Mexique: Mexico City

Mercredi 10 février 2016. Le jour le plus long.

Voici le planning de vols :

00h25 Hanoï -> 07h10 Tokyo

Comme prévu, nous essayons de ne pas dormir dans le premier vol, qui ne dure que 5h, afin de dormir plus facilement dans le long courrier. Nous voyageons avec Japan Airlines dans un avion flambant neuf, très confortable… Et nous avons du coup l’occasion de tester les toilettes japonaises assez déroutantes au premier « jet ». Mais on s’y fait assez rapidement ; Mister J retentera d’ailleurs l’expérience maintes fois à l’aéroport de Tokyo ; il y tellement d’options, il faut bien tout tester !  D’ailleurs, il veut les mêmes dans sa future maison !

Aéroport de Tokyo: toilettes avec jets d'eau

Aéroport de Tokyo: toilettes avec jets d’eau

Aéroport de Tokyo: toilettes aec jets d'eau

Aéroport de Tokyo: toilettes avec jets d’eau

Aéroport de Tokyo: toilettes avec siège pour poser bébé et ainsi faire tranquillement ses besoins

Aéroport de Tokyo: toilettes avec siège pour poser bébé afin que maman puisse tranquillement faire ses besoins

Nous profitons de notre escale dans un pays développé pour prendre un cheesecake et un éclair au chocolat. Cela ne fait pas très local mais ça fait du bien. Crevés de notre nuit blanche et ayant déjà fait le tour des quelques magasins, nous nous allongeons sur un banc et piquons un petit somme dans l’aéroport de Tokyo.

En pleine expérience avec les toilettes japonaises, on appelle Mister J au micro pour qu’il se présente immédiatement à la porte d’embarquement. Nous nous demandons ce qui peut bien se passer ? Il n’est pourtant pas encore l’heure… Ah oui, American Airlines doit ré-imprimer nos cartes d’embarquement car c’est Japan Airlines qui les a imprimées à Hanoï mais visiblement ça ne leur plait pas. Bref, ça sent le professionnalisme à plein nez!

11h30 Tokyo -> 8h10 Dallas

Nous partons à l’heure de Tokyo. Et un bon point ! Mais – car il y toujours un mais – qu’est-ce que c’est que cet avion ?! Comment dire… Si, sur le site d’American Airlines, ils vantent, pour ce vol long courrier, un avion flambant neuf, nous avons eu celui des années 70 avec les cendriers dans les accoudoirs. Le système de divertissement sera redémarré 3 fois et au final ne fonctionnera pas de tout le trajet. Imaginez-vous passer 11h dans un avion sans un seul film ?

Que dire de l’accueil des hôtesses ? Très inégal. Entre celle qui hurle dans l’avion « Qui veut du poisson ? Tu veux du poisson toi chéri ? Et toi, tu veux du poisson ? Qui veut du poisson ? » puis « Qui a fini de manger ? T’a fini de manger toi mon chou ? Passe-moi ton plateau alors ! Oups pardon, j’ai fait tombé une bouteille d’eau sur ta tête. », et ce sans cesse à travers l’avion… Et l’autre qui est tellement débraillée qu’on a du mal à croire qu’elle fait partie de l’équipage… Finalement, les 2 hôtesses qui s’occupent de nous sont sympathiques et professionnelles. Ouf !

Pas de film mais, heureusement, nous dormirons mieux que nous l’espérions pendant tout le vol. Même si les hôtesses, assises sur la dernière rangée laissée vide en papotant et en mangeant les plateaux repas de la classe Business, nous réveilleront plusieurs fois.

10h45 Dallas -> 13h22 Mexico

Nous arrivons à Dallas à l’heure et n’avons qu’une envie : se poser dans un restaurant avant de prendre le dernier avion pour Mexico. C’était sans compter sur l’immigration américaine. Oui, nous sommes en transit, mais il faut passer l’immigration quand même ! Il faut d’ailleurs le prévoir au moins 72h à l’avance car il faut remplir un formulaire en ligne et payer 14$ par personne pour avoir l’autorisation d’embarquer dans un avion à destination des États-Unis. Nous pensions que cela s’arrêterai là, mais non. Une fois à Dallas, nous avons encore dû passer l’immigration pour tamponner le passeport, prendre une photo, de même que les empruntes digitales. Une absurdité ou un racket organisé d’argent, de temps, et de données personnelles ? Que font-ils de nos photos et empruntes digitales ??? Dieu seul le sait…mais nous avons notre petite idée…

Dans le dernier vol, nous rencontrons une jeune américaine qui voyage pour la première fois hors des USA. Elle va passer 6 semaines à Mexico City pour apprendre l’espagnol. L’occasion de papoter un peu et de se rendre compte que les Américains ne sont pas vraiment sur la même planète que nous. Par exemple, nous n’avons pas su répondre à la question « Quel soda préférez-vous ? » Euuuuh nous ne buvons que du Coca de temps en temps…

L’atterrissage à Mexico City est assez impressionnant car non seulement La Ciudad de Mexico se trouve dans une cuvette entourée de montagnes (et parfois enveloppée d’un nuage de pollution) mais en plus, l’aéroport se trouve au beau milieu de la ville, comme si nous atterrissions entre les maisons et les gratte-ciels.

Vers 15h, nous arrivons enfin à notre appart-hôtel dans un quartier résidentiel du centre de Mexico. Nous partons ensuite faire les courses dans un supermarché pour nos petit-déjeuner et repas du soir. Nous sommes déjà dans la peau de vrais Mexicains quoi 😉 Mister J est aux anges à la vue de pains et de fromages… Cela fera un repas 😉

Mexico City: notre appart-hôtel

Mexico City: le salon de notre appart-hôtel

 

Jeudi 11 février 2016. La journée la plus courte.

Avec 26 heures de vol et transit et 13h de jetlag dans le nez, nous avions décidé de ne pas mettre de réveil. Hum…Était-ce réellement une bonne idée ? Lorsque Miss V a daigné regarder l’heure sur sa montre, il était 11h20 du matin. En gros, elle a dormi 13h cette nuit-là et Mister J, un peu plus, 14h. Cette journée sera au moins économique puisque nous sauterons un repas. Comme nous n’avons qu’une après-midi pour visiter, nous décidons de nous rendre à la Basilique Notre-Dame de Guadalupe, qui se trouve à 10 kms au nord du centre de Mexico. Pour y arriver, nous prendrons sans aucun souci 3 lignes de métro.

Prendre le métro nous permet de réaliser à quel point la vie devient facile avec l’espagnol, contrairement à l’Asie. En Asie notre connaissance de la langue de chaque pays se résumait en général à « Bonjour, Merci, Au Revoir et Bouteille d’eau »… Et il était bien entendu impossible de deviner la signification des indications écrites, la plupart n’étant pas traduite en anglais. Mais en Amérique Latine, nous sommes comme pourvus d’un nouveau pouvoir : celui de comprendre ce qu’il se dit autour de nous et de comprendre les indications. Et ce n’est pas rien ! Et pour acheter des tickets de métro, Mister J peut sortir son plus bel espagnol (qu’il parle depuis 1 jour) 😉

Arrivés à la Basilique, nous remarquons une effervescence dans les rues, des barrières, des gradins, des écrans géants… Un groupe de rock serait-il en concert à Mexico ce soir ? Non, c’est le Pape François qui est attendu dans 3 jours dans cette Basilique. Quand on vous disait en Asie qu’on arrivait toujours au bon moment, au moment des fêtes, et bien cela continue ! 😉 Très impressionnant tout ce branle-bas de combat, et toute cette ferveur…

Mexico City: en route vers la Basilique. bienvenue au Pape François!

Mexico City: en route vers la Basilique. « Bienvenido S.S. el Papa Francisco! »

Mexico City: l'Ancienne Basilique (à gauche) et le Couvent des  Soeurs Capucines (à droite)

Mexico City: l’Ancienne Basilique (à gauche) et le Couvent des Soeurs Capucines (à droite)

Mexico City: la Nouvelle Basilique Notre-Dame de Guadalupe

Mexico City: la Nouvelle Basilique Notre-Dame de Guadalupe, où le Pape François célèbrera la messe

Mexico City: Notre-Dame de Guadalupe dans la Nouvelle Basilique

Mexico City: Notre-Dame de Guadalupe et le drapeau mexicain dans la Nouvelle Basilique

Mexico City: vue sur l'Ancienne et la Nouvelle Basiliques

Mexico City: vue sur l’Ancienne et la Nouvelle Basiliques

Mexico City: la Chapelle de la Colline et les 4 anges

Mexico City: la Chapelle de la Colline et les 4 anges

Mexico City: les indigènes faisant des offrandes à Notre-Dame de Guadalupe

Mexico City: les indigènes faisant des offrandes à Notre-Dame de Guadalupe

Mexico City: Templo del Pocito (le temple du petit puits)

Mexico City: Templo del Pocito (le temple du petit puits)

Mexico City: Ancienne Paroisse des Indigènes

Mexico City: Ancienne Paroisse des Indigènes

Mexico City: la tunique miraculeuse de Juan Diego arborant l'image de la Vierge

Mexico City: la tunique miraculeuse de Juan Diego arborant l’image de la Vierge

 

Vendredi 12 février 2016. La nuit la plus longue.

Contrairement à la veille, où nous avions dormi 13-14h, nous n’avons quasiment pas fermé l’œil de la nuit… Mister J a vu les heures défiler lentement sur son cadran. Foutu jetlag !

Aujourd’hui, nous allons visiter une des plus belles places du monde, le Zocalo, avec sa Cathédrale, son Palais Royal et son Temple Maya. Vu la nuit que nous avons passée, nous décidons d’y aller en métro. Oui mais… Le métro ne s’arrêtera pas à l’arrêt Zocalo ni au suivant… Whaaat ? Nous reprenons alors le métro dans l’autre sens et nous comprenons finalement l’annonce que nous entendions dans la gare signalant qu’il n’y a pas de service pour les deux arrêts en question… Valé, valé (OK), nous nous arrêterons à celui d’avant et marcherons alors. Nous soupçonnons alors que ce soit dû à la venue du Pape dans la capitale mexicaine. Exact ! A peine sortis du métro, nous voyons plein de barrières et nous découvrons qu’il est impossible de se rendre au centre de la fameuse place Zocalo, qui est remplie de gradins et écrans géants. Tiens tiens, il semblerait que la Pape vienne aussi à la Cathédrale Métropolitaine de Mexico. Heureusement, nous pouvons quand même faire le tour de la place pour admirer, derrière les barrières, la Cathédrale, le Palais Royal et le Temple Mayor.

Mexico City: typique du Mexique

Mexico City: typique du Mexique

Mexico City: la Place Zocalo et sa Cathédrale Métropolitaine

Mexico City: la Place Zocalo et sa Cathédrale Métropolitaine

Mexico City: la Place Zocalo et son Palais National

Mexico City: la Place Zocalo et son Palais National

Mexico City: le Templo Mayor, les ruines d'un temple maya en plein coeur de la capitale

Mexico City: le Templo Mayor, les ruines d’un temple maya en plein coeur de la capitale

Pour midi, nous nous arrêtons dans un restaurant plutôt chic dont la terrasse sur le toit offre une superbe vue sur l’arrière de la Cathédrale. Pour notre premier restaurant (seul et unique en 3 jours), nous pouvions bien nous faire plaisir ! Au menu : des tacos de viande, un délicieux guacamole accompagné de fromage de chèvre frais et un troisième plat que nous ne savons toujours pas décrire et choisi un peu au pif sur la carte… Tout était très bon et pas trop épicé.

Mexico City: vue du restaurant sur la Cathédrale

Mexico City: vue du restaurant sur la Cathédrale

Mexico City: una Corona por favor. Première bière mexicaine.

Mexico City: una Corona por favor. Première bière mexicaine.

Mexico City: tacos, guacamole et ???

Mexico City: tacos, guacamole et ???

Mexico City: guacamole et fromage de chèvre frais

Mexico City: guacamole et fromage de chèvre frais

Devinez ce que nous avons trouvé à deux pas du restaurant ? Une chose indispensable : un petit dictionnaire Larousse Espagnol-Français !! Et oui, nous nous mettons tout de suite dans le bain 😉 Nous arrivons à nous exprimer en espagnol mais les comprendre est une autre histoire… Nous essayons de ne pas passer à l’anglais, plus facile pour nous, mais de persévérer en espagnol. Pour le moment, nous apprenons très vite 😉

Demain nous nous envolons déjà pour Cuba ! Nous attendons beaucoup de ce pays…

2 thoughts on “Mexique: Mexico City

  1. Caussanel Solange

    quel bonheur de vous retrouver !
    Je vois que vous vous adaptez vite à votre nouvelle vie…
    gros bisous
    Solange

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Hé oui! Enfin de retour! On a été fortement inspirés par Cuba. Vous allez avoir de la lecture!
      Bisous!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *