Inde: Udaipur

Lundi 26 octobre. Trajet en bus de Jodhpur à Udaipur.

Lever très (trop) matinal car notre bus part à 7h30 mais devons arriver à 7h. Nouveau dicton du jour : what you see (on pictures or TV) is never what you get ! Dans l’agence de voyage locale, Jain Travels, où nous attendions notre bus, défilaient sur la TV des pubs pour vanter leur bus qui ressemblaient à de vrais cars européens : beaux, grands, propres, neufs, même luxueux… Ce n’est pas du tout ce que nous avons eu en réalité ! Mais après 1 semaine en Inde, nous nous y attendions un peu 😀  Ceci dit, le bus était confortable : nous avions bien assez de places pour nos fesses et nos jambes, c’est tout ce qui compte.

Et puis, le voyage en bus était assez drôle : des sièges et des couchettes. Que des indiens, les gens montaient et descendaient à chaque coin de rue. Pas de clim mais au final, fenêtres ouvertes, ce n’est pas désagréable lorsque l’on part tôt le matin. Nous mettrons 6h30 (sans toilettes) pour faire les 300 km qui séparent Jodhpur et Udaipur.

À noter : quand on réserve un bus en Inde, il faut toujours bien vérifier que l’on nous déposera bien à la gare routière. Nous avions réservé notre bus (le tout premier !) via notre guesthouse à Jodhpur sans se soucier de quoi que ce soit mais le bus s’est arrêté à l’entrée de la ville moderne, alors que notre hôtel était dans le centre de la vieille ville, à 10 km environ. Avec nos bagages, à cette distance de notre hôtel, pas facile de négocier le tuk tuk dans ce cas là… Il nous a demandé 300 Roupies, on arrivera seulement à négocier 200 pour un trajet qui ne devrait pas dépasser 120… ça ne fait que 2,5€ ! On se fait toujours avoir en Inde, mais au final, ce n’est jamais très grave pour notre budget !

Bref, nous préférons le train : au moins, nous savons exactement où nous arrivons (la gare), il y a plus d’espace et il y a des toilettes à bord.

À peine arrivés à Udaipur, nous nous y sentons tout de suite bien : plus calme que Jodhpur mais aussi plus de charme que Jodhpur et Jaisalmer.

Udaipur

Udaipur

Un lac, des montagnes, des palais… Aaaah voilà enfin l’Inde des mille et une nuits…sans trop exagérer quand même 😉 Il faut quand même avouer que le soir, sur un toit-terrasse doté d’une belle vue sur les palais illuminés, on s’y croit vraiment.

Udaipur

Udaipur

Udaipur by night

Udaipur by night

Udaipur by night: le Palais

Udaipur by night: le Palais

 

Mardi 27 octobre. Visite du palais d’Udaipur.

Le City Palace d’Udaipur est le plus grand palais d’Inde… C’est peut-être aussi le plus vide. Disons que comme souvent en Inde, il est peu mis en valeur. Honnêtement, nous avons préféré l’intérieur du fort de Jodhpur. Mais ça reste un superbe palais quand même. En tout cas, les peintures accrochées au mur de certaines salles du palais nous ont bien fait rire. La notion de perspective des peintres Indiens est perfectible… Bien entendu, le guide dira que c’est une méthode révolutionnaire pour représenter la perspective du palais. Au final, les tableaux défilent et se ressemblent beaucoup. Mister J a l’impression que les indiens peints sont toujours de profils, et avec la même tête… Bref, la magnifique culture indienne passe par d’autre choses que ces peintures représentant des scènes de guerres…

Palais d'Udaipur

Palais d’Udaipur

Palais d'Udaipur

Palais d’Udaipur

Vous a-t-on conté l’épisode de la chauve-souris ? Bien sûr que non ! Comme tous les soirs (même en hiver en Belgique), Mister J a voulu aéré la chambre. Et comme tous les soirs, pour ne pas attirer les moustiques, nous avons éteint les lumières. Jusque-là, tout va bien… C’est alors que Miss V, qui était occupée à ranger ses affaires près de la fenêtre, a senti quelque chose la frôler. Tout de suite, elle a pensé à un gros papillon de nuit…À peine 2 secondes plus tard, Mister J a, lui aussi, senti quelque chose le frôler mais par contre, il n’était pas du tout convaincu par la théorie de Miss V : pour lui, c’était une chauve-souris car elle émettait un petit son… Nous avons alors immédiatement allumé les lumières et qu’avons-nous vu nichée dans l’encablure de la porte de la salle de bain ? Une petite chauve-souris ! Que faire ? Téméraires que nous sommes face aux bestioles, nous ne savions que faire…Mister J a tenté en vain de la faire fuir en lui lançant des paquets de mouchoirs mais elle n’a pas bougé d’un seul poil. Elle devait être aussi terrifiée que nous… Miss V, qui s’était, elle, déjà réfugiée dans le couloir, est alors allée demander de l’aide à la réception. Le fils du patron et un autre jeune employé de l’hôtel sont venus avec un manche à balai et un vieux sweatshirt pour essayer de faire fuir la chauve-souris. Ils n’avaient pas l’air plus rassurés que nous lorsqu’elle s’est envolée la première fois après que le fils du patron ait tapé avec son manche à balais sur la porte de la salle de bain. La pauvre bête, en s’envolant, s’est pris un petit coup de ventilateur et est allée se réfugier sur une arrête de mur de la chambre (il y a d’ailleurs encore un peu de sang sur le mur). Le fils du patron a alors pris son courage à deux mains et s’est emparé de la chauve-souris dans son vieux sweatshirt avant de redescendre, surement pour la montrer à sa famille puis la libérer dehors.

 

Mercredi 28 octobre. Balade sur l’autre rive de la ville blanche.

Après avoir pris notre temps ce matin, nous partons vers 9h30 à l’assaut de l’autre rive d’Udaipur, dite la ville blanche. Pourquoi la ville blanche? Car les maisons sont enduites de chaux. Nous découvrons un quartier calme (rare en Inde), et surtout des points de vue superbes sur le palais. Finalement, il n’est pas nécessaire de faire la balade en bateau sur le lac pour pouvoir admirer le palais dans son ensemble, surtout au vu des prix.

Udaipur: de l'autre côté de la rive

Udaipur: de l’autre côté de la rive

Udaipur: de l'autre côté de la rive

Udaipur: de l’autre côté de la rive

Nous arrivons par hasard aux ghâts et voyons des gens se laver et se brosser les dents dans l’eau verdâtre du lac… On ne juge pas ! Très vite, un papy nous aborde pour nous poser des questions. Qu’il est agréable de papoter 5 minutes avec un Indien sans qu’il n’essaie au final de nous vanter son commerce. Une première pour nous en Inde, excepté dans les hôtels où le patron ou les serveurs aiment parfois discuter de tout et de rien avec nous ou raconter leur histoire!

Nous nous posons ensuite sur une superbe terrasse au bord de l’eau pour écrire ces lignes, et profiter de la vue sur le lac. Le thé est un simple Darjeeling de la marque Twinings. Je pense que j’ai exactement le même à la maison. L’Inde nous réserve encore de belles surprises et tellement de saveurs 😀  Incredible India !

Udaipur: pause thé

Udaipur: pause thé de l’autre côté de la rive

Udaipur: de l'autre côté de la rive

Udaipur: vue sur le Palais depuis l’autre côté de la rive

Le soir, nous avons assisté à un spectacle d’1h de danses indiennes et de marionnettes. La musique n’était pas terrible mais les danses étaient très belles et les costumes magnifiques. Et le petit spectacle de marionnettes nous a fait bien rire.

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Udaipur: spectacle de danses traditionnelles et de marionnettes

Jeudi 29 octobre. Visite d’un temple jaïn à Ranakpur.

Première mission de la journée : essayer de trouver la gare des bus et de prendre le bus gouvernemental (càd public) qui passe à Ranakpur. Après 2km de marche (non, toujours pas de tuk tuk), nous avons facilement trouvé la gare des bus d’Udaipur grâce à l’appli Maps.Me sur le smartphone. Il n’y avait pas d’indications en anglais à la gare (c’est rare en Inde…) mais le personnel du point d’information était super aimable (rare aussi en Inde 😉 Une fois assis dans le bus, rempli d’indiens bien sûr, nous faisons la connaissance de 2 occidentaux assis devant nous : un Français qui compte passer plusieurs mois en Inde et une irlandaise, la soixantaine, qui va voyager avec son mari pendant 10 mois en Asie, Amérique du Sud et Amérique Centrale. On se recroisera peut-être dans d’autres pays 😉 Petit détail cocasse : elle a entamé les 2 premières semaines de ce long voyage toute seule car son mari a réussi à avoir des places pour 2 matches de la Coupe du Monde de Rugby ! Mais début de la semaine prochaine, il vient la rejoindre en Inde. Le Français, lui, n’a planifié aucun itinéraire ; il reste 1 semaine à 10 jours dans chaque ville, avant de se décider à bouger en fonction des commentaires des autres voyageurs. Toutefois, il ne visite aucun monument (excepté un monastère tibétain au Ladakh et le temple jaïn de Ranakpur) ; ce qui l’intéresse ce sont les gens, les rencontres, les ruelles, la vie quotidienne, l’atmosphère de la ville… Il doit en fumer de la bonne, ce n’est pas possible !

Revenons à notre trajet de 3h en bus gouvernemental. Un peu long mais très intéressant : joli paysages de campagne montagneuse avec ses champs, ses paysans, ses bergers, ses huttes, etc. Chouette trajet si ce n’est que Miss V devait absolument faire une pause technique… Encore moins agréable quand le bus n’arrête pas de sauter à cause de l’état des routes. Il faut dire que nous avions un peu improvisé ce matin-là et n’avions donc pas pris nos précautions quant à la quantité de thé à ingurgiter. Nous devions au départ juste prospecter ce matin-là pour savoir combien nous coûterait un trajet via une agence jusqu’à Ranakpur. Mais nous avons changé nos plans à la dernière minute et avons décidé de prendre le bus gouvernemental, beaucoup moins cher. Bref, après 2h de trajet, Miss V n’en pouvait vraiment plus. C’est alors que (miracle !) le bus s’est arrêté pour faire une pause inespérée de 20 minute (la seule du trajet). Miss V est alors allée immédiatement se cacher derrière des arbustes de l’autre côté de la route. Elle aurait encore préféré faire pipi devant tout le monde que de devoir attendre une minute de plus 😉

Bus pour Ranakpur

Bus pour Ranakpur

Après 30 minutes supplémentaires de trajet, le bus nous a enfin déposé devant les temples jaïns de Ranakpur. C’est là que se trouve le plus imposant temple jaïn de l’Inde. Mais qu’est-ce que le jaïnisme ? Une des nombreuses religions de l’Inde. Les jaïns, non-violents, refusent les armes, ne consomment aucun animal, doivent se détacher des biens matériels, ne tuer aucun être vivant, ne pas voler, etc. Par exemple, ils marche pieds-nus pour ne pas écraser de bêtes, et portent parfois des masques pour éviter d’avaler de bestioles…Les jaïns sont peu nombreux mais ils sont respectés de tous les autres indiens et n’ont donc jamais été persécutés. Peu nombreux…enfin, tout est relatif : ils sont quand même 4 millions dans toute l’Inde, dont 1 million au Rajasthan…

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Alors ce temple vaut-il le coût (et ce long trajet)? Oui, il est effectivement superbe, avec toutes ces petites sculptures sur les piliers, les chapiteaux, les dômes ! Quel travail titanesque !!

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Temple jaïn de Ranakpur

Après une bonne heure de visite, nous sommes retournés à l’entrée du site et c’est là que l’Irlandaise a vu le bus gouvernemental partir devant ses yeux à 14h50. Le bus est censé passer toutes les heures mais en réalité, on ne sait jamais vraiment à quelle heure il va passer. Mieux vaut être prudent et arriver à l’avance…bien à l’avance ! Car nous avons bien failli rater aussi le suivant, qui est passé à 15h32, alors que nous terminions notre pause « chaï » (thé avec du lait, du sucre et des épices). Heureusement, l’Irlandaise avait pris les devants et a demandé au bus de nous attendre ! Et nous, toujours à la cantine lorsque nous avons vu le toit du bus passer, nous avons à peine remis nos sandales et avons couru comme des dératés (seulement quelques mètres) pour ne pas le rater une nouvelle fois. Que d’émotions ! Fatigués par toutes ces heures – certes intéressantes – de trajet et comme il faisait déjà noir, nous avons, cette fois, daigné prendre un tuk tuk. Nous avons refusé les deux premiers tuk tuk beaucoup trop chers mais avons pris le 3e, 3 fois moins cher.

Bus retour:  de Ranakpur vers Udaipur

Bus retour vers Udaipur

Fatigués par toutes ces heures – certes intéressantes – de trajet et comme il faisait déjà noir, nous avons, cette fois, daigné prendre un tuk tuk mais nous avions au préalable demandé au Français et à l’Irlandaise le montant qu’ils avaient payer le matin. Nous avons refusé les deux premiers tuk tuk beaucoup trop chers mais avons pris le 3e, 3 fois moins cher.

 

Vendredi 30 octobre. Visite d’un temple vishnouïste à Udaipur.

Plutôt que d’à nouveau prendre le même petit déjeuner à notre hôtel, nous sommes allés le prendre dans une pâtisserie renseignée dans notre guide à deux pas de notre hôtel. Nous nous sommes laissés tenter par un cake à la banane, un « chili brownie » et un « moka cake ». Seul le cake à la banane valait vraiment la peine mais les 2 autres n’étaient pas pour autant mauvais. Et oui, Miss V était en manque de dessert, alors que Mister J, lui, est en manque de bonnes pâtes à l’italienne…Ce soir, ce sera une bonne plâtrée de pâtes à la sauce tomate (épicée)!

Le Jagdish Temple, un petit temple vishnouïste, se trouve en fait juste derrière notre hôtel. Nous entendons d’ailleurs les chants des fidèles très tôt le matin et le soir. Pour notre plus grand bonheur, ils étaient encore en train de chanter lorsque nous sommes allés le visiter. Le vishnouisme n’est autre qu’un courant de l’hindouisme. L’extérieur de ce temple est vraiment joli, sculpté de toute part de figures divines, danseurs, chevaux, éléphants et…scènes coquines.

Udaipur: Jagdish Temple

Udaipur: Jagdish Temple

Udaipur: Jagdish Temple

Udaipur: Jagdish Temple

Udaipur: Jagdish Temple

Udaipur: Jagdish Temple

En fin d’après-midi, nous avons marché les 1km et demi nous séparant du téléphérique menant au Sunset point. En haut de la colline, très belle vue de jour et de nuit sur la ville, les îles, les montagnes et le Palais d’Udaipur. Pour le retour, nous avons quand même pris un tuk tuk ; c’est bien plus sûr quand il fait noir…

Sunset Point d'Udaipur

Sunset Point d’Udaipur

Sunset Point d'Udaipur

Sunset Point d’Udaipur

Sunset Point d'Udaipur: le Palais

Sunset Point d’Udaipur: le Palais

Bonne nouvelle : notre opération « zéro moustique » est un réel succès ! Pas une seule piqûre à l’horizon !!

 

Samedi 31 octobre. Dernier jour à Udaipur. Départ vers Bundi.

Notre train pour Bundi est à 18h15 ; nous quittons notre chambre à Udaipur vers 10h et entamons une dernière balade à travers la ville.

Udaipur: de l'autre côté de la rive, Ganesh joue aux échecs

Udaipur: de l’autre côté de la rive, Ganesh joue aux échecs

Udaipur: le bateau du maharaja

Udaipur: le bateau du maharaja

Cela fait 5 jours que nous somme à Udaipur et nous avons un petit pincement au cœur à l’idée de quitter cette ville tellement attachante. D’un autre côté, nous nous sommes bien reposés et il y a encore tellement de choses à voir en Inde !

Après les pâtes, ce midi c’est pizza. On adore la nourriture indienne, mais de temps en temps, il est bon de retrouver quelques saveurs de chez nous. Dommage, ils ne font pas la choucroute ou la fondue savoyarde 😉

Ah tiens, il y a un mois, c’était notre dernier jour de travail et nous passions notre dernière nuit en Belgique, à Schaerbeek… Nous avons l’impression d’être partis depuis si longtemps tellement nous avons déjà vu et vécu de choses, tellement notre voyage est dépaysant, tellement nous sommes déconnectés de la réalité belge. Mais cela semble passer tellement vite en même temps : nous passons sous la barre des 50 semaines !

Alors train ou bus pour se rendre à Bundi ? L’employé de gare de Delhi nous avait prétendu qu’il n’y avait pas de train reliant ces 2 villes ; eh bien, nous en avons trouvé un sur notre fidèle site Cleartrip.com. Non mais ?! Certes, il arrivera un peu tard à Bundi (vers 22h30), mais malgré qu’il roule lentement, le train est quand même plus rapide que le bus. Exemple : pour aller d’Udaipur à Bundi, il faut compter 7h en bus contre 4h15 en train. La gare d’Udaipur est relativement petite comparée à celle de Delhi ; nous n’avons eu aucun mal à trouver notre train. So easyyy ! Après ces 4 petites heures de train en classe Sleeper (sans air co mais nettement moins cher), nous voilà arrivés vers 22h45 à la gare de Bundi. Pas d’inquiétude à l’idée d’arriver si tard car nous avions réservé un hôtel l’avant-veille et avions demandé que quelqu’un vienne nous chercher à la gare, celle-ci se trouvant à 5 kms du centre.

11 thoughts on “Inde: Udaipur

  1. Caro

    Dites, pensez à ceux qui se délectent de vos récits pendant leur pause de midi…25 octobre paragraphe 2, je m’en serais bien passé ;p

    Reply
  2. Mélanie

    J’ai bien ri avec le paquet de mouchoirs… Etonnant que ça ne fasse pas fuir une chauve-souris 🙂
    J’ai hâte de voir les photos de l’Inde des 1001 nuits 🙂

    Reply
  3. Françoise

    Je suis effaré de la durée de chaque déplacement . Il faut du courage et une sacré patience. Je vous embrasse. Bernard.

    Reply
    • bdmadroite Post author

      L’Inde est gigantesque, et surtout, le Bus roule entre 30 et 50km/h suivant la route… Donc forcément, ça prend du temps. Cela nous apprend la patience, surtout à Jérôme qui a tendance à trop regarder sa montre;-) On dort, on papote, on lit, ça fait partie du voyage.

      Reply
  4. bernard

    Nous lisons vos aventures régulièrement. Je trouve votre va-oyage très passionnant

    Vous aurez certainement bcp d’autres anecdotes à nous raconter en rentrant.

    Nous de notre côté on vous racontera la fameuse aventure de Thomas à la Danone Cup qui s’est déroulée la semaine passée à Marrakech….

    Bonne route et bonne continuation !

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Salut Bernard! Merci de nous suivre! Félicitations à Thomas! Nous avons vu quelques superbes photos sur flickr;-) Bisous.

      Reply
  5. Caussanel Solange

    Bonjour les globe-trotters, quel bonheur de vous suivre pas à pas.
    Nous sommes (Monsieur Sosso et moi) particulièrement intéressés par le Tibet et par l’Inde; vos photos sont magnifiques, (et on pirate… on pirate…).
    Vous faites des photos dignes de grands photographes professionnels super équipés!
    Serge vous conseille, si vous êtes courbaturés, de penser aux planches à clous… quelque fakir vous en prêtera….
    encore merci de nous prêter vos yeux…
    gros bisous
    Solange

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Merci à vous de nous suivre;-) Et dire que nous n’avons qu’un appareil photo compact que l’on maitrise parfaitement certes! Alors que la majorités des gens voyagent maintenant avec un Reflex super sophistiqué mais ne savent pas s’en servir! Bisous.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *