Thaïlande: Chiang Rai

Vendredi 11 décembre. Trajet de Chiang Mai à Chiang Rai.

Premier trajet en bus gouvernemental (avec Greenbus). Hormis le prix dérisoire du trajet (4€ par personne), cela n’a rien à voir avec l’Inde : ce ne sont pas de vieux bus mais des cars qui opèrent ces trajets longue distance, il y a des quais d’embarquement par destination à la gare de bus, une personne vérifie que vous montez bien dans le bon bus, on reçoit une petite bouteille d’eau et une petite brioche, et finalement l’accompagnatrice de bus nous prévient quand il faut descendre. Tout comme le train, prendre le bus en Thaïlande est un jeu d’enfants 😉 Et c’est la première fois en Thaïlande que nous prenons un transport en commun où il y a plus de thaïs que d’étrangers (sept seulement). Ouf cela existe encore ! 😉

Arrivés à Chang Rai après 3h de car, nous nous empressons de trouver une guesthouse. Les deux seules qui nous intéressaient dans nos guides de voyage sont complètes. Hum, nous allons y aller à l’aveugle alors. L’avantage : c’est comme cela que nous dégotons les meilleurs prix. La troisième guesthouse sur laquelle nous tombons est vraiment vieillotte, ultra basique, voire lugubre, et cher pour ce que c’est. Non merci ! Nous continuons notre chemin dans une rue où sont indiquées plusieurs guesthouses. Nous tentons notre chance dans la première de la rue : un drôle de panneau pas très vendeur indique « low-cost guesthouse ( ?!) ». Le service est en effet low-cost : la patronne est aussi aimable qu’une porte de prison et le restaurant offre le service minimum jusqu’à midi seulement. Les chambres sont sombres et sans aucun charme mais grandes, propres et correctes. En entendant le prix, nous n’avons pas hésité une seule minute ; à 5€ la nuit – ce qui est inespéré en Thaïlande –  nous avons sauté sur l’occasion.

Chiang Rai: notre guesthouse

Chiang Rai: notre guesthouse

Chiang Rai: notre guesthouse. c'est totalement inespéré de voir ce genre de panneau en Thaïlande.

Chiang Rai: notre guesthouse. c’est totalement inespéré de voir ce genre de panneau en Thaïlande.

Même à Chiang Rai, il y a toujours plus de touristes que dans les autres pays mais quand même moins qu’à Bangkok et Chiang Mai. De plus, la circulation est beaucoup plus fluide, plus calme et la ville est plus petite. Ce sera, sans aucun doute, notre endroit préféré en Thaïlande. A peine arrivés, Chiang Rai nous plaît déjà !

Chiang Rai

Chiang Rai

Chiang Rai: l'horloge kitsch

Chiang Rai: l’horloge kitsch

Chiang Rai: calamars au basilic et à l'ail

Chiang Rai: calamars au basilic et à l’ail

 

Samedi 12 décembre. Visite du Wat Rong Khun, le White Temple.

Chiang Rai: petit déj à "The Shaman"

Chiang Rai: petit déj à « The Shaman »

Cet après-midi, nous avons loué un scooter pour nous rendre au Wat Rong Khun, un temple blanc hyper kitsch, à cheval entre tradition et science-fiction. Il a été conçu par le même artiste-architecte que l’horloge kistch servant de rond-point dans le centre-ville. Malheureusement, nous n’avons pas pu rentrer à l’intérieur. Vraisemblablement, une cérémonie était en préparation. Nous essaierons un autre jour.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Facile la conduite à gauche ! Après la Nouvelle-Zélande et l’Indonésie, nous sommes bien rôdés 😉 Force est de constater que la circulation en Thaïlande est beaucoup plus calme et moins anarchique que les autres pays d’Asie que nous avons visités pour l’instant. D’ailleurs, Mister J est le seul à klaxonner. Il va falloir perdre cette habitude 😉

En arrivant à Chiang Rai hier, Mister J avait repéré, du bus, un supermarché Big C (qui ont racheté en Thaïlande les supermarchés Carrefour). Nous avons profité d’avoir un scooter pour y jeter un coup d’œil et voir si nous aurons la bonne surprise de trouver les produits qui nous manquent… Au final, quel bonheur de se retrouver dans un supermarché achalandé comme chez nous. Avec des tarifs clairs et des produits occidentaux. Nous nous jetons sur le chocolat noir 70% de cacao et des cookies. Introuvables ailleurs ! Nous avons même pu refaire le plein de crème solaire « La Roche Posay » ; l’occasion pour Mister J de démontrer par A + B qu’il s’agit de la meilleure crème solaire au monde auprès de la vendeuse, qui essayait de nous vendre une autre crème de marque allemande ! Et Miss V a pu racheter des culottes car celles achetées avant de partir tombent déjà en lambeaux ! En tous cas, beaucoup de personnel dans les grandes surfaces, et les vendeurs sont super sympas et nous aident avec le sourire !

Chiang Rai: le Big C (ancien Carrefour). Après plus de 2 mois, enfin un vrai grand supermarché.

Chiang Rai: le Big C (ancien Carrefour). Après plus de 2 mois, enfin un vrai grand supermarché.

Chiang Rai: incroyable, il y a un rayon chocolat au Big C! C'est Noël avant l'heure!! Mister J ne se sent plus.

Chiang Rai: incroyable, il y a un rayon chocolat au Big C! C’est Noël avant l’heure!! Mister J ne se sent plus.

Chiang Rai: chez nous aussi, St Nicolas est passé!

Chiang Rai: chez nous aussi, St Nicolas est passé!

 

Dimanche 13 décembre. Les chutes de Huai Mae Sai et visite du temple Wat Jet Yod.

Après 30 bonnes minutes de scooter, nous voilà arrivés au parking des chutes de Huai Mae Sai. Pas un chat. Quel bonheur de se retrouver seuls en Thaïlande ! Nous prenons un petit sentier qui nous mène en 5 minutes à la première chute. Toujours pas en chat… pendant 15 minutes. Ensuite 2 européens puis 4 singapouriens sont arrivés. Nous avons alors pris le deuxième sentier qui monte un peu plus. Après 15 minutes, nous sommes arrivés à la deuxième chute, un peu plus impressionnante. Nous y avons trempé nos pieds ? Waouw ça caille ! Comment les 2 européens ont-ils pour se baigner là-dedans ? De toute façon, comme la forêt est infestée de moustiques, nous ne tenterons pas l’expérience.

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: la première des chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: la première des chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai. Seuls au monde!

Chiang Rai: la deuxième des chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: la deuxième des chutes de Huai Mae Sai

Chiang Rai: les chutes de Huai Mae Sai

En fin d’après-midi, nous sommes retournés au Wat Rong Khun, alias The White Temple. Malheureusement, nous n’avons toujours pas pu y entrer mais nous avons quand même un peu plus circuler à l’extérieur pour observer les œuvres de l’artiste. Ce temple symbolise en fait la pureté du bouddhisme face aux fléaux qui guettent l’humanité : l’alcool, le vice, la terreur (comme l’Alien).  Par ailleurs, il est entièrement tapissé de morceaux de miroir.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: un alien

Chiang Rai: un alien

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

Chiang Rai: le Wat Rong Khun, le temple blanc.

En revenant, comme nous passions devant, nous en avons profité pour visiter le Wat Jet Yod, le temple qui se trouve juste à côté de notre guesthouse.

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

Chiang Rai: le temple Wat Jet Yod

 

Une telle journée bien remplie mérite une bonne bière et un bon repas à notre cantine zen  « The Shaman.

Chiang Rai: une bonne Chang Beer. Le mot "chang" signifie "éléphant" en thaï.

Chiang Rai: une bonne Chang Beer. Le mot « chang » signifie « éléphant » en thaï.

Chiang Rai: un curry rouge de poulet pour Mister J et un curry vert de poulet pour Miss V. Enfin un curry épicé en Thaïlande!

Chiang Rai: un curry rouge de poulet pour Mister J et un curry vert de poulet pour Miss V. Enfin un curry épicé en Thaïlande!

 

Lundi 14 décembre. Visite du musée Baandam, la Black House.

Toujours à bord de notre scooter, nous nous sommes rendus au musée Baandam, alias the Black House. Créé par un autre artiste local, la Black House est l’antithèse du White Temple. Il est le fruit d’une concurrence artistique, opposant ses ténèbres à la blancheur éclatante du White Temple. Encore plus étrange, étonnant…

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: Et une peau de croco!

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: peaux de crocodile et de quelque chose qui ressemble à un chat

Chiang Rai: peaux de crocodile et de quelque chose qui ressemble à un chat

Chiang Rai: peau de serpent

Chiang Rai: peau de serpent

Chiang Rai: 2 énormes serpents, vivants cette fois

Chiang Rai: 2 énormes serpents, vivants cette fois

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

Chiang Rai: le musée Baandam, dit la Maison Noire

 

Mardi 15 décembre. Trajet jusque Chiang Khong puis passage de la frontière avec le Laos.

Et oui, nous allons déjà quitter la Thaïlande, où nous n’étions que de passage. Le bilan? Mieux qu’espéré. Nous avons bien aimé Bangkok, moyennement Chiang Mai (excepté la journée avec les éléphants) et vraiment beaucoup Chiang Rai.

Cette fois-ci, le bus gouvernemental ressemble aux bus indiens; mais nous n’en avons que pour 2h30 de trajet et le bus est loin d’être bondé. Chouette paysages, chouette trajet. Nous ne sommes pas les seuls étrangers à vouloir rejoindre Chiang Khong pour ensuite passer la frontière laotienne dans la même journée. En effet, nous sommes 6 étrangers dans le bus, ce qui n’est pas tellement finalement mais il faut dire qu’il y a des bus toutes les heures. Il y en a même qui prennent le premier bus à 6h du matin pour espérer pouvoir attraper le bateau à la frontière laotienne dans la même journée. Dans ce cas, c’est un peu le rush et pas mal de stress. Comme beaucoup, nous avons choisi de le faire en 2 jours; nous prendrons le bateau le lendemain.

Bus de Chiang Rai à Chiang Khong

Bus de Chiang Rai à Chiang Khong

Bus de Chiang Rai à Chiang Khong

Bus de Chiang Rai à Chiang Khong

4 thoughts on “Thaïlande: Chiang Rai

  1. Caussanel Solange

    bonjour les grands voyageurs,
    J’ai oublié de vous demander quelques petites choses:
    pensez à me ramener :
    – tous les bois sculptés que vous verrez
    – toutes les pierres sculptées que vous verrez
    – toute les statues en cuivre ou en bronze des Bouddhas que vous verrez…
    à part çà, c’est tout…
    NB : il faudra peut-être, louer un cargo pour ramener tout çà….
    Bon, maintenant que j’ai dit mes âneries… je dois vous féliciter (encore) pour la qualité de vos photos qui ne se dément pas!
    J’ai particulièrement été touchée par votre journée avec les éléphants, on croirait que vous avez fait çà toute votre vie!
    bonne continuation et à très vite
    gros bisous

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Salut Solange!
      Effectivement, on ne peut pratiquement rien acheter comme souvenir. Et l’artisanat, particulièrement en Birmanie et au Laos, est très riche… Les marchés nombreux. C’est dommage, mais les vrais souvenirs seront dans la tête;-)
      Bisous.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *