Vietnam: Hanoi

Mardi 2 février 2016. Visite de Hanoi.

Le trajet en bus jusqu’à Hanoi s’est super bien passé. La réceptionniste de l’hôtel nous avait dit : « pickup entre 17h et 17h30, et départ du bus à 18h ». En réalité, le pickup est arrivé à 16h30 et le bus est parti à 17h ! Heureusement que nous étions prêts en avance. Nous avons certainement été revendus à la dernière minute à une autre compagnie de bus. Mais peu importe, le bus est confortable, propre et il part tôôôt. Super ! Comme souvent, le bus s’arrête un peu trop souvent à notre goût pour prendre des colis ou des vietnamiens à des arrêts improvisés. Il va mettre 15h pour atteindre Hanoi si ça continue… Que nenni ! Le trajet de nuit fut plus fluide.  A 6h20, soit après 13h30 de trajet, le bus nous dépose à Hanoi. En bon Backpackers qui se respectent, nous n’avons pas pris de taxi mais avons marché un petit 2 kms pour trouver un hôtel dans le Vieux Hanoi. Cela nous a permis de découvrir Hanoi avant qu’elle ne soit envahie de scooters : très calme. Une bonne expérience.

Bus de nuit de Hué à Hanoi

Bus de nuit de Hué à Hanoi

Bus de nuit de Hué à Hanoi

Bus de nuit de Hué à Hanoi

Une fois l’hôtel trouvé et un petit déjeuné avalé, nous sommes partis faire un tour de la ville. Hélas, le trafic a déjà repris et le calme a totalement disparu 😉 Le Vietnam (particulièrement à Saigon) a été, à ce jour, le pays où les scooters étaient les plus présent (et pesants). Voici le code de la route tel que nous l’avons compris sur le tas :

  • Est prioritaire celui qui klaxonne en premier ou le plus fort, ça dépend.
  • Si le feu est vert, passe.
  • Si le feu est rouge, passe en klaxonnant.
  • Les passages pour piétons ne servent qu’à décorer le bitume (comme dans toute l’Asie). Si un piéton s’engage dessus, klaxonne et crie-lui dessus.
  • Si, par chance, il y a un trottoir, c’est pour te garer.
  • Si la chaussée est encombrée, roule sur le trottoir tout en klaxonnant les piétons.
  • Ne regarde jamais ce que tu fais en manœuvrant ton bolide, tu es seul au monde.

Nous avons commencé la visite par le cœur du Vieux Hanoi : le lac Hoàn Kiêm, son pont du Soleil-Levant et son Temple Montagne de Jade. A l extérieur du temple, nous avons eu la chance d’assister à une démonstration gratuite de chants et danses vietnamiens.

Hanoi: le lac Hoàn Kiêm

Hanoi: le lac Hoàn Kiêm

Hanoi: le pont du Soleil-Levant

Hanoi: le pont du Soleil-Levant

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Hanoi: le Temple Montagne de Jade

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la Cathédrale Saint-Joseph. Sentiment étrange : après 4 mois en Asie, nous sommes plus dépaysés de rentrer dans une cathédrale et d’entendre sonner les cloches que de voir un temple. Incroyable !

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Hanoi: la Cathédrale Saint-Joseph

Dans certaines rues touristiques, impossible pour Mister J de faire 3 mètres sans qu’un cordonnier ambulant ne lui propose de réparer ses sandales dont la semelle est un tout petit peu décollée. Nous ne l’avions même pas vu avant que le premier nous l’ait fait remarqué. Mais attention, il faut être attentif car ils dégainent la super glue plus vite que leur ombre ! C’est leur devoir de cordonnier, ils ne peuvent pas nous laisser dans cet état de nécessité absolue… A moins que ce ne soit pour extorquer quelques Dongs aux touristes étrangers 😉 Effectivement, ils ne regardent pas du tout les souliers des locaux… Étrange 😉

Hanoi: le Vieux Hanoi

Pause de midi dans un des restaurants du Vieux Hanoi

Le soir, nous nous équipons contre le froid : chaussures fermées et thermolactyls sous les vêtements. Il fait autour de 10°C et nous avons très froid. Certainement une question d’habitude 😉 Cela nous fait d’ailleurs tout bizarre de marcher à nouveau avec des chaussures ! 😉

 

Mercredi 3 février 2016. Recherche d’informations et petit tour de Hanoi.

Pour la première fois depuis le début de notre séjour, nous avons utilisé le chauffage ! Et cela était plus que nécessaire pour réchauffer la chambre qui était à 12°C. Une chose est certaine : ils ne sont pas très efficaces en isolation thermique. Les fenêtres fuient, le plafond est haut et le chauffage met bien 2h à parvenir jusqu’à nous.

Chose assez amusante : quand nous avons trouvé cet hôtel la veille, il était très tôt (vers 7h30) et le gars de la réception n’était vraiment pas sympa. En réalité, nous avons choisi de rester ici plus par dépit en se disant que la chambre était bien située, propre, calme et pas trop chère pour le quartier. Mais ce matin, c’est une réceptionniste très sympa, qui nous a même presque donné envie de réserver un tour avec eux. Du coup, il ne faut jamais se fier aux premières impressions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises ! C’est un peu la leçon de notre séjour en Asie.

En dégustant son café du petit déjeuner, Mister J se rend compte qu’il a oublié de parler de notre expérience avec le café au Vietnam. Il a fallu nous rendre jusqu’ici pour apprendre que le Vietnam est le deuxième producteur de café au monde aux coudes à coudes avec le Brésil. Ici c’est le Robusta qui est la spécialité. Et lorsqu’on ne vous sert pas un Nescafé (grosse aberration asiatique), on vous sert un café super fort et super bon. Ici, on le boit avec du lait concentré sucré, chaud ou glacé. Miss V le boit glacé sans lait concentré. Un délice ! Quoi ? Vous n’avez jamais vu Miss V boire du café ? C’est normal, elle ne boit que du café d’exception 😉

Aujourd’hui, nous allons nous renseigner sur la Baie d’Along maritime et terrestre. Ces 2 endroits sont devenus extrêmement touristiques et il faut donc se méfier des nombreuses arnaques en tout genre. Là, plus qu’ailleurs, le moins cher n’est pas le meilleur marché : beaucoup de touristes reviennent déçus de leur excursion, surtout ceux qui choisissent les excursions « petit budget ». C’est donc le moment de lire nos guides de voyages en détail, de trouver de bonnes informations et avis sur internet et de se renseigner dans les agences le long de la rue afin de dégoter une bonne excursion inoubliable. Pas si facile, cela nous prendra la matinée…

A midi, nous sommes allés manger notre meilleur « pho » au bœuf dans un restaurant de rue rempli de locaux près du lac. Ils ne doivent pas en voir tous les jours des touristes dans leur restaurant. La famille qui tient ce petit restaurant avait l’air si contente de nous voir. Vraiment trop chou ! Pourquoi aller payer plus cher un pho insipide dans un restaurant pour touristes alors qu’ils sont bien meilleurs dans les restaurants de rue pour locaux ?

Hanoi: rien de tel (et de meilleur) qu'un "pho" dans un restaurant local (de rue)

Hanoi: rien de tel (et de meilleur) qu’un « pho » dans un restaurant local (de rue)

Hanoi: un "pho" au boeuf, la spécialté de Hanoi

Hanoi: un « pho » au boeuf, la spécialté de Hanoi

L’après-midi, nous continuons notre petit tour d’Hanoi. Il y a tellement de rues de cette ville que nous n’arrivons pas à nous y retrouver. Après 4 mois en Asie, c’est bien la première fois que cela nous arrive.

Hanoi: porte de la Vieille Ville

Hanoi: porte de la Vieille Ville

Hanoi: le Vieux Hanoi

Hanoi: le Vieux Hanoi

Hanoi: le Vieux Hanoi

Hanoi: le Vieux Hanoi

Hanoi

Hanoi

3 thoughts on “Vietnam: Hanoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *