Guatemala: Flores

Mercredi 30 mars 2016. Trajet de Tikal à Flores.

Un peu avant 11h, nous nous dirigeons vers le parking pour attraper le collectivo qui part normalement à cette heure-là pour Flores (selon le réceptionniste de l’hôtel). Nous n’avons aucun mal à le trouver, il nous avait vu arriver 😉 Comme d’habitude, nous attendons qu’il se remplisse pour partir. En attendant, nous suons des gouttes tellement il fait chaud 😉 Après une grosse heure et demi de trajet (car il s’arrête souvent pour déposer et prendre des gens), nous arrivons à la gare de bus de Santa Elena. Là, on nous dit qu’il faut descendre…Oui mais nous, nous n’avons pas payé les 30 Quetzales pour descendre à Santa Elena mais les 50 Quetzales pour aller jusqu’à Flores. Que se passe-t-il ? Essaient-t-ils de nous arnaquer ? Ils nous répondent qu’il faut maintenant prendre un tuk-tuk pour aller de Santa Elena à Flores. OK mais c’est inclus dans le prix alors ? Oui oui. Ouf, tout rentre dans l’ordre ! Sauf que le tuktuk de Santa Elena à Flores coûte 5 Quetzales par personne et non 20. On s’est donc fait un peu avoir (comme tout le monde), on ne nous y reprendra pas 😉

Flores est une presqu’île située au milieu d’un lac. Comme nous n’avions pas internet à Tikal, nous n’avons pas réservé de logements. Une première depuis Cuba. En effet, comme les villes mexicaines sont étendues et les logements très dispersés, nous réservions toujours la veille un logement. De même, nous réservions au Belize car l’offre de logements est assez limitée là-bas et certainement inférieure à la demande pendant les vacances de Pâques. Mais nous ne sommes pas du tout inquiets car Flores est toute petite et nos deux guides de voyage y proposent un large panel d’hébergements. Cela ne devrait pas être très compliqué, surtout que c’est normalement la saison basse. Après avoir visité deux logements dont les prix étaient sensiblement plus chers que ceux indiqués dans les guides, nous arrivons à l’auberge de jeunesse où Miss V espérait vraiment trouver une place. Bingo, il reste une chambre avec douche pour 160 Quetzales (soit 18€ et des patates). Le gérant est super sympa et l’auberge possède un chouette toit-terrasse (comme en Inde) avec vue sur le lac et plusieurs hamacs.

Flores

Flores: vue de notre toit-terrasse

Flores

Flores

Flores: vue de notre toit-terrasse

En fin d’après-midi, sur ce toit-terrasse, nous parlons brièvement avec un jeune Américain qui voyage seul au Guatemala et qui a déjà fait un voyage de 5 mois en Asie (Inde, Népal, Cambodge, Vietnam et Malaisie). Étonnant pour un Américain ! Il espère un jour pouvoir également visiter l’Indonésie et les Philippines. Nous passons ensuite toute la soirée à papoter avec une Néerlandaise d’une bonne quarantaine d’années, qui a également beaucoup voyagé (Canada, USA, Argentine, Nouvelle-Zélande, Chine, Tibet, etc.). Elle a même fait un voyage en Antarctique ! Par contre, elle n’a voyagé seule que dans des pays développés, excepté en Indonésie, qu’elle a visité seule pendant 3 mois juste après avoir été diplômée. A l’époque, cela l’avait vraiment stressée de voyager toute seule là-bas, de devoir se débrouiller pour prendre les transports en commun et pour trouver un logement. Voyager au Guatemala seule est donc un challenge pour elle mais tout se passe très bien 😉 Elle a bien grandi depuis, comme elle dit 😉 Mais notre discussion ne s’est pas limitée à nos voyages. Nous avons parlé pendant des heures de tout et de n’importe quoi : de sa poisse lors de certains vols en avion, des transits à éviter aux USA, des attentats terroristes, de la montée de l’extrême droite dans plus en plus de pays européens, de l’immigration qui serait la cause de tous nos problèmes, de nos incapables de politiciens, de nos députés européens qui votent contre le fromage au lait cru mais pour les pesticides, des lobbys, de nos démocraties qui n’en sont plus vraiment, de Donald Trump, etc etc. Mais que le monde est beau quand on voyage ! 😉

 

Jeudi 31 mars 2016. Repos à Flores.

Depuis notre arrivée au Vietnam (çàd il y a déjà 2 mois), nous avons accéléré le rythme de notre voyage et nous déplaçons plus souvent. Il est temps maintenant d’un petit peu ralentir la cadence car les trajets, ce n’est pas ce que nous affectionnons tout particulièrement et surtout, notre corps commence à nous dire STOOOP : Miss V n’a jamais eu mal au dos que deux fois dans sa vie et la deuxième fois s’était hier soir. Un vrai sac de nœuds dans ses muscles dorsaux. De plus, nous avons 3 jours d’avance sur le planning initial… Nous resterons donc un jour de plus à Flores et aujourd’hui, nous ferons…rien ! Et même en ne faisant rien, nous suons. Il fait 38°C à Flores, la chaleur est étouffante. A chaque pas, nous suons une goutte. D’ailleurs, c’est bien la première fois qu’à 23h, nous avons encore trop chaud dans la chambre…

Au fait, quel bonheur d’enfin manger du poisson! Cela change un peu de l’éternel « poulet, riz et haricots rouges » 😉

Flores: filet de poisson , purée et orangeade (du jus d'orange et de l'eau)

Flores: filet de poisson, purée et orangeade (du jus d’orange et de l’eau)

 

Vendredi 1 avril 2016. Visite de Flores.

Cela fait 6 mois jour pour jour que nous sommes partis mais nous ne sommes pas encore à la moitié de notre voyage. Et oui, nous partons 1 an et 2 semaines ; nous serons donc à la moitié dans une semaine 😉 Cette première moitié est passée à toute allure et nous verrons encore moins passé la deuxième… Que l’aventure continue !

 Aujourd’hui, nous ferons une petite visite de Flores. C’est une petite presqu’île, aux ruelles pavées et maisons colorées. Il n’y a pas grand chose à voir et à faire, à part visiter sa cathédrale et déambuler dans ses ruelles, et surtout se reposer au calme (mais au chaud).

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores, son Palais du Gouverneur et sa Cathédrale

Flores, son Palais du Gouverneur et sa Cathédrale

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Flores

Nous profiterons aussi de cette matinée pour aller acheter un nouveau short à Mister J. Le sien est maintenant troué (à un mauvais endroit) et est, de surcroît, beaucoup trop chaud. Par chance, dans le nouveau Mall à l’entrée de l’île, nous trouvons un petit magasin vendant des shorts, chemises, chaussures et sandales de randonnée. Les prix ne sont pas plus intéressants qu’en Belgique, ils sont identiques, mais Mister J a vraiment besoin d’un nouveau short !

La Néerlandaise est revenue de son séjour à Tikal. Nous avons donc à nouveau passé la soirée à parler de nos expériences de voyages et surtout de nos aventures respectives. Trop génial ! En même temps, il fait beaucoup trop chaud pour dormir ! Elle a encore plus voyagé qu’on ne le pensait (Équateur, Bolivie, Vietnam, Mongolie, Turquie, Norvège, Islande, etc.). Elle a même visité le Groenland, le Mali, le Burkina-Fasso et la Lybie.

Nous nous sommes fixés rendez-vous après-demain à notre prochaine destination, Lívingston, pour partager un poisson le long de l’eau au coucher de soleil…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *