Pérou: l’ouest de la Vallée Sacrée

Dimanche 17 juillet 2016. Visite de la forteresse d’Ollantaytambo.

Ollantaytambo possède une des rares forteresses incas, du moins encore sur pied. Cette forteresse comprend des terrasses à cultiver, un Temple, une zone militaire, des maisons et un ingénieux systèmes de rigoles pour la distribution de l’eau. Encore une fois, nous remarquons que les Incas n’étaient pas du tout doués pour faire des marches d’égale hauteur 😉 D’en haut, la vue sur la vallée d’Ollantaytambo est magnifique ! Pour info, les Espagnols ont essayé de prendre la forteresse d’un assaut mais ont dû rapidement battre en retraite, avant de revenir plus tard et plus nombreux.

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo et deux alpagas

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo et ses portes trapézoïdales

Forteresse de Ollantaytambo: le Temple du Soleil. Les sculptures de Pumas et de la Croix du Sud inca ont malheureusement disparus

Forteresse de Ollantaytambo: le Temple du Soleil. Les sculptures de Pumas et de la Croix du Sud inca ont malheureusement disparus.

Forteresse de Ollantaytambo: la zone militaire

Forteresse de Ollantaytambo: la zone militaire

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo: vue sur les sommets enneigés

Ollantaytambo

Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo

Forteresse de Ollantaytambo et ses maisons

Forteresse de Ollantaytambo: Adios !

Forteresse de Ollantaytambo: les autres terrasses

Forteresse de Ollantaytambo: la Fontaine Sacrée

Forteresse de Ollantaytambo: la Fontaine Sacrée

 

Lundi 18 juillet 2016. Visite de Moray et Las Salineras de Maras puis retour à Cusco.

Comment visiter Moray et les Salineras ? On peut prendre un collectivo depuis Ollantaytambo jusqu’à Maras et de là, prendre un taxi (60-70 soles) pour visiter les deux sites ou alors bien négocier un taxi directement depuis Ollantaytambo. Pour notre part, nous avons aussi une autre contrainte : nous devons retourner à Cusco pour prendre un bus de nuit à 22h pour Puno. Notre plan A : bien négocier un taxi. Notre plan B : se débrouiller en collectivo si les taxis sont trop chers. Après négociation, nous arrivons à dégoter un taxi jusqu’à Cusco en passant par les deux sites (40 minutes par site, car ça aussi ça se négocie) pour 140 soles. Pas mal du tout, sachant qu’un taxi (obligatoire) pour visiter les deux sites depuis Maras (plus proche) coûte déjà 60-70 soles. En plus, cela nous fera économiser beaucoup de temps et notre chauffeur est très sympa. Et c’est parti pour une petite heure de route sinueuse jusque Moray !

Haut perché, le site de Moray regroupe trois ensembles de terrasse circulaires (en amphithéâtre ou encore concentriques). Les spécialistes pensent qu’il s’agissait d’un centre de recherche agronomique. En effet, leur forme permettait de simuler différents climats et d’ainsi cultiver des produits tropicaux en bas, où il faisait plus chaud (même en hiver) et des produits andins en haut, où il faisait plus frais. Pour info, cette technique fut redécouverte par le jardinier de Louis XIV mais quelques siècles plus tard.

Moray: terrasses circulaires n°1

Moray: terrasses circulaires n°1

Moray: terrasses circulaires n°1

Moray: terrasses circulaires n°1 (vues d’en bas)

Moray: terrasses circulaires n°2

Moray: terrasses circulaires n°2

Moray: terrasses circulaires n°3

Moray: terrasses circulaires n°3

Moray: terrasses circulaires n°1

Moray: terrasses circulaires n°1 (d’un autre point de vue)

Nous nous rendons ensuite aux Salineras, qui sont la propriété des habitants du village de Maras. Il s’agit de 4000 bassins de sel en terrasses qui offrent une très belle palette de couleurs aux visiteurs. Mais comment se fait-il qu’il y ait du sel en pleine Cordillère des Andes, si loin de la mer ? Les salines sont en fait alimentées par une rivière d’eau salée qui. Très étonnant ! Les plus anciens bassins datent d’avant même l’époque inca. Et devinez qui a réussi à laisser glisser son pied (chaussé d’une sandale) dans la rivière salée ? Miss V bien sûr ! «  Le sel, ça tue les bactéries » lui a dit Mister J 😉

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras: vues depuis la route

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras: vues depuis la route

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras et sa rivière d'eau salée

Las Salineras de Maras et sa rivière d’eau salée, où Miss V a laissé glisser son pied 😉

Las Salineras de Maras: piétinement du sel

Las Salineras de Maras: piétinement du sel

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Las Salineras de Maras

Il nous reste maintenant un peu plus d’1h de route jusqu’à Cusco. Arrivés là, vers 14h30, affamés, nous dévorons un dernier délicieux hamburger puis, allons squatter le Starbucks pour trier nos centaines de photos du Machu Picchu et des autres sites incas. Le soir, nous irons manger de délicieux sushis végétariens et à la truite, avant de prendre notre bus de nuit pour Puno (au bord du Lac Titicaca).

3 thoughts on “Pérou: l’ouest de la Vallée Sacrée

  1. Caro

    Dites, je suis très frustrée par cette description qui laisse tant de mystère: « Les salines sont en fait alimentées par une rivière d’eau salée qui. Très étonnant ! » 😀

    Reply
  2. Caussanel Solange

    bonjour les amis,
    je suis « revenue » à l’ouest de la vallée sacrée, car je n’ai pas trouvé la rubrique « laisser un commentaire » sur le lac titicaca (?).
    Je vais encore me répéter, mais quel bonheur de vous suivre, nous apprécions beaucoup votre façon de voyager « sains » « ouverts », que de découvertes vous nous faites partager !
    Le chuyo de miss V est vraiment superbe !
    J’ai toujours celui que notre copain péruvien avait donné à mon fils (qui avait 4 ans à l’époque…)
    gros bisous

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *