Pérou: le Machu Picchu

Mercredi 13 juillet 2016. Visite du musée du Machu Picchu.

Avant de visiter le Machu Picchu, mieux vaut un petit peu s’informer sur le sujet, surtout qu’il n’y a apparemment aucune explication sur place mais bien un chouette petit musée à Cusco. Vamos al museo !

C’est Hiram Bingham, un Américain de l’Université de Yale, qui, lors d’une expédition en 1911, révéla l’existence du Machu Picchu aux yeux du monde entier. Pour info, l’équipement de l’expédition fut offert par Abercombrie & Fitch, une marque de vêtements actuellement à la mode chez les jeunes. Mais il n’est, en réalité, pas le premier à l’avoir découvert. En effet, le site n’était pas inconnu des habitants de la région. Hiram fut d’ailleurs emmené jusqu’au célèbre site par le fils d’un agriculteur âgé de 8 ans. De plus, deux familles indiennes cultivaient encore à l’époque les terrasses du Machu Picchu. Par ailleurs, il existe des écrits qui prouvent que des aventuriers et géographes avaient déjà répertorié l’emplacement exacte du Machu Picchu sur des cartes mais sans comprendre son importance.

Cusco: el Museo del Machu Picchu. L'équipement de la première expédition au Machu Picchu a été fourni par...Abercrombie & Fitch (marque de vêtements actuellement à la mode chez les jeunes)!

Cusco: el Museo del Machu Picchu. L’équipement de la première expédition au Machu Picchu a été fourni par…Abercrombie & Fitch (marque de vêtements actuellement à la mode chez les jeunes)!

Cusco: el Museo del Machu Picchu

Cusco: belle maquette du Machu Picchu

Cusco: el Museo del Machu Picchu

Cusco: belle maquette du Machu Picchu

Nous apprendrons également que du haut de leur observatoire, les Incas du Machu Picchu observait le déplacement du soleil (grâce à l’ombre d’un pendule fixé à une fenêtre et qui se reflétait sur une pierre) et organisaient leur récolte en fonction de celui-ci. Les femmes, elles, vénéraient la Lune. Enfin, c’est ce que pensent les spécialistes, rien n’est certain.

Contrairement à la plupart des sites incas, le Machu Picchu n’a jamais été découvert et donc jamais détruit par les Espagnols. Qu’est-ce qui a alors provoqué sa chute, son abandon ?  L’Inca (le chef de la Cité), ayant entendu parlé de la chute de Cusco, attaquée par les Espagnols, prit peur et décida de quitter le site du Machu Picchu pour s’enfuir vers Vilcabamba, au nord de Cusco.

Les Incas ont disparu mais leur culture ainsi que bon nombre de leurs traditions subsistent encore : artisanat (tissage, poterie, etc.), langue (quechua), croyances (vénération de la nature comme le soleil, la lune, les volcans).

Petite visite bien intéressante dans une belle maison coloniale.

 

Jeudi 14 juillet 2016. Trajet de Cusco à Ollantaytambo.

Après un peu moins de 2h de trajet en collectivo, nous arrivons à Ollantaytambo, un joli petit village de la Vallée Sacrée. Le centre-ville n’est autre qu’un labyrinthe de ruelles pavées et étroites. C’est en fait le seul village du Pérou ayant gardé intact son plan inca: ruelles pavées rectilignes bordées d’une rigole d’évacuation des eaux. Très mignon !

Ollantaytambo

Ollantaytambo, ses ruelles et ses rigoles

Ollantaytambo

Ollantaytambo et ses écoliers

Ollantaytambo

Ollantaytambo et ses enfants

Ollantaytambo

Ollantaytambo, ses ruelles et ses montagnes

Ollantaytambo

Ollantaytambo et ses habits traditionnels

C’est ici que nous prendrons le train pour Aguas Calientes, la dernière ville avant le Machu Picchu. Il est possible de prendre le train pour Agua Calientes depuis Cusco mais cela est évidemment encore plus cher et plus long. Ollantaytambo est donc la première étape de notre voyage vers le Machu Picchu. Cependant, nous visiterons Ollantaytambo et les sites incas aux alentours plus tard, en revenant du Machu Picchu.

 

Vendredi 15 juillet 2016. Trajet d’Ollantaytambo à Aguas Calientes.

La nuit fut un peu écourtée car notre chambre se trouve le long de la route principale, qui est évidemment pavée, et à partir de 4h du matin, commence le balai des minibus qui viennent, de Cusco, déposer à la gare les touristes qui prennent un des premiers trains à 5h. Grrr…

Aujourd’hui, nous aussi,  nous prenons le train à 12h30 pour Agua Calientes, aux portes du Machu Picchu, que nous visiterons demain à l’aube. Agua Calientes n’ayant vraiment rien de bien sexy n’est donc rien d’autre que la deuxième étape de notre voyage vers le Machu Picchu. Mais attention : il est interdit d’emmener sa valise ou son gros sac dans le train, juste un bagage à main. Nous laissons donc nos gros sacs à l’hôtel et prenons le strict minimum.

Cette ligne de chemin de fer est une des plus chère du monde. Deux compagnies proposent le trajet entre Ollantaytambo et Aguas Calientes : Perurail et Incarail (qui a racheté la 3e compagnie Machu Picchu Train). Nous avons, bien entendu, choisi la moins chère : Incarail, qui offre un trajet d’1h40 pour la modique somme de…60$ ! Pour ce prix-là, nous avons quand même droit à une boisson et de beaux paysages 😉

Train d'Ollantaytambo à Aguas Calientes: Perurail, filiale d'Orient Express, opère sur une des lignes ferroviaires les plus chères du monde

Train d’Ollantaytambo à Aguas Calientes: Perurail, filiale d’Orient Express, opère sur une des lignes ferroviaires les plus chères du monde

Train d'Ollantaytambo à Aguas Calientes: Incarail est un peu moins cher que Perurail...Pour 60$ l'aller, nous avons droit à une boisson ;)

Train d’Ollantaytambo à Aguas Calientes: Incarail est un peu moins cher que Perurail…Pour 60$ l’aller, nous avons droit à une boisson 😉

 

Samedi 16 juillet 2016. Visite du Machu Picchu et retour à Ollantaytambo.

Nous avons étudié la question pendant des jours afin de mettre en place notre stratégie pour visiter le Machu Picchu. Certains disent qu’il vaut mieux y aller à 14h car la majorité des personnes (dont les groupes) quittent le site assez tôt pour retourner sur Cusco. D’autres disent que le mieux est d’arriver dans les premiers à l’ouverture à 6h du matin pour profiter de l’ambiance « lever du soleil ».

Pour se rendre au Machu Picchu depuis Agua Calientes, deux choix s’offrent à nous : le bus (24$ aller-retour pour 9km) ou marcher 5km en montée (càd 1756 marches, 400m de dénivelé). Devant le prix un peu prohibitif du bus, nous décidons de marcher jusqu’au Machu Picchu. L’idéal est de partir à 4h30 de son hôtel, selon les guides de voyage, car il y a un pont à franchir qui n’ouvre qu’à 5h du matin. D’ailleurs, hier soir, nous avons recroisé les Néerlandais du Cañon de Colca ; ils ont déjà fait l’ascension et nous ont dit que c’était une bonne heure 4h30. Wikitravel confirme aussi qu’il ne sert à rien de partir plus tôt. OK chef !

Après une nuit peu reposante à cause de la musique qui allait à tout casser jusqu’à 1h du matin dans une des rues principales, nous nous levons  à 3h45 pour prendre un petit déjeuner gentiment servi à 4h10 à l’hôtel et partons, comme prévu, à 4h30. Nous passons devant les arrêts de bus qui sont déjà pris d’assaut alors que le premier bus n’est qu’à 5h30. Heureusement que nous ne prenons pas le bus ! Oui mais…Arrivés au pont à 4h50, nous nous rendons vite compte que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu la même idée. Des centaines de personnes (à peu près 200) attendent déjà de pouvoir franchir le pont et monter à pied ! Le pont ouvre bien à 5h pile, mais il y a deux gars qui vérifient – lentement mais surement – les billets et les passeports. Cela prend un temps fou : nous ne franchirons le pont que vers 5h30 ! Grrrr…Wikitravel et les guides de voyage ne sont visiblement pas à jour et les Néerlandais nous ont raconté n’importe quoi…

Machu Picchu: et on monte, et on monte les marches...

Machu Picchu: et on monte, et on monte les 1756 marches…

Machu Picchu: et on monte, et on monte les marches...

Machu Picchu: et on monte, et on monte les 1756 marches…

Nous monterons en 1h pile les 1756 marches mais arrivés à l’entrée, nouvelle surprise : une bonne demi-heure de file anarchique nous attend. Nous arriverons finalement sur le site non pas à l’ouverture à 6h mais à 6h48 ! Un peu avant le lever du soleil. Cependant, il y a déjà du monde sur les terrasses, même des groupes. Avec toutes ces attentes, les premiers bus sont évidemment arrivés avant nous. Nous décidons donc de nous rendre à l’observatoire astronomique situé au fond du site, où nous y serons plutôt tranquilles pour apprécier le lever de soleil. Nous enchainerons avec le quartier industriel et le quartier des trois portes, pour aller ensuite crescendo vers le temple du soleil, la maison de l’Inca (le chef) et finir en beauté avec le mirador. Là, nous nous poserons pour faire quelques photos, nous reposer, avant de repartir vers Aguas Calientes vers 11h. Dès 10h, c’est l’invasion touristique sur le site, il y a des groupes absolument partout. Il est temps pour nous de nous aller !

Machu Picchu

Machu Picchu à l’aube

Machu Picchu

Machu Picchu: vue depuis l’observatoire

Machu Picchu: vue sur les terrasses depuis l'Observatoire

Machu Picchu: vue sur les terrasses depuis l’Observatoire

Machu Picchu: le quartier industriel

Machu Picchu: le quartier industriel

Machu Picchu: le quartier industriel

Machu Picchu: le quartier industriel

Machu Picchu: le Temple du Condor

Machu Picchu: le Temple du Condor

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu: le Temple du Soleil

Machu Picchu: le Temple du Soleil

Machu Picchu: la Casa del Inka et sa porte trapézoïdale

Machu Picchu: la Casa del Inka et sa porte trapézoïdale

Machu Picchu: la Casa del Inka du chef), où les pierres sont taillées avec minutie

Machu Picchu: la Casa del Inka (du chef), où les pierres sont taillées avec minutie

Machu Picchu: la Casa del Inka

Machu Picchu: la Casa del Inka

Machu Picchu: le Temple des Trois Fenêtres

Machu Picchu: le Temple des Trois Fenêtres

Machu Picchu: le Grand Temple, qui présente 7 niches au fond, comme à Pisac

Machu Picchu: le Grand Temple, qui présente 7 niches au fond, comme à Pisac

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu

Machu Picchu: les terrasses vues d'en bas

Machu Picchu: les terrasses vues d’en bas. Adios !

Pour info, les édifices du Machu Picchu ont été conçus de manière antisismique : les murs ne sont pas droit mais penchent vers l’intérieur ; de même, les portes et les fenêtres sont de forme trapézoïdales. Le site a été construit à un endroit stratégique, très difficile à prendre d’assaut car il n’était accessible que par un côté, qui ne comportait qu’une seule porte, très bien gardée.

Après avoir monté les 1756 marches, il faut maintenant les descendre 😉 C’est nettement moins cardio mais les cuisses et les genoux en prennent un coup. En effet, les Incas étaient de grands ingénieurs mais certainement pas pour faire les marches : il n’y en a pas deux qui ont la même hauteur 😉 De retour à Aguas Calientes, nous avons très faim et sommes crevés ; une bonne raison pour déguster une vraie pizza italienne 😉

Machu Picchu: et on redescend les 1700 marches !

Machu Picchu: et on redescend les 1700 marches !

Machu Picchu: voici ce que nous avons monté et venons de redescendre (en vert) ;)

Machu Picchu: voici ce que nous avons monté et venons de redescendre (en vert) 😉

Aguas Calientes

Aguas Calientes: après les marches, plus que 20-30 minutes de marche jusqu’au centre-ville

Le Machu Picchu est un endroit magnifique et nous ne regrettons en rien notre visite. Mais nous avons tout de même un coup de gueule : c’est extrêmement cher de se rendre au Machu Picchu pour les touristes étrangers. Il faut compter :

  • Le train jusqu’à Aguas Calientes. Celui-ci est quasiment obligatoire car aucune route ne rejoint Aguas Calientes. Il faut compter 124US$ aller-retour par personne en partant d’Ollantaytambo. Nous n’avons pas trouvé moins cher. Et c’est encore plus cher en partant de Cusco ! Tout cela pour 35 km de ligne parcourue à 25km/h en suivant la rivière, c’est dire la performance technique ! 😉 D’ailleurs des trains bien moins chers circulent pour les locaux sur la même ligne. Il faut alors compter seulement quelques US$. Mais il faut être Péruvien pour pouvoir les prendre. Pour Mister J, cela pourrait passer, il pourrait faire illusion… Mais pour Miss V, c’est mort ! Trois alternatives sont quand même proposées: l’Inca Trail, un trek réputé difficile de 4 jours sur les traces des chemins incas (il faudra tout de même redescendre en train !), un Jungle Trail (VTT, rafting, tyroliennes et marche) de 4 jours très prisé par les jeunes (il faudra aussi redescendre en train !) ou alors prendre successivement plusieurs bus sur des routes dangereuses, vertigineuses puis marcher le long des rails de chemin de fer… Autant dire qu’il n’y a pas vraiment d’alternative.
  • Le billet d’entrée en constante augmentation. Il s’élève en 2016 à 128 soles (soit 35€).
  • Le bus d’Aguas Calientes au Machu Picchu : 24US$ aller-retour pour …. 9km ! Nous ne l’avons pas pris. Et beaucoup de personnes ont fait comme nous.

Avec tout cela, on pourrait s’attendre à un site bien tenu. Mais de tous les sites pré-incas que nous ayons visités, c’est de loin le moins bien organisé et surtout, le moins bien protégé.

Côté organisation : des files, des files et des files…aux arrêt de bus, au pont (pour les marcheurs) et à l’entrée du site (pour tout le monde). Pas de toilettes sur le site, on est obligé de ressortir du site et de re-rentrer. Attention, on n’a droit qu’à 2 sorties ; après, c’est fini. Dommage pour les petites vessies ! Aucune explication sur le site, pas un seul panneau pour décrire le lieu. Il est vraiment difficile de savoir devant quel bâtiment on se trouve, à moins de louer les services d’un guide (60$ tout de même). Mais les guides semblent raconter un peu n’importe quoi. Il suffit d’attendre à un endroit et de comparer ce que disent les différents guides ! En même temps, c’est un peu normal : on ne connait pas grand-chose des Incas car ils ne nous ont laissé aucun écrit. Et puis, il faut bien justifier les 60$ alors on romance un petit peu la vérité !

Machu Picchu: file devant l'entrée du Machu Picchu pour le contrôle des tickets :(

Machu Picchu: file devant l’entrée du Machu Picchu pour le contrôle des tickets 🙁

Côté protection du site :  les guides ne semblent pas du tout sensibilisés à la préservation du site. Ils sont les premiers à marcher sur les murets et à inviter les touristes à s’asseoir sur des pierres taillées il y a des centaines d’années par les Incas, pour faire une photo. Par contre, nous nous sommes fait réprimandés par un garde pour ne « pas suivre le sens de la visite ». C’est sûr que c’est bien plus important que la préservation des pierres anciennes 😉 Du coup, nous avons dû par 3 fois faire une boucle pour repasser près de l’entrée. Nous cherchions seulement à éviter la foule. Et puis Mister J a voulu sauter en l’air pour prendre des photos, il s’est à nouveau fait réprimander. On n’a donc eu le droit qu’à une seule prise. Dommage, les mains de Mister J sont coupées ! Mais selon le garde, « le dernier qui a sauté est mort ». Sympa ! En effet, d’après nos recherches, cet Allemand de 51 ans s’est approché trop près du vide pour sauter, a fait une chute de 10 m et est mort sur le coup. Nous, nous n’étions pas près du vide mais sur une terrasse…

Machu Picchu

Machu Picchu: attention, ceci est très dangereux ! Cette cascade est réalisée par un professonniel, ne la reproduisez en aucun cas ! 😉

Dès 7h du matin, il y a déjà du monde mais à partir de 10h, c’est la folie furieuse : des groupes partout, dans tous les recoins ! Bref, nous avons vraiment eu l’impression d’être à Disneyland. Sauf qu’à Disneyland, il n’y a pas de vieilles pierres et on peut repeindre tous les ans s’il le faut ! 😉 Aujourd’hui, un maximum de 2500 personnes par jour peuvent visiter le site. Nous comprenons mieux le fait que l’UNESCO recommande de limiter le nombre de visiteurs à 1000 par jour ! Mais le nombre de visiteurs est en constante augmentation et atteint désormais 800 000 visiteurs par an. Si seulement tout l’argent que l’on dépensait pour visiter le site servait à le préserver… Nous avons eu l’impression que cela ressemblait plus à un pillage… Mais ne nous faites pas dire ce que l’on a pas dit : le Machu Picchu est un MUST qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. La vue est magnifique. Pour rien au monde, nous n’aurions voulu raté cela. Mais il est malheureusement victime de son succès…

Machu Picchu: il est 7h13, les terrasses sont déjà envahies par les groupes...mais ce n'est rien comparé à l'invasion qui a lieu à partir de 10h !

Machu Picchu: il est 7h13, les terrasses sont déjà « envahies » par les groupes…mais ce n’est rien comparé à l’invasion qui a lieu à partir de 10h !

Fin du coup de gueule. Après une bonne pizza bien méritée, nous reprenons le train pour Ollantaytambo à 14h30. Dans le train, nous nous retrouvons envahis par un groupe d’Américains qui visitent le Pérou en un peu plus d’une semaine. Mais visiblement ils trouvent déjà cela très bien : certains sont déjà partis en vacances 14 jours mais ils trouvaient cela trop long, leur maison leur manquait ;-p Même après une semaine, ils ont hâte de rentrer chez eux. Faites-nous une faveur alors : restez chez vous ! 😉

Aguas Calientes: après l'effort, le réconfort. Une pizza bien méritée !

Aguas Calientes: après l’effort, le réconfort. Une pizza bien méritée !

Train d'Aguas Calientes à Ollantaytambo

Train d’Aguas Calientes à Ollantaytambo

Et si c’était à refaire ? Soit nous le referions pareil mais en se levant encore plus tôt pour arriver dans les tout premiers au fameux pont qui n’ouvre qu’à 5h. Soit nous ferions tout en une seule journée sans passer de nuit à Aguas Calientes car cette ville est vraiment moche, chère et bruyante. Nous prendrions donc le train d’Ollantaytambo à Aguas Calientes le matin, prendrions ensuite le bus pour arriver à 14h sur le site du Machu Picchu (en espérant qu’il commence à se vider à cette heure-là) et reprendrions finalement le dernier train pour Ollantaytambo (vers 21h). Ceci dit, nous avons été bien inspirés de ne pas choisir cette deuxième solution ce jour-là car il a commencé à pleuvoir assez fort vers 15h 😉 Vous imaginez la poisse : visiter le Machu Picchu sous la pluie ? 😉 Sur ce coup-là, nous avons été chanceux ! Et pourquoi prendre le bus pour arriver sur le site à 14h plutôt que de marcher ? Disons tout simplement qu’en montant ces fameuses marches à l’aube, nous sommes arrivés trempés en haut (comme la majorité des gens) ; le faire sous le soleil est donc un peu suicidaire.

5 thoughts on “Pérou: le Machu Picchu

  1. Caussanel Solange

    bonjour les amis,
    Vous ne me croirez pas, mais 5 minutes avant d’aller sur mon PC, je me disais « j’espère qu’on va avoir des nouvelles du Machu Picchu… », et première chose qui d’affiche : « au bout du monde à droite : Pérou, le Machu Picchu »…. yes !
    Vos photos du Machu Picchu sont particulièrement extraordinaires et le grand inca devait vous avoir à la bonne pour que vous ayez eu un temps aussi magnifique …
    Pour l’histoire de l’allemand de 51 ans qui s’est tué en sautant (à un endroit interdit), j’ai lu l’info sur le Figaro il y a une quinzaine de jours..
    Que vous dire sans me répéter : qu’est ce qu’on se régale, autant par les explications que par les photos!
    Il y a une quarantaine d’années (aië…), à Paris, nous avions un ami péruvien qui nous avait beaucoup parlé du Machu Picchu….
    gros bisous
    PS: bon voyage en Bolivie (je connais moins bien)

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Salut Solange! Merci beaucoup pour ton commentaire. Cela nous motive beaucoup pour alimenter le blog! On a effectivement eu beaucoup de chance car le Machu Picchu est souvent dans les nuages une bonne partie de la matinée. Nous sommes au Lac Titicaca, un endroit également magnifique. Et demain nous passons en Bolivie.
      Bisous.

      Reply
  2. Caro

    Je suis certaine qu’avec votre entraînement physique vous avez dépassé une bonne partie des gens qui étaient devant vous à la file du pont 😉 Nous, on l’avait eu mauvaise de se lever super tôt pour se retrouver devant un pont fermé (là non plus les guides n’étaient pas à jour)…on a poireauté pendant au moins une heure je pense. Donc je ne sais pas ce qui est le mieux. De toute façon, même dans les premiers on ne profite que de quelques minutes sans foule. Vous avez demandé le cachet dans votre passeport? 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *