pour un deuxième trajet en tarabita !

Baños: et c’est parti pour un deuxième trajet en tarabita !

Baños: la cascada El Manto de la Novia

Baños: la cascada El Manto de la Novia

Baños: un pont suspendu

Baños: le pont suspendu

Baños: el Rio Pastaza

Baños: el Rio Pastaza vu du pont suspendu

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: le pont suspendu et la cascade

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Cascada El Manto de la Novia

Baños: prêts pour le trajet retour à bord de la deuxième tarabita ?

Baños: prêts pour le trajet retour à bord de la deuxième tarabita ?

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Pendant que Miss V et Mister J entament leur pique-nique de midi, les M&M’c décide de tester une troisième tarabita. Ils sont vraiment infatigables ces deux-là, voire insatiables, surtout Mister C ;-p

Baños: une troisième tarabita pour les M&M'c

Baños: une troisième tarabita pour les M&M’c

Baños: une troisième tarabita pour les M&M'c

Baños: une troisième tarabita pour les M&M’c

Baños: une troisième tarabita pour les M&M'c

Baños: Mister C est aux anges, enfin rassasié de tarabita 😉

Baños: vue depuis la tarabita

Baños: vue depuis la tarabita

Après avoir repris des forces, nous parcourons les derniers kilomètres qui nous séparent Rio Verde et plus précisément de la cascade El Pailón del Diablo (çàd le Chaudron du Diable). Oui mais…arrivés à Rio Verde, on n’est pas encore tout à fait arrivé : il faut ensuite marcher 30 minutes dans la forêt avant de pouvoir apercevoir cette fameuse cascade. Vraiment impressionnants tout ce débit d’eau, ce bruit, cette érosion !

Baños: mais avant de pouvoir découvrir la cascade la plus impressionnante, il faut marcher ;)

Baños: mais avant de pouvoir découvrir la cascade la plus impressionnante, il faut marcher 😉

Baños: la Ruta de las Cascadas à vélo

Baños: en route pour la cascade El Pailón del Diablo

Baños: Miss V et Mister J devant la cascada El Pailon del Diablo

Baños: Miss V et Mister J devant la cascada El Pailon del Diablo. Ca mouille !

Baños: le pont suspendu et la cascada El Pailon del Diablo

Baños: le pont suspendu et la cascada El Pailon del Diablo

Baños: la cascada El Pailon del Diablo

Baños: la cascada El Pailon del Diablo vue du pont suspendu

Nous montons ensuite avec nos vélos à bord d’une camioneta, qui nous ramène à Baños. Super journée, qui s’annonçait pluvieuse mais qui ne nous a finalement pas beaucoup mouillé !

Baños: retour en camioneta

Baños: retour en camioneta

Baños: retour en camioneta

Baños: retour en camioneta

Ce soir encore, nous méritons un bon repas 😉

Baños: truite, patates et petits légumes

Baños: truite, patates et petits légumes

Baños: jus de  fruits de la passion, gigembre et des herbes

Baños: jus de fruits de la passion, gigembre et des herbes

 

Mardi 7 juin 2016. Balade entre les miradors de Baños

Aujourd’hui, c’est promis, nous devons nous ménager un peu. Après les nombreux kilomètres avalés ces dernier jours, nous sentons un peu la fatigue. Nous décidons de faire une balade menant à un mirador. Réputée facile, elle monte pourtant beaucoup ! Mais la vue magnifique sur Baños et ses montagnes en vaut vriament la peine !

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors, ça monte, ça monte…

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors, vue du premier mirador

Nous décidons ensuite de rejoindre un restaurant qui bénéficie d’une magnifique vue sur la vallée. Ce chemin monte encore plus ! Nous arrivons donc au restaurant épuisés un peu avant midi. Oui mais…il n’ouvre pas avant 13h… Étonnant ! Que faire ? Continuer à marcher et risquer de ne rien trouver à manger ou attendre 1h ? Comme nous sommes un peu fatigués et que nous ne tiendrons pas sans manger jusqu’à la fin de la balade, nous attendons donc 1h sur le parking, à lire et papoter. Les restaurants ne se bousculent pas au portillon à cet endroit 😉

Baños: balade entre les miradors

Baños: séance portraits en attendant sur le parking…

Baños: balade entre les miradors

Baños: séance portraits en attendant sur le parking…

La vue depuis restaurant est effectivement splendide ! Ce midi, nous testons le taboulé de quinoa, le croque-monsieur et le croque-madame. Très bon, surtout le taboulé de quinoa !

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: jus de babaco, un fruit local

Baños: jus de babaco, un fruit local

Baños: taboulé de quinoa

Baños: taboulé de quinoa

Baños: croque-monsieur

Baños: croque-monsieur

Baños: croque-madame

Baños: croque-madame

Repus, nous décidons de continuer en bus jusqu’à la Casa del Arbrol, d’où nous testerons quelques attractions (balançoires, tyroliennes) pour nous décontracter un peu. Depuis cet endroit, nous sommes également censés pouvoir observer le volcan Tungurahua mais celui-ci est totalement dans le brouillard 😉

Baños: la Casa del Arbol

Baños: la Casa del Arbol

Baños: la Casa del Arbol

Baños: vue depuis la Casa del Arbol

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. Mister J s'envole en premier ;)

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. Mister J s’envole en premier 😉

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. C'est au tour de Miss V.

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. C’est au tour de Miss V.

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. Mister J et Mister C s'amusent comme des petits fous ;)

Baños: la Casa del Arbol et ses balançoires dans le vide. Mister J et Mister C s’amusent comme des petits fous 😉

Baños: la Casa del Arbol et sa tyrolienne. Mister J et Mister C s'amusent comme des petits fous ;)

Baños: la Casa del Arbol et sa tyrolienne. Mister J et Mister C s’amusent comme des petits fous 😉

Nous choisissons ensuite de redescendre à pied jusqu’à Baños. Au début, le chemin est sympathique et offre des points de vue magnifiques sur le volcan Tungurahua, qui daigne enfin se découvrir. Mais les descentes deviennent de plus en plus pentues. Mister J tombe plusieurs fois sur ses fesses. Et en fin de parcours, il y a encore 600 marches à descendre. De quoi nous achever ! La journée n’a vraiment pas été de tout repos mais cela en valait la peine ! 😉

Baños: le sommet du volcan Tungurahua daigne enfin se découvrir. Yes ! ;)

Baños: le sommet du volcan Tungurahua daigne enfin se découvrir. Yes ! 😉

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: arc-en-ciel sur la colline

Baños: arc-en-ciel sur la colline

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors, très pentue…Ca se corse !

Baños: le volcan Tungurahua

Baños: le volcan Tungurahua est découvert. Wouhouuu!

Baños: le volcan Tungurahua

Baños: le volcan Tungurahua

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors

Baños: balade entre les miradors. Arrivée au dernier mirador, le Mirador de la Virgen. Voilà la colline que nous venons de descendre.

Baños: balade entre les miradors

Baños: vue depuis le Mirador de la Virgen

Ce soir, pour nous réconforter, nous retournons au Bistrot Suisse, où Mister J et Miss V reprendront une fondue savoyarde !

Baños: au restaurant suisse

Baños: au restaurant suisse

Baños: jus de mûres, une spécialité d'ici

Baños: jus de mûres, une spécialité d’ici

 

Mercredi 8 juin 2016. Journée rafting et détente aux thermes de Baños.

Ce matin, il pleut des cordes. Et c’est évidemment aujourd’hui que nous faisons du rafting ! 😉 Heureusement, pendant le petit-déjeuner, la pluie se calme. Nous arrivons à l’agence comme convenu à 9h pour prendre possession de notre équipement : combinaison, casque et chaussures. Mais pas de veste et la combinaison n’a pas de manches. Miss C and Miss V ont peur d’avoir froid ! Le temps s’est calmé mais est toujours pluvieux.

Le guide nous informe que comme il a beaucoup plu pendant la nuit, nous aurons une rivière haute et beaucoup de courant. Nous devrions descendre le Rio Plaza en 45 minutes au lieu de 1h20 habituellement. Waouuuw ! Pour compléter le bateau, il y a un Argentin, qui a déjà visité un certain nombre de pays d’Améeique du Sud (Argentine, Chili, Brésil, Bolivie, Pérou) et un Français de 38 ans qui, lui, voyage 10 mois en solo en Amérique Latine (Mexique, Guatemala, Costa Rica, Panama, Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Chili Argentine et Brésil).

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Après 1h de route pour nous rendre à l’embarcadère, le temps semble se dégager ; il est même radieux. Qui l’eût cru ?! Après les consignes de sécurités, nous embarquons, et nous voilà emportés par la rivière à tout allure. Le guide est très sympathique et semble très compétent. Il profite d’une vague dans un endroit propice à la baignade pour faire tomber Mister J et Miss C à l’eau. C’est alors au tour de Mister C et de Miss V de remonter leur binôme à bord du bateau. C’était juste un test pour voir s’ils avaient bien compris comment remonter leur binôme dans le bateau ! Test passé avec brio 😉 Après cela, Mister J et Miss C ont déjà beaucoup moins peur de tomber ! Le guide essaiera à maintes reprises de faire tomber Mister C et Miss V, en vain. Ils s’accrochent bien mieux au bateau 😉

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Certaines vagues sont énormes, nous buvons la tasse à plusieurs reprises. Surtout Mister J et Miss C, élus capitaines du bateau et qui se trouvent donc à l’avant.

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Baños: rafting sur le Rio Paztaza

Comme des images sont plus parlantes que de longs discours, voici la vidéo de quelques passages effrayants :

Nous avons choisi l’agence Geotours de Baños qui est recommandée dans le Routard pour son sérieux. Elle est plus cher (30$ au lieu de 20$/personne) mais nous étions les seuls à avoir un kayak qui nous suivait pour prendre des photos, mais surtout nous repêcher en cas de chute du bateau. Cela permet au guide de nous emmener dans les vagues les plus grosses, les autres agences se contentant de les contourner et de prendre les passages les plus faciles.

Après cette belle aventure, Mister J and Miss V se rendent aux thermes de la Virgen réputés pour son eau chaude et ferrugineuse. Nous sommes agréablement surpris de ne voir quasiment que des locaux, qui viennent se baigner en famille après le boulot. Certains nous abordent pour savoir d’où nous venons. Tous les bains se trouvent à l’extérieur. Une très vieille mamy a même expliqué le principe à Miss V : 1 bain dans l’eau moyennement chaude, puis 1 bain de 5 minutes dans l’eau à 40°C, et finalement une douche gelée…. et rebelote. Protocole suivi rigoureusement par de nombreux papys et mamy locaux et que nous avons bien entendu suivi, sous le regard attentif des locaux. De plus, la vue est superbe : d’un côté, la cascade de la Virgen qui dégringole depuis un roc vertigineux et de l’autre, les collines verdoyantes de Baños. Après 1h nous nous sentons reposés ; nous avons d’ailleurs les muscles en cotons. Une chose est certaine : nous allons bien dormir.

Sur le chemin du retour, nous croisons les M&M’c qui font des emplettes et nous rejoignent dans une confiserie. La spécialité locale : un bonbon à base de jus de canne caramélisé, dont la pâte est étendue à un crochet et coupée en petits morceaux. Cela rappelle les traditionnelles Niniches des Sables d’Olonne à Mister J.

Baños: des melcochas (des bonbons au jus de canne à sucre) et des chuchus (cacahuètes caramélisées)

Baños: des melcochas (des bonbons au jus de canne à sucre) et des chuchus (cacahuètes caramélisées)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *