Bye bye India : le bilan

1. Aimons-nous l’Inde?

L’Inde mérite son bilan. C’est ici que nous allons donc répondre aux deux questions qui nous avaient été posées par les ados dans le bus entre Bundi et Ajmer:

  • « Aimez-vous l’Inde ? » Nous n’avons aucun doute à ce sujet : nous avons aimé l’Inde, comme bon nombre de voyageurs que nous avons rencontrés.
  • « Pourquoi aimez-vous l’Inde ? ». Hum, c’est là que ça se corse. En se remémorant nos voyages passés, nous savons dire sans beaucoup d’hésitations ce qui nous a plu. Mais pour l’Inde, c’est plus compliqué… Et en discutant avec les autres voyageurs, nous ne sommes pas les seuls à galérer sur cette question…

Pour ses villes ? Se balader en ville en Inde réserve de nombreuses surprises. La vie urbaine indienne est remplie d’embouteillages, de klaxons, de tuk-tuk, de marchands, de vaches, de cochons, de singes, d’odeurs, de couleurs… Cela a (parfois) son charme. Mais le plus souvent, on est bien content de retrouver son hôtel ou tout autre endroit calme.

Pour ses paysages ? Eh bien il y a des paysages magnifiques, mais tellement peu mis en valeur. Il y a des poteaux électriques, des déchets, des canalisations, une autoroute…

Pour ses palais ? Ils sont uniques, on arrive à se projeter au temps où les Maharajas y vivaient, mais ils sont vides et mal entretenus pour la plupart. On ne peut pas dire que nous les adorons et qu’ils sont magnifiques.

Pour ses habitants ? Parfois adorables et serviables. Parfois exécrables et filous. Les rencontres ont été nombreuses mais il faut toujours se méfier et ne jamais baisser la garde. Exemple : la logique « je t’aide alors que tu n’as rien demandé, donc tu dois venir voir mon magasin. »

Pour sa nourriture ? Assurément l’une de nos plus belles surprises. On s’attendait à galérer pour manger mais nous nous sommes délectés de plats succulents. Toutefois, nous ne pouvons pas réduire l’Inde à sa gastronomie.

Alors pourquoi aimons-nous l’Inde ? Cette question nous a tourmentés un moment mais nous avons trouvé un début de réponse à cette énigme. L’Inde, c’est un patchwork de plein de choses, chacune « presque » superbe mais toujours entachée de certains éléments, comme des déchets dans un lac, un conducteur de tuk-tuk beaucoup trop insistant dans une chouette ville, des commerçants trop racoleurs, les arnaques aux touristes, tous ces scooters qui klaxonnent à tue-tête en fin d’après-midi. Mais au final, ce patchwork de petites choses « presque » superbes forme un ensemble tellement intéressant, étonnant et superbe ; les points négatifs s’effacent, et on y voit la beauté d’un pays, une diversité, un dépaysement…

 

2. Dans quel sens tracer son itinéraire?

Pourquoi conseillons-nous de faire l’itinéraire dans le même sens que nous càd de commencer par Jaisalmer et terminer par Agra (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) alors que la plupart des touristes le font dans l’autre sens, comme le proposent les guides de voyage ?

  • Avant de prendre son avion retour, mieux vaut ne pas être trop loin de Delhi, à Agra par exemple, car avec les transports indiens, on ne sait jamais. En d’autres mots, il serait très gênant de rater le train Jaisalmer-Delhi (17h de trajet) quelques jours avant de prendre l’avion étant donné qu’il n’y en a qu’un par jour et que ce train est vite complet. Alors que si vous ratez votre train pour Agra, vous pourrez toujours espérer en prendre un autre le même jour ou le lendemain ou au pire prendre un bus ou un chauffeur.
  • Pour éviter d’être dégouté dès le début, mieux vaut y aller graduellement en Inde : commencez par les villes les plus « calmes » telles que Jaisalmer, Udaipur, Bundi et terminez par les grandes villes telles que Jaipur, Agra et Delhi, où il est beaucoup moins agréable et plus éprouvant de s’y promener et où on est beaucoup plus sollicités.
  • Terminez en beauté votre séjour par Agra avec le Taj Mahal et le Fort Rouge, les 2 plus beaux monuments que nous ayons vus, suivis en 3e position par le Palais des Vents de Jaipur.
  • Quid de Delhi ? Visitez Delhi à la fin de votre séjour, lorsque vous serez bien habitués à la vie urbaine indienne. Tous les voyageurs rencontrés en route ont visité Delhi dès leur arrivée en Inde et ont eu énormément de mal à s’y adapter, y compris ceux qui avaient déjà voyagé énormément en Asie. Alors que nous, effrayés à notre arrivée à Delhi, n’avons eu aucun mal à nous y retrouver après avoir voyagé 4 semaines en Inde.

 

3. Et le budget dans tout ça?

Par curiosité, nous sommes allés voir sur internet le prix d’un voyage en groupe au Rajasthan pour 13-17 jours. C’est fou ce que l’on peut faire comme économies en organisant soi-même son voyage de A à Z et en prenant les transports locaux. Ce mois en Inde nous a grosso modo coûté 1000€ pour 2 en allant au resto souvent le matin, presque tous les midis et tous les soirs et en prenant des chambres tout à fait correctes (pas les moins chères) et même parfois des hôtels aux standards internationaux.

One thought on “Bye bye India : le bilan

  1. Caussanel Solange

    M’enfin (comme dirait Gaston Lagaffe), plus de commentaires sur le blog !…
    merci pour les magnifiques photos de Mandalay mais… nous voulons la feuille de route !!!
    gros bisous à vous deux

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *