Costa Rica: La Fortuna et Arenal

Vendredi 6 mai 2016. Trajet de San José à La Fortuna.

Allez, cette fois-ci, c’est la bonne : nous quittons San José et partons pour La Fortuna. Après 4h30 de bus local (sans pause pipi), nous arrivons à la Fortuna et cherchons directement un logement. Comme nous sommes hors-saison, nous décidons de fuir les logements indiqués dans les guides pour avoir une chance de trouver un logement un peu moins cher. Les logements non renseignés dans les guides sont plutôt vides et nous pouvons ainsi négocier un bon tarif. Et oui, les guides de voyages sont censés nous indiquer où dormir ; nous, nous les utilisons parfois pour savoir où ne pas prospecter 😉 Nous en trouvons un rapidement pour 30$ (ce qui est plutôt bon marché au Costa Rica), dans le centre-ville mais à l’abri du bruit et de tous ces touristes, principalement américains, venus faire la fête. Autant dire que La Fortuna n’a pas vraiment de charme, c’est plus un Gringoland qu’autre chose ; on ne croise que peu de Costa Ricains. Et il paraît que les restaurants sont les plus chers du pays. Coool ! 🙁 Heureusement, il y a une cuisine commune à l’hôtel 😉

La Fortuna: notre hôtel

La Fortuna: notre hôtel

Aujourd’hui, le Volcan Arenal, que nous pouvons normalement apercevoir de notre hôtel, est totalement dans le brouillard. Espérons que cela se dégage demain matin car nous avons prévu de nous balader dans le Parc National…

 

Samedi 7 mai 2016. Visite du Parc National Arenal.

Levé matinal ce matin car nous allons nous promener dans le Parc National du Volcan Arenal. Évidemment, nous refusons de payer un tour organisé à 35$/pers et décidons de prendre le bus local. Oui mais à quelle heure ? Selon le panneau à l’arrêt de bus, il passe à 7h30. Selon la réceptionniste de notre hôtel, il passe à 8h. Selon internet, il passe à 7h. Et selon notre guide de voyage, il passe à 7h ou 8h en fonction de la page 😉 Comme il n’y a qu’un seul bus le matin, il n’est pas question de le rater. Nous arrivons donc à la station de bus un peu avant 7h.

La Fortuna: vue sur le volcan Arenal depuis la rue principale

La Fortuna: le volcan Arenal est dégagé aujourd’hui. Let’s gooo !

Là, nous rencontrons un couple de jeunes Québécois qui viennent tout juste de terminer leurs examens de première année d’ingénieur à Polytechnique Montréal et qui voyagent aussi au Costa Rica pour 3 semaines mais à très petit budget. Ils ont le même problème que nous : suite aux informations contradictoires récoltées, ils sont arrivés en même temps que nous ! Ils ont aussi fait le même constat que nous : le Costa Rica a beau être très développé, son réseau de bus n’est pas des plus performants. A part de San José, la capitale, il n’est pas si facile que cela de se déplacer d’une ville à l’autre en bus local. Et surtout, il y a très peu de choix dans les horaires. En fait, c’est un des premiers pays touristiques que nous visitons où nous galérons un peu avec les transports publics. Les bus touristiques sont trop chers (40 à 50$/pers et par trajet), là ou le bus local en coûte 5$. Au final, le plus rentable si on n’a pas le temps, c’est encore de louer une voiture, ce que font la majorité des touristes. Mais nous, nous avons le temps 😉

Bref, le bus arrive finalement à 7h50 et part à 8h pile. Après 10 minutes, le bus nous dépose au bord de la route et nous marchons 2kms jusqu’à l’entrée du Parc National. 15$ l’entrée, ce n’est pas donné ; mais il y a plein de promenades à faire, nous allons rentabiliser notre ticket comme il se doit ! 😉 De toute façon, il est 8h30 et le bus de retour ne passe qu’à 14h30. Cela nous laisse bien le temps d’explorer tous ces sentiers 😉 Let’s gooo ! Nous partons à la découverte du volcan Arenal, de ses différentes coulées de lave, du lac Arenal ainsi que de la faune et de la flore de ce Parc National. Des papillons de toutes les couleurs, des libellules énormes, des lézards tout colorés, un pizote (comme à Tikal au Guatemala), des arbres et des feuilles immenses. Indiana Jones et son acolyte sont de retour ! 😉

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal: Miss V et le volcan Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal et ses lézards tout colorés

Parc National Arenal

Parc National Arenal: vers la coulée de lave issue de l’éruption de 1992

Parc National Arenal: champ de lave

Parc National Arenal: champ de lave

Parc National Arenal: coulée de lave

Parc National Arenal: coulée de lave

Parc National Arenal: le lac Arenal

Parc National Arenal: le lac Arenal

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal

Parc National Arenal: immense ceiba

Parc National Arenal: immense ceiba

Parc National Arenal

Parc National Arenal et ses lézards tout colorés

Parc National Arenal: qui a vu le pizote (comme à Tikal au Guatemala) ?

Parc National Arenal: qui a vu le pizote (ou aussi coati) ?

Après avoir parcouru tous ces kilomètres à travers le Parc National, la faim commence grandement à se faire sentir. Heureusement, nous avions pensé à emmener un pique-nique : des tortillas dans lesquelles nous mettons du thon ainsi que des morceaux de carotte et de concombre. Et tout cela, avec une vue magnifique sur le volcan Arenal. Mmm, à refaire !

Parc National Arenal: le volcan Arenal

Parc National Arenal: le volcan Arenal vu d’un autre côté

Nous repartons ensuite vers la grande route pour attendre le bus, qui est censé arriver vers 14h-14h30. Finalement, il n’arrivera qu’à 15h, après une bonne heure d’attente 😉 Le principal, c’est qu’il soit arrivé non ? 😉 Franchement, nous sommes super contents de cette journée. Et en tout cas, il y en a deux qui vont bien dormir ce soir…;)

Parc National Arenal: la route menant à l'arrêt de bus

Parc National Arenal: la route menant à l’arrêt de bus

Parc National Arenal: bye bye!

Parc National Arenal: adios !

 

Dimanche 8 mai 2016. Repos à La Fortuna.

Malgré que la ville ne soit pas très alléchante (trop américanisée), nous sommes si bien dans notre hamac et chaise à bascule à notre hôtel. Nous y resterons donc la journée pour faire notre lessive, trier la centaine de photos du volcan Arenal, écrire et appeler nos mamans. D’ailleurs, c’est la fête des mères aujourd’hui en Belgique. Bonne fête à toutes les mamans ! En tout cas, les nôtres, elles sont vraiment trooop géniales ! 😉

A midi, nous décidons d’aller manger dans un « soda », c’est à dire un restaurant local bon marché. Nous prendrons chacun un jus de sauge et un « casado » de poulet (un plat typique du Costa Rica composé de viande, riz, haricots rouges, salade, betteraves et une espèce de pudding). Pas mauvais du tout ! Mais en réalité, cela n’a rien d’un « soda » ; c’est plus un resto-pour-touriste-américain-qui-veut-manger-local. Cela nous coutera 15$ à deux… D’ailleurs, ils facturent 10% en plus de service… C’est la première fois, dans un resto local !

La Fortuna: un casado de poulet.  Pas mal !

La Fortuna: un casado de poulet. Pas mal !

La Fortuna: un jus de graines de sauge. Mmmm

La Fortuna: un jus de graines de sauge. Mmmm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *