Mexique: Mérida et Uxmal

Lundi 14 mars 2016. Trajet de Campeche à Mérida.

Après 2h30 de trajet, nous débarquons à Mérida, la capitale de l’État du Yucatán, l’état le plus touristique du Mexique. Jusqu’à présent, nous n’avions pas croisé beaucoup de touristes au Mexique, excepté à San Cristóbal de las Casas. Alors que nous étions les seuls touristes dans le bus ce matin, c’est loin d’être le cas ici à Merida. Bienvenue au Yucatán ! 😉

Mérida est bien différente de Campeche : c’est une grande ville. Les trottoirs au soleil sont vides mais il y a des bouchons sur les trottoirs à l’ombre. Par ailleurs, c’est l’hiver mais il fait 35°C… Faut pas imaginer l’été !

Pour supporter la chaleur, nous avons choisi un hôtel colonial avec piscine. Nous logeons dans la partie ancienne, moins cher, mais bénéficions des installations de la partie plus récente, dont la piscine. Encore une occasion de faire trempette et de rencontrer des gens que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer habituellement. Mister J a tapé la causette avec deux retraités américains qui ont beaucoup voyagés en Amérique latine. La dame se félicite d’avoir visité les 50 états américains pour le travail. Des américains qui voyagent ? Ça existe ! Ils sont clairement moins « routards » que nous mais ils réfléchissent à faire un long voyage en Asie. Nous avons donc échangé nos « tips&tricks ». Le monsieur a notamment évoqué le Canal de Panama comme un « must-see » qui vaut le détour, notamment en terme de « sécurité » … Affaire à suivre.

Merida: entrée de notre hôtel colonial et exposition de peintures de la grande peintre mexicaine Frida Kahlo

Merida: entrée de notre hôtel colonial et exposition de peintures de la grande peintre mexicaine Frida Kahlo

Merida: notre hôtel colonial et exposition de peintures de Frida Kahlo

Merida: notre hôtel colonial et exposition de peintures de Frida Kahlo

Merida: tableau de et par Frida Kahlo, qui a eu la polio à 6 ans et a été grièvement blessée dans un accident de bus à 19 ans. C'est pendant ces mois d'alitement qu'elle commence à peindre.

Merida: tableau de et par Frida Kahlo, qui a eu la polio à 6 ans et a été grièvement blessée dans un accident de bus à 19 ans. C’est pendant ces mois d’alitement qu’elle commence à peindre.

Merida: "la Colonne Cassée", autoportrait de Frida Kahlo

Merida: « la Colonne Cassée », autoportrait de Frida Kahlo

Merida: tableau de Diego Rivera, époux de Frida Kahlo et de 21 ans son ainé. Ce tableau se trouve sur les billets de 500 pesos mexicains.

Merida: tableau de Diego Rivera, époux de Frida Kahlo et de 21 ans son ainé. Ce tableau se trouve sur les billets de 500 pesos mexicains.

Merida: notre hôtel colonial by night

Merida: notre hôtel colonial by night

Merida: à partir de 18h, nous avons la piscine pour nous tout seuls ;)

Merida: à partir de 18h, nous avons la piscine pour nous tout seuls 😉

 

Mardi 15 mars 2016. Visite de Mérida.

Nous avons décidé de nous lever tôt, à 6h30, afin de profiter de la « fraicheur » matinale. Et nous avons eu bien raison : à 11h, il faisait déjà 32°C ! Les températures monteront jusqu’à 37°C cet après-midi. Nous vous rappelons que nous sommes en hiver 😉

C’est assez agréable de se balader à Mérida. Elle possède beaucoup d’églises, de bâtiments coloniaux et de parcs mais le reste manque beaucoup de charme et ressemble trop à une ville américaine. Bref, ce n’est pas mal mais nous avons préféré les autres villes par lesquelles nous sommes passées.

Merida: la Cathédrale de San Ildefonso

Merida: la Cathédrale de San Ildefonso

Merida: el zocaló

Merida: el zocaló

Merida: le zocaló et son Palacio del Gobernio

Merida: le zocaló et son Palacio del Gobernio

Merida

Merida

Merida

Merida

Merida: l'église de Jésus

Merida: l’église de Jésus

Avenida de la Reforma, les Champs Elysées de Merida

Avenida de la Reforma, les Champs Elysées de Merida

Merida: Avenida de la Reforma, les Champs Elysées de Merida

Avenida de la Reforma, les Champs Elysées de Merida

Merida

Merida

Merida

Merida

Merida

Merida

Merida: une église

Merida: une église

 

Nous nous sommes ensuite réfugiés au marché, là où on retrouve toujours la vraie vie des locaux ! La visite fut fort intéressante : entre fruits & légumes, viandes, ustensiles de cuisine, etc. c’est dépaysant ! Nous remarquons aussi que c’est beaucoup plus hygiénique que dans les marchés en Asie. Cela nous rassure 😉

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et sa fabrication de tortillas

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et sa fabrication de tortillas

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et sa fabrication de tortillas

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et sa fabrication de tortillas

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et sa boucherie

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et ses boucheries

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et ses stands de nourriture pour chiens

Merida: le marché municipal Lucas de Gálvez et ses stands de nourriture pour chiens

Maintenant que nous avons bien compris la différence entre les tacos, les fajitas, les burritos, les quesadillas et les enchiladas, voilà que nous nous rendons compte qu’il y a des variantes. Gloups ! Exemple : une quesadilla traditionnelle est une tortilla (crêpe) remplie de fromage. Lorsqu’on ajoute du jambon, cela s’appelle une « burrita » (à ne pas confondre avec le burrito, plus grand, plus fourni, plus bourratif). Et quand on ajoute du jambon et du guacamole, cela s’appelle une « syncronizada ». Faciiiile 😉 Au fait, Mister J est maintenant addict à l’agua de Jamaica, la fameuse infusion de fleurs d’hibiscus que nous prenions pour du cassis 😉 Mais il a quand même aussi gouté l’agua de Horchata, faite à base de riz et de cannelle.

Merida: quesadillas (plus précisement "syncronizadas" car, en plus du fromage, il y a du jambon et du guacamole)

Merida: des quesadillas, ou plus précisement des »syncronizadas » car, en plus du fromage, il y a du jambon et du guacamole)

Sur le chemin du retour nous croisons un guide de musée qui nous aborde et commence à nous féliciter pour notre espagnol et à critiquer « los Gringos » qui viennent ici sans s’intéresser à la culture ou la langue. Bon, ne soyons pas naïfs, nous savons bien qu’il essayait aussi de nous vendre son musée. Mais il est vrai qu’ici plus qu’ailleurs, les locaux sont très hermétiques à l’anglais. Même avec notre espagnol de débutants, nous voyons bien qu’ils sont très contents qu’on essaie de le pratiquer. Et au marché, cela aide beaucoup : nous achetons souvent des fruits et légumes et ce, au prix local grâce à nos quelques mots d’espagnol ! En outre, il était aussi content d’apprendre que nous n’allions pas à Cancun, que les Mexicains ne considèrent plus vraiment comme le Mexique et qu’ils appellent « Gringoland ».

Notre journée de visite s’arrêtera en début d’après-midi pour aller se reposer à la piscine et surtout profiter des machines à laver en libre service de l’hôtel pour laver tous nos vêtements ! Nous enfilons rapido presto nos maillots de bains et mettons tous nos vêtements à la machine ! 😉 C’est la première fois que nos vêtements passent dans une machine à laver depuis 5 mois et demi. Quel bonheur ! Nous avions fait laver une partie de nos vêtements en Birmanie et l’autre partie au Laos mais là-bas, ils le font à la main…

 

Mercredi 16 mars 2016. Visite des pyramides de Uxmal.

Nous nous rendons au Terminal de bus de seconde-classe. Selon nos (faibles) informations, il devrait y avoir un bus pour Uxmal à 9h. Bingo ! Mais à notre grande surprise, nous ne sommes pas les seuls touristes à prendre ce bus 😉 Si si, il y avait une bonne grosse dizaine de touristes dans ce bus !

Bus de Merida à Uxmal: Monsieur Chips

Bus de Merida à Uxmal: Monsieur Chips

Après 1h20 de trajet, nous voilà au pied des pyramides de Uxmal, notre 2e site de pyramides mayas. Waouuuuw ! Elles sont à nouveau totalement différentes de celles que nous avons vues à Teotihuacan (pas maya) et à Palenque (maya). Incroyable, toutes ces sculptures encore présentes sur les édifices. Et comme nous avions pris, pour la première fois, nos jumelles (mieux vaut tard que jamais), cela nous a permis d’admirer tout ces bas-reliefs, qui ne sont pas toujours accessibles de près. A réitérer ! Malgré la chaleur, nous optons pour le grand tour, qui comprend la Pyramide du Magicien, le Quadrilatère des Oiseaux, le Quadrilatère des Nonnes, le Jeu de Pelote, le Cimetière, la Grande Pyramide et le Palace du Gouverneur. Encore une fois, ce site est vraiment magnifique. Notre plus belle journée au Mexique depuis notre arrivée !

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: un iguane

Uxmal: un iguane

Uxmal: la Pyramide du Magicien, en forme de hute traditionnelle maya

Uxmal: la Pyramide du Magicien, en forme de hutte traditionnelle maya

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien et le Quadrilatère des Oiseaux

Uxmal: la Pyramide du Magicien et le Quadrilatère des Oiseaux

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: un iguane

Uxmal: un iguane

Uxmal

Uxmal: la Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Quadrilatère des Nonnes

Uxmal

Uxmal

Uxmal: un iguane sur un mur du Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: un iguane sur un mur du Quadrilatère des Nonnes

Uxmal: le Jeu de Pelote

Uxmal: le Jeu de Pelote

Uxmal: le goal du Jeu de Pelote

Uxmal: un goal du Jeu de Pelote

Uxmal: le gardien du Jeu de Pelote

Uxmal: le gardien du Jeu de Pelote

Uxmal: le Cimetière

Uxmal: le Cimetière

Uxmal: la Grande Pyramide. Certaines Américaines ont une manière bien particulière de descendre les pyramides...

Uxmal: la Grande Pyramide. Certaines Américaines ont une manière bien particulière de descendre la Grande Pyramide…

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: vue depuis la Grande Pyramide sur le Quadrilatère des Nonnes (au fond à gauche) et la Pyramide du Magicien (au fond à droite)

Uxmal: vue depuis la Grande Pyramide sur le Quadrilatère des Nonnes (au fond à gauche) et la Pyramide du Magicien (au fond à droite)

Uxmal: un quetzal (la Grande Pyramide)

Uxmal: un quetzal (la Grande Pyramide)

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: la Grande Pyramide

Uxmal: el Palacio del Gobernor

Uxmal: el Palacio del Gobernor

Uxmal

Uxmal: vue depuis le Palacio del Gobernor

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal: la Pyramide du Magicien

Uxmal

Uxmal: el Palacio del Gobernor

Uxmal: des oranges

Uxmal: des oranges

Théoriquement, le bus pour retourner à Merida devait arriver à 15h mais…il est arrivé avec 30 minutes de retard 😉 Les autres touristes qui attendaient commençaient à se poser des questions, surtout que nous étions de plus en plus à attendre ce bus et tout le monde n’avait pas acheté son billet retour. Allions-nous tous pouvoir rentrer dedans ? Ouf, il y avait tout juste la place pour tout le monde 😉

Bus de Uxmal à Merida: Jesus Christ and Angry Birds are with us!

Bus de Uxmal à Merida: Jesus Christ and Angry Birds are with us!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *