Laos: Muang Ngoi et Nong Khiaw

Lundi 21 décembre. Trajet de Luang Prabang à Muang Ngoi

Comme Nong Khiaw n’est pas encore très touristique, il n’y a pas 36000 façons de s’y rendre : en bus local ou minibus ; pas de car. Nous prendrons un minibus pour aller de Luang Prabang à Nong Khiaw. Nous avons tous réservés au moins la veille auprès de la compagnie de minibus, mais ce n’est qu’après que tous les voyageurs soient arrivés à la gare de bus et nous avoir comptés 14 fois que les organisateurs et chauffeurs se rendent compte qu’il manque des places. Il leur faudra plus d’1h à faire un Tétris avec les passagers et les bagages dans les minibus avant de pouvoir enfin partir. Paaatience ! Au Laos, encore plus qu’ailleurs en Asie du Sud-Est, il faut être patient pour tout : départ des bateaux et des minibus, pour commander au restaurant, pour être servi, etc. Ils prennent tout leur temps et n’ont pas l’air de connaitre le stress. C’est peut-être eux qui ont raison finalement.

Après 3h de minibus très mouvementé, il nous reste encore 1h de bateau depuis Nong Khiaw. Ouf, nous arrivons juste à temps, car il n’y a qu’un bateau le matin à 9h et un l’après-midi à 14h.  La traversée se fait dans un décor magnifique! 

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Bateau de Nong Khiaw à Muang Ngoi

Bateau de Nong Khiaw à Muang Ngoi

Bateau de Nong Khiaw à Muang Ngoi

Bateau de Nong Khiaw à Muang Ngoi

Un peu avant 15h30, nous arrivons enfin à Muang Ngoi, au milieu de nulle part. Une seule rue principale (en terre), une grosse rivière appelée la Nam Ou, des poules, des chiens et des falaises verdoyantes partout. Ici, nous sommes hors du temps, voire dans un film, genre « Le Seigneur des Anneaux ». Nous avons trouvé la Terre du Milieu !

Muang Ngoi

Muang Ngoi

Muang Ngoi: la rue principale

Muang Ngoi: la rue principale

Muang Ngoi: la rue prinicpale

Muang Ngoi: la rue principale

Muang Ngoi: des piments qui sèchent

Muang Ngoi: des piments qui sèchent le long de la rue

Nous partons à la recherche d’une guesthouse. Nous nous dirigeons vers une ferme qui loue des bungalows en bambou à flanc de montagnes pour 5€ la nuit. Seule une grand-mère qui ne parle pas un seul mot d’anglais est là pour nous accueillir. Elle nous tend une trousse pleine de clefs et nous montre du doigt les bungalows. On comprend alors qu’on peut les visiter et choisir celui qui nous plait. Son fils vient alors nous rejoindre (il s’occupait de ses 110 poules). Nous nous sentons bien ici, nous y resterons quelques jours. Certes, nous n’avons pas de vue sur la rivière comme la plupart des guesthouses mais nous sommes au calme dans la nature au milieu d’une ferme. Quelle ne fut pas notre surprise de voir un veau devant notre bungalow en rentrant le soir.

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: notre guesthouse

Muang Ngoi: le chemin menant à notre guesthouse

Muang Ngoi: le chemin menant à notre guesthouse

En fin d’après-midi, nous assistons à un beau coucher de soleil sur la Nam Ou…à 16h!

Muang Ngoi

Muang Ngoi

Muang Ngoi

Muang Ngoi: coucher de soleil sur la Nam Ou

Muang Ngoi

Muang Ngoi

 

Mardi 22 décembre. Repos à Muang Ngoi.

Muang Ngoi est un village très intéressant. Les routards se mêlent aux habitants qui continuent leur vie comme si les quelques touristes faisaient partie de leur paysage depuis toujours. Le village est encerclé par les falaises ; il fait froid avant midi et le soleil se cache derrière les montagnes dès 16h. Bref, nous n’avons chaud que de 13h à 15h. A 18h, il fait nuit noire, ce qui nous pousse à aller se coucher très tôt. D’ailleurs, nous utilisons nos sacs de couchage plus tôt que prévu car les nuits sont fraiches !

Nous décidons de commencer par une journée de repos. Nous restons à notre guesthouse et papotons avec un routard flamand, qui va rester 2 mois au nord du Laos puis ira travailler pendant 9 mois en Australie pour finalement visiter la Nouvelle-Zélande pendant 3 mois. Il est ici à Muang Ngoi depuis 15 jours ; il travaille dans un restaurant ainsi que sur un chantier de construction d’un nouveau restaurant. Mais il travaille en mode « asiatique » : il se pointe tous les matins au travail mais il n’a parfois (voire souvent) rien à faire…

Parallèlement, c’est comme si nous vivions avec cette famille : nous voyons les enfants jouer devant notre bungalow, le père s’occuper des animaux, la maman faire la lessive et la grand-mère veiller au bon fonctionnement de l’ensemble avec son regard bienveillant.

Muang Ngoi

Muang Ngoi

Muang Ngoi: Madame la vache vient, en toute liberté, brouter dans le jardin de notre guesthouse

Muang Ngoi: Madame la vache vient, en toute liberté, brouter dans le jardin de notre guesthouse

Muang Ngoi: Madame la vache vient, en toute liberté, brouter dans le jardin de notre guesthouse, sous les yeux de Mister J

Muang Ngoi: Madame la vache vient, en toute liberté, brouter dans le jardin de notre guesthouse, sous les yeux de Mister J

Muang Ngoi: notre guesthouse

La vue et le coucher de soleil sur la Nam Ou étant trop beaux, nous décidons de nous installer à nouveau sur la terrasse d’un restaurant, ce qui nous permet aussi de pouvoir observer quelques scènes de vie quotidienne. 

Muang Ngoi

Muang Ngoi: besoin de bois?

Muang Ngoi

Muang Ngoi: besoin de bois?

Muang Ngoi

Muang Ngoi

Après avoir joué avec ses copains, s'être lavé et avoir fait sa lessive dans la Nam Ou, il est temps de rentrer à la maison. Elle est pas belle la vie des enfants laotiens de Muang Ngoi?

Après avoir joué avec ses copains, s’être lavé et avoir fait sa lessive dans la Nam Ou, il est temps de rentrer à la maison. Elle est pas belle la vie des enfants laotiens de Muang Ngoi?

 

Le soir nous mangeons à notre guesthouse. Après avoir commandé, nous voyons alors le chef, armé de sa lampe frontale, partir à la recherche des ingrédients et épices dans le potager.

 

Mercredi 23 décembre. Marche vers les grottes et point de vue.

Réveillés avec le chant des coqs, nous flânons dans notre bungalow et étendons notre linge fraichement lavé. Nous pourrions presque entendre Charles Ingalls couper du bois au fond du jardin.

Nous décidons de partir marcher. Sur les conseils de français rencontrés la veille, nous choisissons d’emprunter un sentier qui monte et qui monte, et au bout duquel nous trouverons des grottes ainsi qu’un point de vue surplombant la ville et le fleuve.

Muang Ngoi: l'entrée de la grotte

Muang Ngoi: l’entrée de la grotte de Phanoi

Muang Ngoi: à l'assaut d'un sommet

Muang Ngoi: à l’assaut du sommet d’une falaise

Muang Ngoi: à l'assaut d'un sommet

Muang Ngoi: à l’assaut du sommet d’une falaise

La montée est très pentue et le chemin escarpé mais au bout d’une heure de marche, le récompense est là : la vue est magnifique.

Muang Ngoi: depuis le sommet

Muang Ngoi: vue depuis le sommet

Muang Ngoi: depuis le sommet

Muang Ngoi: vue depuis le sommet

En redescendant, nous tombons sur un autre chemin qui mène en fait à la sortie de la grotte de Phanoi.

Muang Ngoi: la sortie de la grotte de Phanoi

Muang Ngoi: la sortie de la grotte de Phanoi

Muang Ngoi: la sortie de la grotte

Muang Ngoi: la sortie de la grotte de Phanoi

Muang Ngoi

Muang Ngoi

 

Jeudi 24 décembre. Marche vers le village Ban Na.

Nous marchons très tranquillement sur une large route en terre. Nous ne croisons que des écoliers allant à l’école à pied ou à vélo ainsi que des adultes à pied ou en scooter. Pas de voiture, le bonheur ! Nous tombons tout d’abord sur une grotte.

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

La grotte sur le chemin menant au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

Après 2h, nous arrivons enfin au village de Ban Na, où vivent des Khamu et des Lao. Finalement, Muang Ngoi n’est pas si « au milieu de nulle part », voilà un village encore bien plus reculé 😉 Au bout de ce tout petit village, nous trouvons une guesthouse qui fait aussi office de restaurant. C’est là que nous nous arrêterons pour manger.

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

De Muang Ngoi au village de Ban Na

Le village de Ban Na

Le village de Ban Na

Le village de Ban Na

Le village de Ban Na

Le village de Ban Na: le restaurant/guesthouse où nous avons mangé

Le village de Ban Na: le restaurant/guesthouse où nous avons mangé

Le village de Ban Na: le restaurant/guesthouse où nous avons mangé

Le village de Ban Na: le restaurant/guesthouse où nous avons mangé

Le village de Ban Na

Le village de Ban Na

Là-bas, nous rencontrons tout d’abord un couple de français et leur fille de 7 ans et demi qui comptent voyager pendant 5 mois en Asie. Ils ont passé 4 nuits dans ce village reculé, où ils dormaient sur un matelas à même le sol d’une cabane en bambou sur pilotis et où ils se lavaient à la rivière.

Ensuite, arrive un couple de jeunes français qui cherchent aussi à manger un bout. Ils comptent voyager 1 an : 6 mois en Asie puis 6 mois en Amérique du Sud. Ils ont commencé leur voyage il y a seulement 3 semaines par le Laos. Après avoir mangé ensemble et avoir bien papoté, nous faisons le chemin du retour avec eux à grandes enjambées en 1h.

En revenant à notre bungalow, qui voit-on installés à côté de nous ? Le couple de français et leur petite fille 😉 Nous faisons également la connaissance d’une Canadienne qui a prévu de voyager 6 mois en solo en Asie. Que de rencontres aujourd’hui ! Nous fêterons Noël avec elle au restaurant. L’occasion pour elle de nous donner quelques conseils sur le Cambodge et Vietnam et de lui en donner sur la Birmanie et la Thaïlande.

 

Vendredi 25 décembre. Visite de Nong Khiaw.

Ce matin, nous quittons Muang Ngoi et prenons le bateau pour Nong Khiaw avec le couple de français et leur petite fille, la Canadienne et le Belge, qui était tous cette nuit à notre guesthouse. Après avoir trouvé très facilement un logement en bambou sur pilotis avec vue sur la rivière Nam Ou, nous sommes partis à la découverte de Nong Khiaw. Le village est mignon mais nous préférons Muang Ngoi. Dommage ce gros pont et cette route en béton avec tous ces camions, mais on ne peut pas leur en vouloir… Il paraitrait que les Chinois seraient en train de construire une route jusqu’à Muang Ngoi… Pourquoi les Chinois? Parce que la construction de cette route est très onéreuse vu le relief et le sol. S’ils y arrivent, ce petit village ne sera plus pareil. Nous sommes contents d’avoir visité Muang Ngoi au bon moment.

Muang Ngoi: en attendat le départ du bateau

Muang Ngoi: en attendat le départ du bateau

Nong Khiaw: notre guesthouse

Nong Khiaw: notre guesthouse

Nong Khiaw: notre cahute en bambou et sur pilotis

Nong Khiaw: notre cahute en bambou et sur pilotis

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw: la rivière Nam Ou et ses falaises (le matin)

Nong Khiaw: la rivière Nam Ou et ses falaises

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw

Nong Khiaw: graines qui sèchent dans le rue

L’après midi nous décidons d’aller voir un point de vue indiqué à l’entrée du village. Il s’agit de 2km de marche. On se dit « faciiile ». Mais il s’agit en fait de l’ascension jusqu’au sommet d’une falaise offrant une superbe vue sur la vallée. Sans parler de l’humidité…nous sommes tout de suite trempés jusqu’aux os! Il nous faudra une bonne heure (en sandales!) pour en venir à bout ! Mais la récompense est énooorme. La vue à 360 degrés sur la vallée et les montagnes est magnifique. Un joli cadeau de Noël ! C’est bien la première fois que nous faisons autant de sport le jour de Noël 😉

Nong Khiaw: début de notre ascension jusqu'au point de vue

Nong Khiaw: début de notre ascension jusqu’au point de vue

Nong Khiaw: début de notre ascension jusqu'au point de vue

Nong Khiaw: début de notre ascension jusqu’au point de vue

Nong Khiaw: ascension jusqu'au point de vue

Nong Khiaw: ascension pentue et glissante jusqu’au point de vue

Nong Khiaw: vue sur la rivière Nam Ou depuis le sommet d'une des falaises

Vue à droite sur la rivière Nam Ou

Vue sur Nong Khiaw depuis le sommet d'une des falaises

Vue en face sur Nong Khiaw et la Nam Ou

Nong Khiaw: vue depuis le sommet d'une des falaises

Vue à gauche sur la vallée

Nong Khiaw: vue depuis le sommet d'une des falaises

Nong Khiaw: vue depuis le sommet d’une des falaises. Non, ce n’est pas le Machu Picchu!

Nong Khiaw: quel beau cadeau de Noël

Nong Khiaw: quel beau cadeau de Noël

One thought on “Laos: Muang Ngoi et Nong Khiaw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *