Lessons learned

To travel is to liveCet article rassemble ce que nous avons appris au cours de nos voyages, surtout en Indonésie. Nous l’agrémenterons bien sûr d’anecdotes au fil notre tour du monde.

  • N’essayez pas de trouver les informations par vous-mêmes. C’est une réelle perte de temps là-bas. Demandez plutôt aux locaux; ils se feront un plaisir de vous répondre.
  • Si vous louez un scooter, n’espérez pas vous guider à l’aide des panneaux d’indications. Téléchargez à l’avance votre trajet sur votre smartphone et utilisez-le comme un GPS.
  • Attention, vous pourriez perdre une heure à chercher un scooter correct (freins qui ne freinent pas, casques trop grands, etc.). Incluez ce temps dans votre planning 🙂
  • Habituez-vous rapidement au mode de conduite des locaux:
    • Croatie: Imaginez un endroit où jamais, au grand jamais, vous n’effectueriez une manoeuvre de dépassement…Exemple: une ligne droite dans un tournant sur une route sinueuse. Même pas peur ces croates, ils vous dépasseront à cet endroit précis. De vrais kamikazes!
    • Indonésie: Ne vous inquiétez pas si votre chauffeur roule la plupart du temps à contre-sens. Il ne fait que dépasser, dépasser et dépasser. Oui, mais il y a une voiture qui vient en fasse et vu la file dans notre sens, je ne sais pas comment notre chauffeur va réussir à se rabattre à temps! On va tout droit à la collision frontale là!! Pas de souci, le chauffeur qui vient dans l’autre sens (le bon sens, lui) va freiner et attendra qu’on ait pu se rabattre. Si vous ne vous habituez pas à leur façon de confuire dès le 2e jour, arrêtez de regarder la route sous peine de faire un infarctus.
  • Si vous ne trouvez pas de passage pour piétons, c’est normal. Et si vous en trouvez un, il ne vous sera d’aucune utilité. Sortez votre costume de kamikhaze et traversez franchement; c’est le seul moyen pour que les voitures et scooters s’arrêtent.
  • Si vous réservez un moyen de transport (ex.: un bateau) bien à l’avance, lisez bien les conditions de vente et/ou demandez bien si vous devez confirmer votre réservation. Car si vous êtes censés confirmer la réservation et que vous ne le faîtes pas, vous perdrez votre place dans le bateau. Comme nous ne réservions nos transports que la veille ou l’avant-veille, nous n’avons jamais eu ce genre de mésaventure mais avons vu certaines personnes bien embêtées (et stressées) à l’idée de ne pas pouvoir embarquer.
  • Si vous passez par une agence pour un tour organisé (ex.: volcans en Indonésie) ou pour des transports organisés (ex. îles Gili), ne croyez surtout pas que les horaires seront respectés à la lettre. Certes, vous partirez à l’heure, voire à l’avance, mais vous avez de fortes chances d’arriver en retard par rapport au planning. Exemples: arrivée à l’hôtel du Bromo après 14h de trajet, 2h plus tard que sur le planning; idem pour Kawah Ijen, 2h de retard; arrivée à Gili depuis Lombok avec 1h de retard, le temps de regrouper tout le monde avant d’aller au port. Cool, relax, take it easy!
  • Habituez-vous au mode de vie des locaux. Par exemple, les Indonésiens prendront 5-10 min top chrono pour nettoyer votre chambre mais passeront la matinée entière à nettoyer, arroser, bichonner le jardin. L’extérieur, la nature a plus d’importance pour eux que l’intérieur de la maison. Votre chambre ne sera donc pas forcément nickel mais en même temps, si vous exigez tout le temps d’avoir le même standard de vie que chez vous, ne voyagez pas ou uniquement dans des hôtels de luxe.
  • Gardez vos tongs dans la douche (pour éviter d’attraper des champignons).
  • Pour éviter de tomber malade, brossez-vous les dents avec de l’eau minérale.
  • Côté nourriture, nous prenons quelques précautions pour essayer de ne pas tomber malade tout en réussissant à très bien manger. Retrouvez nos conseils ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *