Nicaragua: Léon

Vendredi 22 avril 2016. Trajet Tegucigalpa-Managua-Léon…ou le plus long passage de frontière.

Levés à 3h30, nous prenons un taxi à 4h pour nous rendre à la gare de bus de la compagnie Transnica. Première bonne nouvelle : le bus n’est pas du tout pourri, les sièges sont confortables, nous avons assez de place pour les jambes, il y a une toilette et l’accompagnateur est sympa. Après 2h de trajet, nous arrivons à la frontière du Nicaragua. Autant vous dire tout de suite que c’est le pire passage de frontière que nous avons expérimenté jusqu’à présent. Aucun problème particulier, cela a juste pris 2h ! Une heure pour sortir du Honduras et une autre heure pour rentrer au Nicaragua ! Au Honduras, il leur fallait 10 minutes pour tamponner un passeport. Au Nicaragua, on a eu droit à la totale : questions médicales, fouille des sacs et tamponnage de passeport à 15$.

Heureusement, cette fois, le bus n’a aucun problème technique et roule à une très bonne allure. Nous arrivons donc à Managua, la capitale du Nicaragua, plus tôt qu’espéré, à 13h35. A part Mexico City, les capitales d’Amérique Centrale ne valent pas le coup d’y rester. Ceci dit, Managa a l’air mieux que Tegucigalpa : il y a de la vie dans les rues, des étales, les gens ont l’air moins louches, etc. Néanmoins, nous prenons, dans la foulée, un minibus pour Léon, à 1h30 de trajet. Arrivés à la gare de bus chaotique de Léon, des conducteurs de tuk-tuk nous sautent littéralement dessus : « des touriiiiiiiistes viiiiiiite ! ». Cela ne nous donne pas du tout envie de monter dans leur engin. Notre hôtel n’est qu’à 2 kms, nous marcherons malgré la chaleur. Le quartier de la gare n’est pas très avenant mais en s’éloignant petit à petit, nous commençons à apprécier la ville : tranquille, un peu colorée, très bel intérieur dans certaines maisons, quelques touristes et les locaux ne nous regardent pas comme des OVNIS. Et si on commençait, nous aussi, à colorer nos façades en Belgique ?! 😉

Léon

Léon et ses maisons colorées

Léon

Léon: une belle couleur de façade pour la maman de Miss V !

Léon

Léon: la porte d’une maison

Léon: intérieur de notre hôtel

Léon: l’intérieur de notre hôtel

Léon: notre hôtel

Léon: notre hôtel, la casa de mémé

Nos bagages à peine déposés, nous partons à la recherche d’un supermarché. Comme nous pouvons utiliser la cuisine de notre auberge, nous allons en profiter pour le petit-déjeuner et le repas du soir. Nous sommes très surpris de découvrir tout près de notre auberge le meilleur supermarché de quartier de notre voyage : bien agencé, aéré, complet (y compris de beaux fruits). Bref, nous y trouvons en un temps record tout ce dont nous avons besoin pour le petit-déjeuner du lendemain : des fruits, des céréales sans gluten, du lait d’amande et du yaourt !

Comme nous n’avons pas mangé de vrai repas de la journée et que nous sommes fatigués, nous décidons d’aller au restaurant ayant la meilleure vue sur la cathédrale, qui est toute éclairée. Là aussi, nous sommes contents de découvrir de la vie dans la rue, même le soir : étales de souvenirs, enfants qui jouent dans les rues et sur la place, adolescent qui sont de sortie, etc. Il faut dire que le Nicaragua est le pays le plus sûr (ou plutôt le moins dangereux) d’Amérique Centrale, alors que le Honduras est le deuxième pays le plus dangereux après le Salvador.

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption by night

Léon: la cathédrale basilique de l’Assomption by night

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption by night

Léon: statue de Marie au sommet de la cathédrale basilique de l’Assomption

Léon: une bonne bière Toña et une limonada

Léon: une bonne bière Toña et une limonada

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, nous ne nous rendons pas trop compte de la chaleur plombante à cause de la fatigue, mais les locaux ont, eux, visiblement trop chaud : ils installent leurs chaises à bascule sur le trottoir. Arrivés à l’hôtel, nous sommes contents d’avoir pris cette fois la clim dans la chambre. Il fait encore 30°C à 21h !

 

Samedi 23 avril 2016. Visite de Léon.

Vous savez quoi ? Bein non, évidemment 😉 Nous avons bel et bien retrouvé les grandes chaleurs : nous transpirons dès 8h du matin et il fait 35°C à 11h 😉 En sortant de la chambre climatisée, nous entrons comme dans un four humide…

Nous commençons la visite de la ville par l’église de la Merced, juste à côté de la Place Centrale. Beau plafond en bois et belle statue de Marie (toute fine, toute blanche, sans froufrou).

Léon: la Iglesia de la Merced

Léon: la Iglesia de la Merced

Léon: la Iglesia de la Merced

Léon: la Iglesia de la Merced et son plafond en bois

Léon: graffiti sur la Révolution

Léon: graffiti sur la Révolution

Nous poursuivons ensuite l’avant-midi par la visite de la Cathédrale de l’Assomption, toute blanche et portant une grande statue de Marie à son sommet. Les deux merveilles de cette cathédrale sont son Christ noir et son chemin de croix où chaque étape est représentée par une grande peinture. Impressionnant ! Chose étrange : toutes ces statues blanches représentant des hommes drapés, ce qui nous donne l’impression d’être à Rome 😉

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption

Léon: la cathédrale basilique de l’Assomption

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption

Léon: la cathédrale basilique de l’Assomption

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption

Léon: statue de Marie au sommet de la cathédrale basilique de l’Assomption

Léon: la cathédrale basilique de l'Assomption

Léon: la cathédrale de l’Assomption et ses statues blanches de part et d’autre de l’allée centrale

Léon: un des tableaux illustrant le chemin de croix

Léon: un des tableaux illustrant le chemin de croix

Léon: la Vierge Marie

Léon: la Vierge Marie

Léon: le Christ noir

Léon: le Christ noir

Léon: San Jeronimo !

Léon: San Jeronimo (pour Mister J) !

Léon: la plaza central

Léon: la plaza central

Léon: la plaza central

Léon: la plaza central

Le soir, Mister J profite de la cuisine commune pour faire un guacamole et sauter quelques légumes. Miam Miam.

 

Dimanche 24 avril 2016. Visite de Léon.

Aujourd’hui, nous nous aventurons un peu plus loin dans la ville mais pas trop loin quand même car il fait toujours aussi chaud 😉 Nous nous dirigeons tout d’abord vers l’église de la Recolección, toute jaune, affichant les symboles de la Passion de Jésus sur sa façade (le coq de Saint Pierre, le fouet de la flagellation, le roseau, la couronne d’épine et les clous, le marteau et la tenaille, le dé pour tirer au sort la tunique, les échelles pour dépendre le corps, etc.) et dotée, comme la cathédrale, d’une grande statue de Marie à son sommet.

Léon: Iglesia de la Recolección

Léon: Iglesia de la Recolección

Léon: Iglesia de la Recolección et les symboles de la Passion du Christ

Léon: Iglesia de la Recolección et les instrument de la Passion du Christ (spéciale dédicace à Solange !)

Léon: Iglesia de la Recolección

Léon: la statue de Marie au sommet de l’église de la Recolección

Nous nous rendons ensuite à l’église du Calvaire, de brique et arborant des peintures de la Passion du Christ sur sa façade.

Léon: la Iglesia Dulce Nombre de Jesus El Calvario

Léon: la Iglesia Dulce Nombre de Jesus El Calvario

Léon: la Iglesia Dulce Nombre de Jesus El Calvario

Il est déjà 12h30, il est temps de chercher un restaurant. Une bonne découverte : le Nicaraguiiita, tenu par un Allemand. Un hamburger accompagné d’une énorme bière locale pour Mister J et des liguines au pesto pour Miss V. Tout à fait local 😉

Léon

Léon: Nicaraguiiita café !

Léon

Léon: une énooorme bière !

Léon: beau trottoir ;)

Léon: beau trottoir 😉

3 thoughts on “Nicaragua: Léon

  1. Caussanel Solange

    saludos amigos,
    Merci pour la dédicace…
    C’est étonnant de voir les différences importantes entre les églises des divers pays. Avez-vous déjà visité l’Italie ? parce que question églises vous auriez une variété importante. Afficher les instruments de torture sur la façade … cela peut surprendre…
    Je vois que vous avez été ravis de quitter le Honduras…
    bonne continuation, pour notre plus grand bonheur.
    gros bisous

    Reply
  2. Caussanel Solange

    bonjour les amis,
    Les dernières photos sur Flickr sont magnifiques ! nous avons adoré les vitraux de la Iglesia de la merced ! est-ce que ce sont des vitraux anciens ?
    Bonne continuation
    gros bisous
    Solange

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Salut Solange!
      Difficile à dire, l’église a été détruite et reconstruite à de nombreuses reprises…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *