Vietnam: retour à Hanoi

Dimanche 7 février 2016. Trajet de l’île de Cat Ba à Hanoi.

Nous aurions voulu rester un jour de plus sur l’île pour pouvoir marcher dans la Parc National de Cat Ba mais, à cause du Têt, cela était impossible : pas de bus le 8 février, jour du Nouvel An vietnamien. Et rester 2 jours de plus relevait de l’inconscience ou d’une trèèès grande foi en les transports en commun car nous avons un avion pour Mexico le 9 février au soir et ce n’est pas le genre de vol que nous pouvons rater.

Nous ne sommes pas les seuls à rentrer à Hanoï pour le Têt, le bus est plein. Enfin, quand il n’y a plus de place, il y a encore de la place : il y a toujours moyen de rajouter des gens sur des tabourets dans l’allée centrale 😉 Au final, pourquoi réserver ?  ;-p

En arrivant à Hanoi, nous sommes étonnés du calme dans la rue. Eh oui, c’est ce soir que les Vietnamiens fêtent le Têt, leur Nouvel An ! Le lieu de rendez-vous pour fêter cela est le Lac Hoàn Kiêm, c’est là que nous nous rendons. Nous vous rappelons quand même que nous sommes dans un pays communiste, donc pas de débordement dans les rues 😉

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Comme nous avions trouvé un prix très alléchant incluant le petit-déjeuner sur Booking.com, nous avions décidé, pour une fois, de réserver l’hôtel à l’avance. Nous ne le faisons que rarement car nous voulons toujours voir la chambre avant de la prendre. Les hôtels ont des gammes de tarifs/chambres tellement vagues que parfois un hôtel réputé super vous proposera une chambre pourrie et un hôtel réputé miteux une super chambre. Et certains hôteliers en Asie ont tendance à réserver les moins bonnes chambres aux réservations (qui sont pour eux, des ventes déjà conclues) et les meilleures chambres pour les faire visiter. Mister J avait bien vérifié les avis sur internet ainsi que les photos… Nous pensions être à l’abris de ces traquenards.

Nous avons eu une bonne première impression. Le gérant nous reçoit avec un thé. Il nous fait même un cadeau en nous offrant une chambre familiale au lieu d’une chambre standard. Cela se révèlera un cadeau empoisonné : certes la chambre est propre et grande mais la chambre n’a pas de fenêtre (ce qui est assez courant en Asie, on arrive à faire sans de temps en temps) et est très froide. Mister J fait part de ses remarques au gérant ; celui-ci nous règle le chauffage qui semble assez inefficace (comme si c’était une question de réglage…). Pendant la nuit, le chauffage ne réchauffera pas des masses la chambre. Mais le pire est que toutes les 20 minutes, il fait un bruit d’hélicoptère… Très désagréable pour dormir !

 

Lundi 8 février 2016. Fête du Têt = désert donc repos.

Mister J n’a pas très bien dormi et fait à nouveau part de ses remarques au gérant, qui semble désolé et accepte de nous changer de chambre. Enfin, pas tout de suite, parce qu’il y a une chambre qui va se libérer bientôt mais le client est toujours dans sa chambre. Après nous avoir fait poiroter et tourner en rond une bonne partie de la matinée, Mister J sent l’entourloupe et décide de faire le check-out avant d’avoir vu cette fameuse chambre. Comme par hasard, tout se débloque très vite et nous pouvons visiter la chambre. Le gérant nous emmène dans la chambre en fait d’en-face, qui est toujours occupée par un client qui lui aussi veut changer de chambre. Le gérant nous explique alors que nous allons simplement échanger de chambre et que tout le monde sera content. Minute papillon ! Nous voulons savoir pourquoi il veut changer de chambre. Nous commençons alors à papoter avec l’autre client, un Singapourien qui vit à Hong-Kong, et qui veut aussi changer de chambre car le chauffage ne fonctionne pas et qu’il a eu très froid pendant la nuit, tout comme nous 😉 Là, nous comprenons tous que le gérant se fout vraiment de nous et nous décidons tous, le Singapourien et nous, de faire le check-out. A la réception, un couple de jeunes russes arrivés hier, s’en va aussi. Comme le gérant leur demande où ils vont aujourd’hui, ils répondent : oh nous restons à Hanoi mais nous allons dans un autre hôtel rejoindre des amis. Haha, ils ont bon dos les amis. Le gérant est resté très sympa et était tout désolé, mais comme souvent, « don’t be sorry, be professional ! ». Son hôtel n’est plutôt pas mal mais très mal géré ! Si 2 clients se plaignent que le chauffage ne fonctionne pas bien, ne les échange pas de chambre en priant pour que ça fonctionne ! En tous cas, il commence vraiment mal l’année 2016 : avec 3 check-out plus tôt que prévu !

Pour ne pas finir notre séjour en Asie sur une mauvaise note, Mister J décide, ni une ni deux, de réserver un hôtel un peu plus chic (mais quand même nettement moins cher qu’en Europe). A peine arrivés, nous sentons immédiatement la différence. Avec un tel accueil, on se croirait presque dans un palace. Cela ne nous est jamais arrivé 😉 Il y a des moments où il faut savoir se faire plaisir, non ?! 😉 La chambre est super chouette, d’autant plus que nous avons été surclassé : ils nous ont offert la chambre familiale située à l’arrière au calme au prix de l’exécutive un peu plus petite et plus bruyante.

Un petit mot quand même sur cette fameuse fête du Têt : c’est le Nouvel An vietnamien, qui coïncide plus ou moins avec le Nouvel An chinois. « Plus ou moins » car les critères d’observation de la lune sont les mêmes mais en fonction de l’endroit où on l’observe (Pékin ou Hanoi), il peut y avoir 1 jour de décalage. Les Vietnamiens achètent un mandarinier (comme on achèterait un sapin de Noël), se souhaitent la « Bonne Année 2016 » et brulent des papiers et de faux billets de 100$ non seulement pour chasser les mauvais esprits mais aussi pour apporter de la chance et de l’argent pour la nouvelle année. Comme les Vietnamiens rentrent le fêter en famille, à la campagne en général, les villes sont désertes, beaucoup de magasins, restaurants et agences de voyages sont fermés.

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Hanoi: Happy New (Vietnamese) Year!

Nous l’avons tout de suite vu en revenant à Hanoï ; la ville tourne au ralenti, c’est impressionnant. Certaines rues sont désertes, on se croirait dans une ville fantômes. Cela n’a pas fait nos affaires : nous avons eu beaucoup de mal à trouver des endroits où manger qui ne soient pas inabordables ou carrément attrape-touristes. Certains restaurant affichent d’ailleurs une majoration des tarifs de 15% sur la note globale à cause du Têt… Bah oui, certains restaurants d’habitude vides font le plein !

 

Mardi 9 février 2016. Visite d’Hanoi (suite et fin) et vol pour Mexico.

Après avoir bien profité du petit-déjeuner et de notre chambre jusqu’à la dernière minute, nous partons visiter une dernière fois Hanoi : le pont Long Biên construit par les Français ; la « route en céramique », une gigantesque frise de 4 kms de long ; et le quartier colonial.

Hanoi: le pont Long Biên et la "route en céramique"

Hanoi: le pont Long Biên et la « route en céramique »

Hanoi: la "route en céramique" (frise gigantesque de 4kms)

Hanoi: la « route en céramique »

Hanoi: vue du pont Long Biên

Hanoi: vue du pont Long Biên

Hanoi: vue du pont Long Biên

Hanoi: vue du pont Long Biên

Hanoi: comment ramer avec les pieds

Hanoi: comment ramer avec les pieds

Hanoi: le quartier colonial

Hanoi: le quartier colonial

Hanoi: le quartier colonial

Hanoi: le quartier colonial

Hanoi: le quartier colonial

Hanoi: hôtel colonial

Hanoi: le quartier colonial

Le quartier colonial d’Hanoi: l’hôtel Metropole Hanoi construit par les Français en 1901

Le quartier colonial d'Hanoi: l'Opéra et le Hilton

Le quartier colonial d’Hanoi: l’Opéra et le Hilton

Ce soir, à minuit quart, nous nous envolons pour Mexico…En route vers un autre monde, si différent de l’Asie. Nous allons ressortir de notre zone de confort pour nous retrouver à l’autre bout de la planète! Un changement radical d’environnement! Ca n’en est que plus excitant. Nous sommes dans le même état qu’avant le grand départ pour ce tour du monde; c’est comme si nous entamions un deuxième tour du monde 😉 Vamos a Mexico ! Enfin nous avons 26h (si tout va bien!) de vol avant cela et des escales à Tokyo et Dallas!

5 thoughts on “Vietnam: retour à Hanoi

  1. Grégory

    Hello,

    Alors, tout s’est bien passé ? Vous êtes bien arrivés au Mexique ?
    Je vous souhaite que du bon pour la suite de vos aventures.

    @+

    Reply
    • bdmadroite Post author

      Merci Greg! Tout va bien et on continue l’aventure sur un autre continent!
      On était loin de penser qu’on aurait pas Internet à Cuba!

      Reply
  2. Caussanel Solange

    M’enfin … (comme dirait Gaston Lagaffe..) quand allez-vous donner des nouvelles ?
    nous sommes en manque, et je vois que je ne suis pas la seule…
    Hasta muy pronto…
    gros bisous
    Solange

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *