Thaïlande: Bangkok

Mercredi 2 décembre. Vol de Yangon à Bangkok (Thaïlande).

Comme il nous restait quelques kyats (l’équivalent de 1$) à écouler à l’aéroport de Yangon, Miss V s’est acheté 2 petites bagues en jade un peu cheap 😉 Il faut bien une première à tout 😉

Arrivée à Bangkok vers 15h sous une chaleur et une humidité identique à celle de Yangon : 34°C la journée et 27°C la nuit. My Goodness ! Comme nous avons pris un vol Air Asia, nous arrivons à un aéroport un peu excentré (équivalent de Ryanair pour l’Asie) et prenons donc un taxi. La course fut mémorable ! Notre chauffeur, super gentil, ne parlait pas anglais et de surcroit, ne savait pas où se trouvait notre hôtel. Pour nous parler et nous montrer quelques endroits dans la ville, il utilisait Google Translate sur son téléphone : il dictait en thaïlandais et Google Translate nous traduisait en anglais. Pratique pour faire le guide. D’ailleurs, Mister J va s’intéresser de plus près à cette application qui semble plutôt bien faite pour la suite de notre voyage !

Et comme notre taximan ne savait pas non plus où nous conduire, il s’est arrêté à un moment sur le bord de la route, est sorti de sa voiture et est allé demandé à des locaux s’ils savaient où se trouvaient notre hôtel. Après cette épisode, il nous a bien emmené dans la bonne direction mais par contre, il ne savait toujours pas exactement où se trouvait la rue de notre hôtel…Heureusement que Mister J avait l’application « maps.eu » sur son GSM pour lui indiquer le chemin. Ceci dit, il était vraiment trop chou. A un moment, en plein embouteillage, il était tout fier de nous mettre LA chanson de Céline Dion…Devinez laquelle ? Celle dont elle a un peu honte : Titanic ! 😉

Nous ressortons une petite heure plus tard pour aller manger. Waouw ?! A part peut-être au sud de Bali, qui est aussi très touristique, nous n’avons jamais vu autant de touristes au m2 ! C’est à la fois rassurant et angoissant. Nous croisons quelques routards et des familles avec enfants en bas âges se mêlant à de nombreux touristes se baladant avec une bouteille de bière et une cigarette à la main et des filles ultra bronzées. Nous nous rendons très vite compte que le tourisme ici est un peu différent de celui rencontré dans les autres pays que nous avons visités. Il est surtout facile ici de faire la fête sans se ruiner et sous le soleil. C’est ce que recherchent certains. En tout cas, beaucoup d’Américains et de Français. Mais comme nous le disons souvent : chacun voyage comme il veut ; nous ne jugeons absolument pas, nous constatons.

Quant à notre hôtel, il ressemble plus à une usine qu’à autre chose (files à la réception, au buffet du petit déj’) mais il suffit de se lever tôt pour éviter la cohue, notre chambre est très bien, il y a une piscine sur le toit et le quartier est sympa. C’est une tourdumondiste néerlandaise avec qui nous avions fait un bon bout de chemin l’année passée en Indonésie et avec qui nous sommes restés en contact qui nous l’a renseigné. D’après elle, les guesthouses à Bangkok ne sont pas terribles, donc ce genre d’hôtels dépanne de temps en temps à certains endroits. Pas trop souvent quand même, hein ?! Car ce qu’on aime nous, ce sont les guesthouses familiales 😉 Vivement Chiang Mai, où nous avons trouvé une guesthouse bien côtée…

Bangkok: notre hôtel...enfin, l'usine.

Bangkok: notre hôtel…enfin, l’usine.

Ceci dit, notre quartier à Bangkok, Banglamphu, est super chouette : loin des gratte-ciels, tout près du Grand Palais et de la rivière, et remplis de petites échoppes de vêtements, de babioles, de nourritures, etc. Et contrairement à ce qu’on nous avait dit, les vendeurs ne sont pas insistants. De toute façon, après avoir vécu le Nord de l’Inde, rien ne peut plus nous effrayer…en Asie 😉 Bref, de prime abord, Bangkok nous plait.

Bangkok: notre quartier by night

Bangkok: notre quartier by night

Bangkok: notre quartier by night

Bangkok: notre quartier by night

 

Jeudi 3 décembre. Repos à Bangkok.

Ce matin, nous avons profité de la piscine qui se trouve sur le toit de notre hôtel. Première baignade depuis le début de notre voyage, cela fait du bien !

Nous sommes ensuite allés manger dans un resto, où la connexion internet est super bonne. Nous avons réussi à charger les 200 photos restantes de la Birmanie ! C’était quasi inespéré. Tout vient à point à qui sait attendre….

Bangkok: pause de midi

Bangkok: pause de midi chez « Madame Musur »

Journée de repos. Oui mais…nous n’avons pas chômé. Tout d’abord, nous avons réservé nos places dans le train de nuit pour Chiang Mai dans une petite agence près de l’hôtel, où l’employé est vraiment super sympa. Comme ce qui est valable dans un pays ne l’est pas forcément dans un autre, nous devons chaque fois tout réapprendre, investiguer. Alors qu’en Inde, il était moins cher et plus facile de réserver les tickets de train par internet, il est moins cher et plus facile en Thaïlande de s’adresser à une petite agence qui ne prend qu’une petite commission que de réserver par internet (qui prend une plus grosse commission + les frais de livraison, alors qu’en Inde, on pouvait juste montrer la réservation sur son GSM). Nous avons ensuite réussi à trouver dans une librairie de seconde-main, le Guide du Routard du Laos/Cambodge et celui du Vietnam à moitié prix. Bingo ! Surtout que celui du Vietnam est tout neuf et le plus récent (édition 2016). Pour info, dans notre hôtel à Mandalay, nous avions échangé notre Guide du Routard de l’Inde du Nord contre une copie du Lonely Planet sur la Birmanie; et dans notre auberge à Yangon, nous avons échangé ce dernier contre le Guide du Routard de la Thaïlande. Pour finir, nous avons fait le plein de crème, de dentifrice, d’anti-moustiques, etc. Et après 2 mois de recherche, Mister J a enfin trouvé du déo pour les chaussures ! Vive Bangkok !!

Bangkok

Bangkok

Bangkok: mais où est Mister J? A la recherche d'un petit protefeuille pas cher.

Bangkok: mais où est Mister J? A la recherche d’un petit protefeuille pas cher.

Au fait pourquoi tout ce foutoir dans les fils électriques à Bangkok ? La proximité de l’eau sous terre empêche leur enfouissement dans le sol. Quel beau bordel !

Bangkok: il y a du fil! Cela vous parait irréel? Eh bien, vous n'avez encore rien vu...

Bangkok: il y a du fil! Cela vous parait irréel? Eh bien, vous n’avez encore rien vu…

Bangkok: waouw, il y a du fil...à retordre!!

Bangkok: waouw, il y a du fil…à retordre!!

En fin d’après-midi, nous sommes retournés à la piscine, sous de gros nuages gris. Une heure plus tard, juste au moment où nous allions nous apprêter pour sortir, il a commencé à pleuvoir et tonner ! Première goutte de pluie depuis notre départ 😉 La pluie s’est un peu calmée mais a quand même duré toute la soirée.

 

Vendredi 4 décembre. Repos à Bangkok.

Nous sommes encore fatigués de notre nuit dans le bus en Birmanie, de notre journée étouffante à Yangon, de notre journée de transfert entre la Birmanie et la Thaïlande et par la chaleur qu’il règne à Bangkok. OK no worries, nouvelle journée de repos en perspective. Nous restons 5 jours à Bangkok, nous pouvons donc largement nous permettre une nouvelle journée de repos. Que ça fait du bien de ne rien faire de temps en temps ! Vous ne connaissiez pas le concept de « vacances de tour du monde » ? Eh bien, cela peut peut-être vous paraître incompréhensible mais cela existe bel et bien. Tous les tourdumondistes rencontrés en cours de route nous en ont parlé 😉 Jusqu’à présent, nous nous accordions un petit jour de repos par ci par là mais c’est la première fois que nous nous accordons deux jours d’affilée, un WE quoi. Certains passent parfois une semaine ou deux à la plage pour se reposer et se relaxer. Nous verrons bien…

Petit tour à la piscine ce matin puis sieste pour Mister J et joujou sur le blog pour Miss V.

Comme tous les jours, nous avons quand même fait un petit tour dans notre quartier cet après-midi et Mister J a enfin trouvé un petit portefeuille plus ou moins convenable et pas cher.

Bangkok: notre quartier

Bangkok: notre quartier

Bangkok: notre quartier

Bangkok: notre quartier

Bangkok: c'est ici que Mister J a enfin trouvé un portefeuille plus ou moins convenable.

Bangkok: c’est ici que Mister J a enfin trouvé un portefeuille plus ou moins convenable.

Bangkok: notre quartier

Bangkok: notre quartier

Après 2 mois de voyage, c’est à Bangkok que nous nous rendons compte que le short court, mi-cuisses, est revenu à la mode chez les hommes. Cela nous a fait pensé aux shorts de tennis des années 70 ou 80. Bref, nous, on n’aime pas ! Et pour les filles, ça on le savait déjà, c’est le mini-short, ras-les-fesses. On n’aime pas non plus mais bon 😉

 

Samedi 5 décembre. Visite de Bangkok.

Lever matinal pour éviter la foule au petit déj’ et ne pas trop souffrir de la chaleur en se promenant. A peine sortis de l’hôtel, nous voyons la majorité des thaïlandais porter un t-shirt bleu et jaune avec l’inscription « Bike for Dad ».

Bangkok: Bike for Dad

Bangkok: Bike for Dad

Serait-ce la fête des pères aujourd’hui en Thaïlande ? Hum pas sûr, certains portent des petits drapeaux de la Thaïlande, bizarre pour la fête des pères. La fête nationale alors ? Non mais on se rapproche de la réponse… C’est l’anniversaire du roi ! Nous avons l’art de choisir nos séjours au moment des fêtes : la Golden Week en Chine, Diwali (la fête des lumières) en Inde, le Full Moon Day en Birmanie et l’anniversaire du roi en Thaïlande…Et encore un feu d’artifice ! 😉

Nous dirigeant vers le marché aux fleurs et Chinatown, un thaïlandais essaie de nous faire croire que le marché n’ouvre qu’à 13h à cause de l’anniversaire du roi mais qu’il peut nous emmener voir des temples en attendant, surtout qu’ils sont gratuits le jour du roi. Il nous prend pour des jeunes premiers ou quoi ? Nous continuons à pied jusqu’au Pak Khlong Market, un marché couvert de fleurs, fruits et légumes, qui a bel et bien lieu, anniversaire du roi ou pas. Ce qui nous a le plus frappé, c’est qu’ils vendent et achètent tout (fleurs, piments, tomates, carottes) en grande quantité. Leurs sacs sont énormes ! Ils en achètent pour toute la famille ou quoi ?

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Bangkok: Pak Khlong Market

Mouillés jusqu’aux os tellement il fait chaud et humide à Bangkok, nous décidons de faire une petite pause rafraîchissante dans un Starbucks. Il y en a décidément vraiment partout !

Bangkok: Starbucks au Pak Khlong Market

Bangkok: Starbucks au Pak Khlong Market

Bangkok

Bangkok: sapin de Noël du Starbucks

Nous avons ensuite poursuivi à pied le long de la rivière Chao Phraya, où nous avons découvert le va-et-vient des bateaux et quelques gratte-ciels au loin. Finalement, nous sommes arrivés à Chinatown et son marché, une véritable fourmilière aux venelles toutes étroites où l’on vend tout et n’importe quoi. Il y a même des magasins de décorations de Noël !

Bangkok: la rivière Chao Phraya et ses gratte-ciels

Bangkok: la rivière Chao Phraya et ses gratte-ciels

Bangkok: la rivière Chao Phraya et ses gratte-ciels

Bangkok: la rivière Chao Phraya et ses gratte-ciels

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Bangkok: Chinatown

Pour rentrer à notre quartier, nous prenons finalement le bateau-bus. Chouette expérience. On se rend vite compte de la diversité de Bangkok, à cheval entre tradition et modernité : ses temples côtoient aussi bien des gratte-ciels que des maisons en tôles sur pilotis.

Bangkok: bateau-bus sur la rivière Chao Phraya

Bangkok: bateau-bus sur la rivière Chao Phraya

Bangkok: la rivière Chao Phraya

Bangkok: la rivière Chao Phraya

Bangkok: maisons sur pilotis

Bangkok: maisons sur pilotis

Bangkok: Miss V sur un bateau-bus

Bangkok: Miss V sur un bateau-bus

Bangkok: Miss V et Mister J sur un bateau-bus

Bangkok: Miss V et Mister J sur un bateau-bus

 

Dimanche 6 décembre. Visite du Wat Phra Kaew et l’ensemble des temples l’entourant.

Joyeuse Saint Nicolas !

Bangkok regorge de temples mais comme nous avons vu bien assez de beaux temples, pagodes et bouddhas en Birmanie et que nous en verrons encore au Cambodge, nous avons décidé de n’en voir qu’un seul à Bangkok. Lever matinal pour « éviter » la chaleur et les hordes de touristes car le temple que nous allons visiter est le temple bouddhique le plus fameux de la Thaïlande et donc très couru par les touristes asiatiques. Arrivés 5 minutes après l’ouverture, à 8h35, nous nous rendons vite compte qu’il y a déjà plein de groupes de Chinois. Mamma mia !

Bangkok: des groupes de Chinois, en veux-tu? En voilà! Et nous ne sommes qu'à l'ouverture!!

Bangkok: des groupes de Chinois, en veux-tu? En voilà! Et nous ne sommes qu’à l’ouverture!!

Mais nous n’avons pas à nous plaindre car 1h30 plus tard, au moment où nous sommes sortis, c’était bien pire.

Bangkok: 1h30 plus tard, nous voici dans une foumrillière chinoise

Bangkok: 1h30 plus tard, nous voici dans une foumrillière chinoise

Par contre, bonne nouvelle : nous n’avons pas payé de ticket d’entrée. Surement parce que c’était l’anniversaire du roi hier.

Malgré le monde, cet ensemble de temples vaut vraiment la peine : imposant, coloré, raffiné, diversifié…les mots nous manquent pour le décrire.

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

Bangkok: Wat Phra Kaew

 

Cet après-midi, Mister J avait deux missions. Premièrement, il s’est enfin décidé à acheter un pantalon asiatique léger, un peu comme celui que Miss V a acheté en Inde mais bleu marine et avec des éléphants 😉 Cela lui évitera d’abîmer ses 2 beaux pantalons dont il aura besoin en Amérique du Sud, quand il fera froid.

Le nouveau pantalon de Mister J

Le nouveau pantalon de Mister J

Deuxièmement, vu la chaleur et sa touffe de cheveux, il est allé chez le coiffeur ! En Asie aussi, ils trouvent qu’il a beaucoup de cheveux ! La coiffeuse voulait absolument lui faire une coupe à la mode : court sur les côtés et plus longs au-dessus. Miss V lui ayant dit qu’il ressemblait à un footballeur, il s’est empressé de terminer le travail aux ciseaux dans la salle de bain pour raccourcir ses cheveux au-dessus.

 

Lundi 7 décembre. Repos et train de nuit de Bangkok à Chiang Mai.

Pourquoi prendre des trains et bus de nuit ? Non seulement nous gagnons une journée de trajet mais en plus, nous économisons une nuit d’hôtel. Et puis, quand on dort on ne voit pas le temps passé.

Nous avons tout de suite remarqué plusieurs différences avec le train de nuit pris en Chine et en Inde :

  • Nous étions loin d’être les seuls étrangers à la gare.
  • Il y a un contrôleur à chaque wagon pour nous aider à monter dans le bon train et le bon wagon.
  • Les trains de nuit sont bondés de touristes étrangers. Dans notre wagon de 2e classe, il y avait 4 Chinois, 2 Indiens, des Français, des Belges, un Polonais, etc.
  • Il fait caillant car la clim’ est mise à fond et les lumières restent allumées toute la nuit. Il faut donc prévoir des vêtements bien chauds et un masque pour les yeux surtout si vous avez la couchette du dessus (qui est heureusement moins chère).

Bref, c’est très facile de prendre le train en Thaïlande. Un vrai jeu d’enfant 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

2 thoughts on “Thaïlande: Bangkok

  1. Caro

    On rentre demain, à nous les bons chocolats de St Nicolas! (en plus maman s’est trompée dans la commande et vous a comptés dedans …wouhou double ration!). Bisous les fous.

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Ne fais pas une indigestion quand même! J’ai déjà dit à maman que Jérôme espérait qu’elle ait fait le plein de chocolats et de caraques quand on rentrerait l’année prochaine;)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *